#PH Christophe Venditti (Succieu) : « Le club veut voir plus haut mais il faut rester prudent »

Succieu sort d’une très belle saison en Promotion Honneur. Sur le podium de sa poule pour son retour à ce niveau, les nord-isérois auraient même pu espérer mieux ! Partie remise cette année ? #LSD est en tout cas allé faire le point sur l’intersaison avec le coach Christophe Venditti.

Pour revenir sur votre première année en PH, quel bilan en tires-tu ? Il y a des regrets ?
On avait tout mis en œuvre pour avoir un groupe séniors avec deux équipes. La finale à Rajon avait permis également de nous mettre en avant pour attirer des joueurs. Ce fût un peu notre vitrine car nous ne proposons pas aux joueurs des défraiements de primes de match ou autres. Sur cette saison, on a très bien bossé en surfant sur la fin de saison dernière. On était bien parti notamment jusqu’à décembre où nous étions dans les clous, proche de Vif Monestier. Nous avons eu un coup de moins bien sur Janvier et Février en se déplaçant à trois reprises. On a eu du mal à se mettre dedans en 2020. Nous étions en passe de nous qualifier et on s’était dit que tout était possible en phases finales.

Succieu a passé un cap dans la structuration, dans le groupe séniors. Le club nourrit de belles ambitions ?
Oui, c’est vrai que le club veut voir plus haut mais il faut rester prudent. Quand je vois la poule que nous avons, des équipes comme Culin, Avenir XV ont très bien recruté. Cette année, au niveau de recrutement ce fût vraiment calme. Nous avons un arrêt et trois joueurs qui partent pour St Savin. Du côté des arrivées, nous avons cinq joueurs qui rejoignent le club. On vise la qualification, on aura une réserve. Nous aurons un groupe de qualité mais il manque encore quelques joueurs qui ont connu les niveaux du dessus qui pourront nous apporter ce petit plus. Après, nous avons de la concurrence autour avec des clubs de Fédérale 3 qui ont de beaux objectifs. Il faut essayer d’exister autour.

Des voisins, des retrouvailles, cette poule promet et s’apparente à l’une des plus intéressantes de PH. Quel est ton avis sur celle-ci ?
Je ne veux pas faire de torts aux autres poules mais c’est clair qu’elle s’annonce relevée. Nous avons des clubs comme St Laurent du Pont, Culin, la Verpillière, Grésivaudan, Jarrie qui ont de très belles équipes. Les seules inconnues sont Meythet et St Rambert en Bugey que nous ne connaissons pas. C’est une poule compliquée mais qui va proposer du beau rugby.

Quel sera l’objectif pour le club ?
On aimerait qualifier les deux équipes pour les phases finales. Ce serait une déception de ne pas être au rendez-vous des phases finales. Même si on finit 4ème, je prends ! C’est ma dernière saison au club et j’aimerais bien finir.

Pour atteindre vos objectifs, avez-vous déjà repris le chemin des terrains ?
Oui, nous avons repris dès la sortie du confinement en respectant bien évidemment toutes les phases. Au début, nous étions 9 joueurs plus l’entraîneur. On s’est entraîné jusqu’au 17 juillet et on rattaquera officiellement le 7 août.

Si on doit regarder plus loin, quel est le souhait des dirigeants ?
Le président aimerait que l’on joue en Pré-Fédérale. Ce serait déjà plus pratique pour notre équipe réserve qui passerait à quinze. A 10, ce n’est pas toujours évident et on a perdu plusieurs joueurs durant la saison.

 

Nissan