#L2 Le GF38 s’exporte bien au Havre

Après son match nul concédé contre Niort vendredi au Stade des Alpes (1-1), le GF38 s’est rattrapé en disposant du Havre au Stade Océane (0-2).

Si les Grenoblois affichent quelques difficultés à domicile ces derniers temps, ils se montrent très performants hors de leurs bases comme en atteste ce troisième succès consécutif à l’extérieur. Face aux Havrais de Paul Le Guen, les Grenoblois se sont montrés extrêmement séduisants en première période, repartant proprement de la défense et où le milieu régnait en maitre sur la rencontre. C’est donc logiquement que les Isérois ouvraient la marque par Willy Semedo, son cinquième but de la saison en championnat, bien servi par Jessy Benet, auteur de sa sixième passe décisive. Le Cap-Verdien et Loris Néry ont continué à faire passer des sueurs froides à la défense adverse mais le score restait de 1-0 à la pause.

La réaction havraise était attendue et les Grenoblois n’ont pas été déçus. Incapables de poser le pied sur le ballon, les hommes de Philippe Hinschberger se retrouvaient acculés dans leurs camps. Les Normands se créaient plusieurs situations sans pour autant trouver le cadre d’Esteban Salles. C’est finalement l’ancien porteur du maillot grenoblois Pierre Gibaud qui mettait le portier isérois à contribution avec une lourde frappe lointaine à ras terre. David Henen et Achille Anani entraient alors en jeu pour remettre un peu d’énergie au sein d’une équipe iséroise copieusement dominée dans ce premier quart d’heure de seconde mi-temps. Et les deux entrants se sont tout de suite mis en évidence où le deuxième nommé lançait parfaitement dans la profondeur le premier qui malheureusement manquait son duel contre Mathieu Gorgelin. Sauveur sur ce coup puis coupable quelques minutes plus tard, puisque l’ancien gardien de l’OL manquait complètement son dégagement. Jessy Benet faisait danser les défenseurs adverses avant de décocher une frappe qui sera contrée. Elle profitera à Anthony Belmonte qui ajustera parfaitement Mathieu Gorgelin d’une frappe de 25 mètres, récompensant sa belle prestation au milieu de terrain. Les Havrais avaient compris que leur chance était passée et les Grenoblois se créaient les plus franches occasions en cette fin de match. Malheureusement, ni Semedo ni Anani parviendront à définitivement sceller le sort de la rencontre. Esteban Salles sera une dernière fois sollicité sur une belle frappe de Quentin Cornette à deux minutes de la fin du temps réglementaire mais le portier grenoblois parvenait à garder sa cage préservée.

Fort de ce succès, le GF38 revient à hauteur du podium et de Toulouse, battu par Valenciennes, avec 52 points. Sans match ce week-end pour cause de Coupe de France, les Grenoblois retrouveront le championnat et le Stade des Alpes dans dix jours pour affronter Pau, 17ème de Ligue 2.

CERFrance