#ProD2 Le VRDR se saborde contre Mont-de-Marsan

En jouant l’intégralité du match en infériorité numérique, les Drômois ont concédé une lourde défaite à domicile contre Mont-de-Marsan, concurrent direct au maintien, 16-48.

Dans ce match de la peur entre deux mal classés, le VRDR l’entamait par le mauvais bout. Dès la deuxième minute, après une perte de balle drômoise sur le coup d’envoi, Lucas Mensa était sanctionné d’un carton jaune pour un plaquage à retournement. Si l’ouvreur anglais de Mont-de-Marsan Tom Bell manquait ses deux premières tentatives, les Montois mettront à profit cette supériorité numérique en marquant un essai entre les poteaux par l’intermédiaire de Naituvi suite à une percée de Loustalot. Mais alors que le VRDR venait de marquait ses trois premiers points et était sur le point de revenir à quinze contre quinze, Florian Goumat se rendait coupable d’une charge à l’épaule au niveau de la tête contraignant l’arbitre à l’exclure définitivement. Les Damiers se retrouvaient condamnés à jouer à quatorze pendant près de 70 minutes. Malgré le manque de réussite du buteur landais, les Montois faisaient la course en tête et marquaient un deuxième essai grâce à David. Et comme souvent au VRDR, la révolte est venu du pack et de la mêlée fermée. D’abord en marquant une pénalité puis en aplatissant un essai en coin après un beau travail du pack en mêlée, Maxime Javaux permettait à ses coéquipiers de rester à hauteur au tableau d’affichage n’ayant qu’un retard de quatre points à la mi-temps (13-17).

Les Damiers commençaient la deuxième période avec la ferme intention de renverser ce match. Trois nouveaux points de Javaux renforçait cet espoir que le huit de devant rendait toujours un peu plus envisageable. Mais alors que les Drômois bénéficiaient d’une pénalité dans les 22 mètres adverses pour éventuellement prendre l’avantage, ils choisiront la mêlée. Pas payant puisqu’elle se fera sanctionnée. Le tournant du match puisque les Montois remettront la man sur le ballon et tueront le match dix minutes plus tard avec deux essais coup sur coup de Cedaro et Wakaya. Fatigués et plus concernés, les Drômois en encaisseront deux autres en fin de match par Natuvi, qui signe un doublé, et Goneva.

Les Montois réalisent une très bonne opération en signant une victoire bonifiée tandis que les Damiers ne pourront s’en prendre qu’à eux-même d’avoir manqué ce rendez-vous capital et comptent désormais quatre points de retard sur Rouen, premier non relégable. La saison n’est toutefois pas terminée mais le prochain déplacement à Perpignan s’annonce périlleux pour les hommes de Johann Authier.

Cerfrance - Chatte