#Escrime Aliya Luty (Grenoble Parmentier) : « Je n’ai rien perdu et c’est motivant »

La jeune prodige grenobloise Aliya Luty est de retour à l’entraînement. Pour #LSD, elle s’est confiée sur sa reprise, ses objectifs pour cette année et son calendrier à venir.

Aliya, comment s’est passé la reprise pour toi ? Quel a été ton programme ?
Je suis retournée à l’INSEP m’entraîner pendant 1 mois. Au programme, il y avait de la musculation, des préparations physiques et de l’escrime. Reprendre l’escrime après 4 mois d’arrêt était bizarre. C’était la première fois que je ne touchais pas une épée pendant autant de temps. Mais je me suis senti toujours aussi à l’aise avec mon épée. Je n’ai rien perdu et c’est motivant.

Tu es à l’INSEP, le lieu du sport de haut-niveau. Comment se déroule la reprise pour tous ?
Presque tous les sports ont repris, mais beaucoup de précautions ont été mises en place pour éviter le plus de contacts possibles avec les autres athlètes. De mon côté, en ce moment, je suis en vacances jusqu’au 24 août pour reprendre la saison 2020/2021.

Après plusieurs mois de flou, as-tu une vision plus précise de compétitions qui pourraient avoir lieu ?
Je sais que les championnats de France vont avoir lieu avant décembre. Concernant l’international, je n’en sais pas plus mais je me prépare tout comme.

Quels sont tes objectifs pour cette fin d’année et pour celle qui arrive ?
Pour la saison 2020/2021 si tout se passe normalement, on l’espère, ramener une médaille avec l’équipe de Grenoble lors des France et gagner ma qualification aux universiades et aux championnats d’Europe -23 ans. Derrière, j’espère y ramener le plus de médailles possibles !

Concernant les Olympiades, celle de Tokyo étant incertaine, mises-tu tout sur Paris 2024 ?
Je mise évidemment sur Paris. Je me prépare pour cet événement qui se rapproche un peu plus chaque jour. Je ferai tout pour être prête le jour J.

LSD