#Cyclisme Pierre Latour (AG2R La Mondiale) : « Les premières courses vont servir à se jauger »

Le drômois Pierre Latour est en pleine préparation pour la reprise de la saison. A la sortie de son stage au Chambon sur Lignon, il s’est confié à #LSD sur son confinement, son retour sur les routes et ses objectifs pour cette saison.

Comment s’est passé le confinement pour toi en tant que coureur professionnel ?
Pendant le confinement, j’ai fait beaucoup de home-trainer, de la course à pied ainsi que beaucoup de préparations physique pour être prêt.

Quel est ton programme depuis le déconfinement ?
Le premier objectif à la sortie du confinement était de faire du foncier sur trois ou quatre semaines. C’est à dire faire des heures de sortie sans objectif précis. A partir du stage, on a commencé à mettre du rythme dans les séances.

Ce stage au Chambon a permis aussi de recréer du lien ?
Oui, tout à fait ! En plus de retrouver le rythme, c’était plaisant de retrouver tout le monde. Cela nous a permis de situer également notre niveau par rapport aux autres. Quand on est seul sur des entraînements, ce n’est pas toujours simple de savoir où tu en es.

Quel est ton programme de reprise des compétitions ?
Je devrais débuter sur la Route d’Occitanie (1er au 4 Août) avant de faire le Mont Ventoux Denivelé Challenge (6 Août). Je m’alignerais ensuite sur le Critérium du Dauphiné (12 au 16 Août) puis sur les Championnats de France (20 au 23 Août) avant d’être présent sur le Tour de France (29 Août au 20 Septembre). Je continuerais ensuite sur certaines classiques comme Liège Bastogne Liège.

Est-ce que tu t’es fixé des objectifs pour cette saison ?
Non, pas forcément ! Je veux faire les meilleurs résultats possible. Après, nous, en France, on a été confiné pendant plusieurs mois alors que certains autres pays n’avaient pas les mêmes règles. Il va peut-être y avoir une différence de niveau. Les premières courses vont servir à reprendre du rythme et se jauger.

Tu devais être leader sur le Tour mais les plans ont changé avec le confinement et la présence de Romain Bardet. Quel sera ton rôle ?
Normalement, on attaquera le Tour en co-leader. Au vu du début de Tour très compliqué, cela se fera en fonction de la route et de la course.

Alois Charrin, Axel Domont, toi, de nombreux cyclistes drômois sont présents dans le peloton professionnel ou quasiment. Quel avis as-tu sur ce cyclisme dans le département ?
Je pense qu’on a toujours eu de bons coureurs dans le Département. Chaque génération a sorti de beaux cyclistes avec notamment Charly Mottet, Guillaume Bonnafond. Il y a toujours eu du monde avec des clubs formateurs comme celui du VS Romanais Péageois. Cela créé également une émulation entre nous. On est quasiment de la même génération avec Axel, on a couru ensemble au CCF. Je m’entraîne aussi avec Alois et cela me pousse vers le haut.

Que peut-on te souhaiter dans les mois et années à venir ?
Déjà, arrêter de me casser des choses chaque année. Puis de gagner des courses à l’avenir !

 

CERFrance