#ProD2 Adrien Seguret (FCG) : « Grenoble est l’endroit parfait pour passer une nouvelle étape »

C’est l’une des nouvelles têtes du FCG pour cette saison 2020-2021. Le champion du monde U20, Adrien Séguret a décidé de rejoindre le pied des Alpes après un exercice réussi à Mont de Marsan. Il se confie à #LSD sur sa saison, son choix de Grenoble et ses objectifs.

Pour revenir sur ta dernière saison à Mont de Marsan, quel bilan en fais-tu ?
Je suis très content de cette saison. J’ai eu un coach qui m’a fait enchaîner les rencontres et j’ai réussi de belles performances. C’est tout ce que je voulais. J’ai pu engendrer de l’expérience et pour un jeune joueur comme moi, c’est vraiment positif.

Qu’est-ce qui t’a plu dans le discours du FCG ?
Cela faisait deux ans que j’étais en contact avec Stéphane Glas. Je voulais passer une nouvelle étape au niveau sportif et j’ai trouvé que Grenoble est l’endroit parfait pour ça. C’est à dire continue de jouer tout en rejoignant une grosse écurie de Pro D2.

Quelle image as-tu du FCG ?
Le FCG est un club très ambitieux, qui bosse très bien. Les infrastructures sont superbes, le staff est très complet et on travaille très bien. Le club veut retrouver l’élite et cela colle parfaitement avec ce que je souhaite.

Tu as été champion du monde U20 avec Geraci et Berruyer. As-tu parlé avec eux avant de choisir le FCG ?
Oui, j’en ai parlé avec les deux. Quand les négociations étaient avancés, on en a parlé et ils m’ont dit que c’était le bon endroit pour se régaler et continuer de progresser.

Comment se passe le début de cette préparation ? C’est particulier ?
Oui, c’est particulier car on a eu beaucoup d’incertitude en reprenant. On ne savait pas trop où on allait et cela devient plus concret au fil des semaines. Nous avons déjà notre premier amical contre Toulon le 14 Août. Le début était très bizarre mais cela s’arrange.

Quels seront tes objectifs personnels avec le FCG ?
L’objectif principal de jouer des matchs. Je veux enchaîner les bonnes performances et être le meilleur possible dès que le coach fera appel à moi. J’ai envie de passer un cap sur l’impact que j’aurais sur le terrain.

Nissan