Joyeuse reprise au MMVB !

Juste avant Noël, le Moirans Multi Volley-Ball avait repris le chemin des parquets, mais Auriane OLIVEIRA, la Présidente du Club n’était pas optimiste. Elle craignait que ce ne soit qu’un coup dans l’eau et qu’elle ne puisse pas accueillir ses licenciés en Janvier. Malgré cela, elle avait distribué de la bonne humeur en offrant un peu de magie de Noël aux enfants.

131959542_925990147936437_3742243585834660455_n

 

Cette semaine, nous l’avons retrouvée plus sereine car ses jeunes licenciés étaient bien présents au Gymnase Pierre Beghin de Moirans. LSD s’est entretenu avec la jeune et active Présidente du MMVB.

 

Après une année 2020 tronquée par deux confinements, qu’est ce que ça fait de retrouver le Gymnase ?

Ma réponse ne va pas surprendre… ça fait vraiment du bien !! Quand j’ai décidé de monter ce club, je ne m’attendais pas à vivre cela. Quand on crée une association sportive, notre but c’est de dispenser des cours, de permettre aux licenciés de jouer, de s’amuser. Le confinement annihile tout cela et ce n’est pas facile. Cela reste tout de même un retour en demi-teinte, car tous nos effectifs n’ont pas pu reprendre, notamment les séniors, nous avons donc une pensée pour eux.

Concrètement, comment s’organise la reprise ?

Même si nous sommes autorisés à reprendre nos activités, le protocole est très strict. Pour nous, comme pour les licenciés. Pour nous, encadrants, le port du masque est obligatoire durant toute la séance. En ce qui concerne les joueurs, au début de chaque séance, un ballon leur est assigné et ils ne doivent pas en changer. Et bien entendu, respect des règles sanitaires, lavage des mains, etc…

Comment une association arrive à survivre dans de pareilles circonstances ?

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte. Les effets sur nos finances, mais aussi sur l’essence même du club, c’est à dire les licenciés. Or, logiquement, quand nous sommes fermés, nous perdons ce lien avec nos licenciés. En ce qui concerne l’aspect financier, le club se maintient, grâce, d’une part aux aides de la Région, et d’autre part, nous pouvons compter sur le soutien indéfectible de nos sponsors. Il est vrai qu’avec la période que nous vivons, nous avons forcément moins de rentrées d’argent, nous n’avons pas la possibilité d’organiser des tournois ou des évènements par exemple. Il faut donc s’adapter.

Le club a-t-il mis en place des interactions avec ses licenciés durant le confinement ?

Oui, à partir de mi-Novembre, nous avons organisé trois fois par semaine en visio des cours de sport alliant fitness, volley et renforcement musculaire. Ces cours étaient ouverts à tous nos licenciés ainsi qu’à leur famille. Il était très important pour nous de créer du lien en permettant à tous nos effectifs de faire du sport ensemble. Les cours étaient pensés dans le but de pouvoir être suivis même dans de très petits espaces.

Comment vois-tu la suite des évènements désormais ?

Avec la situation sanitaire actuelle, difficile de se projeter, mais il ne faut pas être pessimiste, nous verrons au jour le jour comment les choses évoluent. Nous allons continuer à organiser autant d’entrainements que possible tant qu’on nous en laissera l’opportunité.

 

Crédit photos : MMVB

CERFrance