#R2 Antonio Morales (Président Crest-Aouste) : « La formation est très importante chez nous »

L’Entente Crest Aouste va attaquer sa seconde année en Régional 2 après un premier exercice concluant. L’occasion pour #LSD de faire le point sur l’actualité du club avec le président, Antonio Morales.

C’était votre première année au niveau R2 que ce soit pour vos Séniors et vos U20, quel bilan faites-vous de cette saison ?
Pour faire le bilan de notre première année en Régional 2, je dirais que c’est une saison correcte en terminant à la 4ème place en Séniors.

L’intersaison a été active avec plusieurs arrivées. Pouvez-vous nous parler de ces mouvements ?
Tout d’abord, nous avons changé le staff. Norzed Rebahi rejoint Patrick Bergous qui sera lui le manager général. Du côté des arrivées, nous avons en effet enregistré plusieurs renforts. Trois joueurs nous viennent de Valence avec Khelis Rebahi, Brice Froment et Nicolas Regnier. Deux renforts également de Montélimar avec Alexis Chennaf et Rayan Jemal, jeune latéral. Nous avons ensuite conclu notre mercato avec Sofiane Bezerrouki, transfuge de Rhône Vallée et l’attaquant Guillaume Says  qui vient de La Valdaine. On a également quelques retours au club pour renforcer l’effectif.

Avec ces renforts de qualité, quels seront les objectifs pour l’équipe R2 cette saison ?
On va essayer de jouer la meilleure place dans cette poule de Régionale 2.

A Crest, la formation fonctionne bien. C’est un objectif pour vous ?
La formation est très importante chez nous. A terme, le but est d’avoir plusieurs jeunes formés au club en équipe première. Pour l’instant, nous faisons appel à des joueurs de l’extérieur et nous voulons avoir des jeunes du cru.

En parlant de formation, le jeune Nassim Innocenti formé au club vient de signer pro au LOSC. Une fierté pour vous ?
Oui, c’est sûr que c’est une fierté. C’est un jeune qui a été formé chez nous jusqu’à ces 14 ans avant de partir sur Lyon puis sur Lille. C’est magnifique pour nous ! En plus, il n’oublie pas le club. Il revient régulièrement au stade pour venir nous voir.

LSD