#PreFed Armenio Pinheiro (Président ES Vaulnaveys) : « Oublier cette saison galère »

Après une saison en demi-teinte, l’ES Vaulnaveys évoluera bien en Pré-Fédérale l’an prochain. #LSD est allé faire le point dans le club isérois avec le président Armenio Pinhero.

La saison n’a pas été simple pour l’ESV. Quel bilan en tirez-vous ?
C’est vrai que ce fût une saison compliquée. Nous avions changé d’entraîneur à l’intersaison et puis la mayonnaise n’a pas prise. Notre jeu était basé sur le jeu d’avant et le nouveau coach a voulu changer les choses. Cela ne s’est pas bien passé et nous nous sommes donc séparés après trois mois de compétitions. Nicolas Blanc Marquis est revenu et on a retrouvé un peu de jeu. Mais le soucis fût l’effectif cette année. On a fait forfait en réserve au bout de trois matchs. On retiendra la seconde partie de saison même si nous n’avons pas été toujours réguliers. C’est une saison galère !

Comment se passe l’intersaison à l’ESV. Niveau financier mais aussi niveau mouvements ?
Sur la partie financière, nous avons une cinquantaine de sponsors qui sont fidèles. Après, avec le COVID, il est difficile de les démarcher. On a commencé ce travail avec la cellule partenaire. Financièrement, ça devrait passer avec les aides de la FFR et la gratuité des licences qui seront votés en Juillet. Cela va vraiment nous aider. D’un point de vue sportif, on a pris la décision de ne pas reprendre même si la FFR a dévoilé plusieurs phases de reprise. Pour un club comme nous, elles sont trop contraignantes. La saison prochaine, du côté du staff, nous avons Nicolas Blanc Marquis qui continuent et qui sera accompagné par Stéphane Bazo qui était chez nous il y a quelques années. Sur l’équipe réserve, c’est un ancien joueur qui devrait prendre ce collectif. Du niveau recrutement, on a bien travaillé avec notamment le retour de blessés ou encore des retours comme celui de Minacori (SO Voiron). Nous avons eu le temps de préparer la saison prochaine et nous sommes 50 joueurs de sûr. Le but serait d’avoir entre 55 et 60 licenciés pour avoir une réserve.

Quels seront les objectifs pour le club l’an prochain ?
On veut oublier cette saison galère. L’objectif numéro 1 est bien évidemment le maintien et que les gars se fassent plaisir. Après pourquoi pas viser plus haut. Normalement, tous les quatre ans, on arrive à accrocher un bouclier ou une finale, ça devrait donc être pour cette année (rires). Après, la marche est un peu haute pour la Fédérale 3 que ce soit d’un point de vue financier ou même au niveau de l’effectif. Pour évoluer en F3, il faut avoir les moyens et nous avons en plus une grosse concurrence sur le bassin.

 

 

Sauvons LSD - #SauvonsLSD