#N3 Entretien #LSD avec le duo d’entraîneurs du FC Bourgoin-Jallieu : Jérémy Clément & Laurent Rugelj

#LSD est allé à la rencontre du duo d’entraîneurs du FCBJ, Laurent Rugelj et Jérémy Clément. Objectifs, bilan du recrutement, préparation, ils disent tout.

Comment se passe la reprise au FCBJ ? C’est particulier avec tous ses protocoles ?
LR : Ce sera une saison particulière car il y a eu quatre mois d’arrêt. Pour la reprise, on a planifié sept semaines de préparation. Les trois premières semaines sont une montée progressive avec tout le protocole qui va avec.

Sept matchs de préparation ont été planifiés. C’était le but de faire de nombreuses rencontres ?
LR : Sur les trois premières semaines, nous ne voulions pas mettre trop les joueurs en phase de contact. On voulait éviter le risque de blessures qu’on a pu voir  dans le monde professionnel. Les quatre semaines suivantes nous servent à faire la préparation à proprement dite avec la reprise de l’activité football et des matchs amicaux. On a planifié sept matchs durant cette préparation. 

Le mercato a été agité au FCBJ avec plusieurs joueurs qui arrivent du dessus. Quel bilan faites-vous de ce mercato et est-il terminé ?
JC : Oui, le mercato est pour l’instant terminé. Après, on ne peut pas dire s’il est réussi ou pas. Nous sommes contents des joueurs à disposition. Ce n’est pas une vérité absolue. Même si certains joueurs ont joué au niveau supérieur, ce n’est pas un gage de succès. On est satisfait des joueurs recrutés et gardés, mais la vérité du terrain est différente. Avec Laurent, on estime que l’on a un groupe pour jouer dans les cinq, six premiers du championnat.

Le championnat N3 a été agité cet été avec des repêchages, des montées. Maintenant que tout est acté, que pensez-vous de cette poule où plusieurs équipes se sont renforcées ?
LR : On connaît bien ce championnat de N3 puisque c’est notre septième saison. Chaque année, il y a des équipes très fortes qu’il l’intègre. Cette année, ça a l’air encore plus relevé que les années précédentes avec des équipes comme Hauts Lyonnais, la réserve de l’ASSE ou encore Evian qui arrive avec des ambitions. Ce sera un championnat très difficile mais on espère se mêler au haut de tableau.

Quels seront les objectifs pour le FCBJ cette saison ?
LR: On veut accéder au National 2. Les présidents l’ont annoncé assez clairement mais le seul problème, c’est qu’on n’est pas tout seul à avoir des ambitions. Le championnat va être difficile, relever mais je pense qu’on aura notre carte à jouer.

JC : C’est sûr qu’on est ambitieux. Après il y a Limonest, Hauts-Lyonnais, Evian, l’ASSE qui ont aussi cet objectif. J’espère et je pense qu’on a la qualité pour être à la lutte avec ces équipes. Le football n’est pas une science exacte, il faut parfois de la chance, de la réussite. C’est difficile de se projeter aussi loin mais l’objectif est de faire la meilleure saison possible et d’être en haut de tableau. Après, avec une seule montée, ce n’est pas évident.

Comment se passe ce début d’entente entre vous ?
JC : Il est content, je ne rouspète plus (rires).

LR : On a construit un programme de reprise de façon collégiale. Jérémy et moi-même sommes beaucoup sur le football, Fabrice Dulac est en charge des gardiens et Adrien Commandeur organise la préparation athlétique. On forme un véritable staff complet. Derrière, il y a nos présidents qui sont là tout le temps pour montrer que le club est ambitieux. Concernant la préparation, on a fait une trame que Jérémy a même présenté aux formateurs du DES. Elle semble bonne !

JC : Après, concernant la préparation, on est obligé de s’adapter au jour le jour. Il y a les malades, les tests COVID et des matchs amicaux qui pourraient être annulés. Avec la situation exceptionnelle, on est obligé de s’adapter.

Durant ce début de préparation, vous avez accueilli un joueur de Ligue 1, Benjamin Corgnet pour qu’il garde la forme. Comment cela s’est passé ?
JC : J’ai joué quatre ans et c’est quelqu’un que je connais bien. C’est une personne bien en plus. Il était en fin de contrat avec Strasbourg et le mercato était arrêté. Je lui ai donc proposé autre chose qu’un footing tout seul dans son coin. Cela sert à Benjamin mais aussi au FCBJ. C’est une belle exposition pour le club et une belle expérience pour les joueurs.

Crédit photo : Isabelle Herbepin/Accord du club

LSD