#LF2 Romane Revel (BCTM) : « Au BCTM, j’ai trouvé bien plus qu’un club de basket »

Arrivée sur la pointe des pieds il y a deux saisons, Romane Revel progresse au fil des rencontres en Ligue 2 Féminine. #LSD est allé découvrir cette jeune fille venue de Bretagne avec la tête sur les épaules.

Quel a été ton parcours dans le basket avant de rejoindre le BCTM ?
J’ai toujours été grande, donc au moment de choisir un sport, à l’âge de 12 ans, je me suis assez naturellement dirigée vers le basket. J’ai donc débuté au club de Guipavas (Finistère) où j’ai passé deux saisons. Entre-temps, j’ai intégré le pôle espoir Bretagne et je suis partie jouer une saison au club de Landerneau en Minimes France. L’année suivante j’ai intégré le centre de formation du Bourges Basket où je suis restée cinq ans. Par la suite, j’ai posé mes valises au club de la Tronche Meylan.

Quel a été ton plus beau souvenir dans le basket que ce soit avec le BCTM ou un autre club ?
Assez logiquement, mon plus beau souvenir basket reste notre match pour le titre de championne de France et la montée en Ligue 2 il y a maintenant un an. L’ambiance était folle, ça restera un moment unique ! Je garde également énormément de bons souvenirs de mes années à Bourges où j’ai fait de belles rencontres et où j’ai eu l’occasion de vivre de superbes moments (notamment quelques participations aux matchs de l’équipe professionnelle).

Quel bilan fais-tu de tes premières années au BCTM ?
Au BCTM, j’ai trouvé bien plus qu’un club de basket : une équipe soudée, des gens supers, une ambiance chaleureuse, des bénévoles bienveillants. Je m’y sens bien et c’est avec grand plaisir que je repars pour une troisième saison ! En deux ans, j’ai déjà engrangé de supers souvenirs : participation aux playoffs, titre de championne de France, montée en ligue 2. Je ne pouvais pas espérer meilleur endroit à la sortie du centre de formation. J’ai été très bien accueillie au club, je suis bien entourée et je m’y sens bien. Cela m’aide également à avancer sur le plan basket.

Tu as décidé de prolonger une année avec le BCTM. Quels seront tes objectifs pour la prochaine saison ?
Pour la saison à venir, je souhaite tout d’abord passer une belle année, riche tant sur le plan sportif que sur le plan humain. J’espère qu’on réalisera une belle saison et qu’on atteindra nos objectifs de play-offs. Sur le plan individuel, je souhaite continuer à progresser et à prendre davantage confiance en compétition pour pouvoir m’affirmer dans la division.

Quel est ton plus grand rêve dans le basket ? Que peut t’on te souhaiter pour l’avenir ?
Je n’ai compris que très récemment que, pour espérer performer il fallait commencer par rêver; un exercice loin d’être évident ! Alors, si je dois me prêter au jeu, mon rêve, comme celui de nombreuses joueuses je pense, est d’évoluer au maximum pour un jour atteindre le plus haut niveau français. En parallèle, et à plus court terme, on peut me souhaiter de réussir mes études qui comptent également beaucoup pour moi, et d’avoir, à la fin de la saison mon Master en poche.

As-tu un message pour les supporters du BCTM et pour ta famille qui te suit depuis la Bretagne ?
Un grand merci aux supporters et aux bénévoles qui sont derrière nous, et qui nous supportent chaque samedi ! On a besoin d’eux et ils répondent présent, alors c’est top ! J’ai hâte de partager de nouveaux moments avec eux. A ma famille, je leur dirais également merci de me suivre, de loin certes, mais de me suivre quand même, derrière leur écrans tous les samedis soir ! Merci à LSD pour ça ! Ce n’est pas toujours évident d’être éloignée d’eux mais je sais qu’ils comprennent mes projets et m’encouragent à les poursuivre.

LSD