#Futsal Le RCA en R1: pari réussi pour les rayés rouges !

Le RCA Futsal, pensionnaire de Régionale 2 Auvergne-Rhône-Alpes (LAURAfoot), a terminé la saison en tête de son championnat. Le club localisé à Moirans atteint pour la première fois de sa jeune histoire l’élite du futsal régional, ultime échelon avant la 2nde division nationale. Un réel exploit pour ce club à taille humaine créé il y a tout juste 5 ans.

« En futsal, on a pas de pactole mais des idées« . Toute proportion gardée avec cette fameuse crise pétrolière de 1976 où notre pays n’avait pas « de pétrole mais des idées« , force est de constater que le parcours du jeune RCA –que LSD suit depuis plusieurs saisons– force le respect, lui qui aura lutté contre les difficultés structurelles, à force d’abnégation et d’efforts au quotidien. Sans jamais rien lâcher. Pas de gros budget mais des valeurs. Le pari du club « à la rayure rouge », lancé il y a 5 ans dans la ville de Moirans, avait suscité étonnement et « attentes au tournant », sans réels appuis au tout début du projet. Depuis 5 ans, le club se débrouille avec de trop petits moyens, avec le concours de quelques entreprises militantes qui croient à l’aventure. Ce RCA mériterait tellement mieux comme appui. Ce RCA, sans « pactole », mais avec une idée directrice chevillée au corps: faire de Moirans une place forte du futsal.

rca_2015
Le RCA en 2015, 5ème tour de Coupe Nationale

Bon an mal an, après avoir été champions d’Isère en 2017 et après s’être fait connaître par quelques coups d’éclats (4 finales régionales de Coupe Nationale d’affilée, des matchs de prestige contre le Barça), le RCA aura patiemment fait sa place dans le paysage du futsal départemental puis régional. Le parcours du jeune club est concluant et plaide pour lui: les « rayés rouges » seront en R1 Futsal (D3) et disputeront chaque week-end des joutes engagées face aux meilleures formations de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes, qui se battront toutes pour un ticket en D2 Nationale. Si le promu reste serein et réaliste, il tentera néanmoins de faire valoir ses atouts face aux « armadas » constituées par les autres formations d’un championnat qui sera très disputé.

Le petit poucet de la compétition, qui fera face à d’autres formations composées d’internationaux français et étrangers, n’a pourtant pas usurpé sa place. Le club terminera même cette saison à la tête de son championnat, avec un seul match perdu. C’est dire la qualité de son jeune groupe, qui ne se gênera pas pour jouer les trouble-fêtes (la plupart des joueurs ont rempilés). Le Racing Club Alpin bataillera avec la recette qui aura fait jusqu’à présent son succès: croire en ses jeunes (pour la plupart U21) –avant tout joueurs locaux ou issus du bassin grenoblois– et avec l’appui d’un public fidèle acquis à sa cause. Apprendre du haut-niveau, sans pression aucune. Le club restera très lucide au vu de ses moyens, sa stature actuelle n’étant pas celle des cadors de la D3, loin de là. Tout ne sera que bonus.

rca_player
En 2018, lors d’une victoire en Coupe Nationale

Loin de considérer la Régionale 1 (D3) comme une fin en soi, le RCA pourrait se targuer d’être le club du nord de l’agglomération grenobloise évoluant dans la plus haute division (foot et futsal confondus), juste avant la D2 Nationale. Idem dans l’agglo de Voiron où le RCA sera le club phare du ballon rond. Ce n’est pas rien. Au lieu de cela, modestie et travail dans l’ombre: les dirigeants RCistes travaillent déjà d’arrache-pied pour préparer la nouvelle saison en pré-nationale, tentant de mobiliser les collectivités territoriales et les opérateurs économiques autour de leur projet, non sans difficultés, pour être dignes de leur nouveau statut. Il leur faudra nécessairement se structurer et bénéficier d’appuis solides pour durer.

Dans un territoire du Voironnais où les sports « privilégiés » restent le rugby, le basket ou le handball, le RCA mérite pourtant le détour. Spectacle et suspens garantis. Fraîcheur et enthousiasme sur le terrain. Si Moirans failli devenir la capitale du département en 1790 et fut préférée in-extremis à Grenoble, la ville saura apprécier de devenir enfin capitale départementale: celle du futsal. Et (re)connue comme telle. Le RCA sera en effet l’un des seuls représentants de l’Isère en R1. Une juste récompense pour ce club humain et attachant qui, a force de persévérance et par son seul mérite, saura à coup sûr être l’un des ambassadeurs d’un futsal isérois qui le mérite tant; le tout dans un championnat qui s’annonce d’ores et déjà très relevé et passionnant…

« Sans pactole mais avec passion », l’essentiel est bien là. Le RCA a bien réussi son pari: celui d’être devenu une place forte du futsal. Le RCA et sa mascotte Renardinho sont bien promus en Régionale 1 !

Contact club: site web / facebook

rca_jeunes
rca-futsal
LSD