#Cyclisme Axel Domont (AG2R La Mondiale) : « Je veux retrouver un très bon niveau rapidement »

Après avoir lourdement chuté en début d’année, Axel Domont a profité du confinement pour se remettre en forme. Pour #LSD, le coureur drômois s’est confié sur sa période de convalescence, ses objectifs pour cette année ainsi que sur son avenir dans le vélo.

On t’a quitté sur une chute en début d’année et cette double fracture du bassin. Tu as profité du confinement pour panser cette blessure ?
La blessure était quasiment pansée. Le confinement est arrivé lorsque je commençais à sortir un peu de chez moi, à retrouver de l’autonomie. Cela m’a permis de retrouver de la mobilité, de la force alors que tout le monde était enfermé.

Comment s’est passé le confinement pour un coureur professionnel comme toi ?
Pour les coureurs non blessés, il y a eu une période de coupure et de régénération. Tout le monde a eu une phase de remise en route. Mon programme était à base d’home trainer, de gainage, de musculation. Il y avait toujours quelque chose à faire mais cela ne servait à rien de faire 6h de home-trainer par jour. Les compétitions entre nous ont permis aussi de passer le temps et de faire autre chose que rester dans le canapé. Cela faisait plaisir de pouvoir bouger ma hanche et retrouver des sensations.

Quel sera ton programme dans les semaines à venir ?
Je devrais faire ma rentrée sur le Tour de Pologne (du 5 au 9 Août). Après, j’ai un programme encore incertain et il sera déterminé par les formes de chacun. Pour moi, l’objectif sera le Giro et on optimise le cheminement pour ce Tour.

On voit chez AG2R de nombreux coureurs drômois qui arrivent. Quel regard as-tu sur ce cyclisme dans la Drôme ?
C’est positif d’avoir des coureurs drômois au plus haut-niveau. Cela doit tirer tout le monde vers le haut et j’espère que les clubs vont pouvoir se développer. Sans être péjoratif, le département manque de clubs à haut-niveau alors que nous avons une belle région. Pierre (Latour) est un beau floron et il faut que les jeunes s’en inspirent. Derrière, il y a aussi Alois (Charrin) à qui je souhaite un bel avenir.

Que peut-on te souhaiter dans les mois à venir ?
Je souhaite déjà ne plus me blesser. Chaque année, on se dit ça et chaque année, je m’en remets une. Je souhaite m’épanouir au quotidien que ce soit dans le sport ou dans ma vie de tous les jours. Je veux retrouver un très bon niveau rapidement, je suis sur la bonne voie tout en me faisant plaisir. J’aimerai aussi que le vélo continue et trouver un contrat pour l’an prochain.

LSD