#PROD2 VRDR : AIX a géré

Le mistral s’est invité dans un stade Pompidou à huis clos, venant tronquer quelque peu les débats.

Le VRDR n’aura finalement pas réussi à stopper sa série de 4 matchs sans victoire. La première mi-temps était pourtant de bon augure avec un début de match à leur avantage. Après l’ouverture du score par leur buteur Maxime JAVAUX à la 7ème minute, les locaux venaient alourdir la marque avec un essai transformé de leur numéro 9 Nicolas FALTREPT au quart d’heure de jeu (10-0).

Un essai refusé à la 23ème minutes aurait permis au Valentino-Romanais de tenir Aix-en-Provence à distance. Ce n’était que partie remise puisque le maître à jouer du VRDR, Maxime JAVAUX venait concrétiser le gros travail de ses avants en inscrivant une pénalité à la 23ème minutes. (13-0)

On ne le savait pas encore mais ce sera les derniers points inscrits par les Valentino-Romanais, puisque la suite du match va basculer en faveur des Aixois.

Arc-bouté en défense face au vent en première mi-temps, les Aixois ont pu profiter du mistral pour afficher leur talent offensif dès le début du deuxième acte. Une pénalité et un essais de ce diable de MASSIP ramenaient son équipe à 5 points du VRDR (13-8) après 9 minutes de jeu.

Florent MASSIP auteur d’un match parfait diminua encore l’écart avec une pénalité à la 65ème (13-11) promettant une fin à suspens.

Malgré les changements tactiques orchestrés par Johann Authier, Le VRDR à court d’inspiration n’a pas su remettre la main sur ce match qui lui filait entre les doigts minute après minute.

Le coup de grâce fût donné par …. Florent MASSIP à la 70ème minutes (13-14) qui a permis à Aix-en-Provence de prendre l’avantage et de le maintenir jusqu’au coup de sifflet final.

Malgré la défaite, le VRDR a montré un visage conquérant notamment dans le secteur de la mêlée et sur les phases de ruck. Cet état d’esprit accompagné de quelques réglages leur permettra certainement de glaner quelques points à Soyaux Angoulême la semaine prochaine.

Nissan