#ProD2 Très mauvaise opération pour le VRDR à Montauban

A Montauban, le VRDR s’est incliné 40-35 et reste en position de relégable à deux journées de la fin du championnat.

Sous le beau soleil occitan, il respirait comme un parfum de play-downs en ce début de soirée. Le VRDR, redevenu relégable la semaine passée à la défaveur de la défaite contre Grenoble, se déplaçait à Montauban, onzième et pas encore à l’abri d’une descente éventuelle. De quoi inhiber les protagonistes ? Que nenni ! A peine sept minutes de jouées que déjà un essai était inscrit de part et d’autre où la puissance de Stringer répondait à la vitesse de Nadir Bouhedjeur, auteur du premier essai de la partie à la deuxième minute de jeu.

La rencontre était plaisante à regarder entre deux équipes joueuses. L’USM conservait davantage les ballons mais des scories les empêchaient d’avoir de la suite dans les idées. Des détails qui seront corrigés puisque les Montalbanais parvenaient à inscrire deux essais supplémentaires juste avant la demi-heure de jeu par Sayerse et Luatua profitant des largesses de la défense drômoise, loin d’être irréprochable. Mais une nouvelle fois, les Damiers peuvent compter sur la puissance de leurs avants pour récolter des pénalités. L’impeccable Mathieu Lorée enquillait les pénalités pour faire revenir les siens si ce n’est à hauteur, au moins à portée. Malheureusement, une nouvelle pénalité convertie par Jérôme Bosviel juste avant la sirène permettait aux joueurs de Sapiac de reprendre six points d’avance (25-19). Sauf qu’une erreur de chronomètre a fait retentir la sirène trop tôt. De quoi permettre à Mathieu Lorée de se présenter à nouveau face aux perches mais pour connaitre son premier échec de la soirée.

Le second acte commençait sur les mêmes bases que le premier. Après trois points rapidement ajoutés à la besace montalbanaise par Bosviel, Nadir Bouhedjeur y allait de son doublé après une longue séquence de conservation des Damiers. Maxime Javaux, fraichement entré en jeu, transformait l’essai et le VRDR n’était plus qu’à deux points (28-26, 44′). Un duel de buteurs s’engageait qui souriait dans un premier temps à Maxime Javaux. Et alors que le VRDR avait repris la marque (31-32, 55′), le néo ouvreur damier ratait deux coups de pied coup sur coup ne récompensant pas la bonne phase drômoise. Et souvent lorsque l’on rate des occasions, le sort se retourne contre vous. Désormais indisciplinés, les Damiers se voyaient dépassés au score par la botte de l’arrière local qui se permettait même le luxe de sortir les visiteurs dans les clous du bonus défensif (40-32, 70′). Après un nouvel échec, Maxime Javaux redonnait un ultime espoir à trente secondes de la fin du match après une pénalité convertie.

Mais après une remontée du terrain de soixante mètres et cinq minutes de temps additionnel, les Drômois se voyaient pénalisés pour un ballon gardé au sol enterrant les espoirs de victoire à la dernière minute. Par cette défaite et les résultats combinés des autres équipes, le VRDR se retrouve désormais à trois points d’Aurillac, premier non relégable, qui jouera ce soir à Biarritz. Le point de bonus défensif récolté pourra valoir son pesant d’or si le VRDR décroche la victoire face à Nevers la semaine prochaine puis à Oyonnax lors de l’ultime journée.

Cerfrance - Chatte