Alexandre Vaffier : « Je suis très heureux d’être passé par le VRDR »

Après trois années au VRDR, l’arrière Alexandre Vaffier a décidé de se lancer un nouveau défi à Bédarrides. Pour #LSD, il revient sur ses années drômoises et nous parle du projet du club provençal.

Alexandre, comment s’est passé pour toi le confinement ? Aviez vous un programme à suivre ?
Le confinement s’est bien passé. Comme pour tout le monde, il a été un peu long mais on trouve vite de quoi s’occuper. Ne restant pas au club la saison prochaine, nous en avons profité pour avancer sur le déménagement. Nous n’avions pas spécialement de programme à suivre c’était plutôt à la responsabilité de chacun de se maintenir en forme. Mais les préparateurs étaient quand même réactifs si on avait besoin de conseils pour une séance ou même récupérer du matériel.

Tu quittes le VRDR cet été. Que retiendras-tu et quel bilan fais-tu de tes 3 années dans la Drome ?
Je suis très heureux d’être passé par le VRDR. J’en fais un bilan un mitigé car les deux premières saisons, j’ai eu pas mal de temps de jeu et beaucoup moins sur la troisième. C’était, certes, à un niveau supérieur mais je pensais que je serais plus utilisé.

Quel a été ton plus beau moment sous le maillot à damiers ?
Bien évidemment la montée en prod2 ! Je n’avais jamais connu ça auparavant et peu importe la division une montée reste incroyable. Il y a tellement d’excitation et de détermination qu’une fois que c’est réussi, c’est tellement de joie ! Ça restera de loin mon plus beau souvenir au club !

Tu as eu un peu moins de temps de jeu cette année. Quel bilan tu fais de ta saison en Pro D2 ?
Comme je l’ai dit précédemment, je pensais être plus utilisé cette saison. Ca a été compliqué à vivre pour moi d’être souvent en tribune ou à la maison à regarder les copains jouer ! On s’entraîne toute la semaine, on fait beaucoup de sacrifices pour pouvoir justement être sur le terrain le week-end. Quand ça ne marche pas, on est forcément déçu. Mais c’est la vie d’un sportif ! Il y a des hauts et des bas. Cette saison a été compliquée pour moi. Elle m’aura quand même permis de goûter à la Pro D2 même si j’en sors frustré en ayant le sentiment de ne pas avoir eu l’opportunité de prouver le contraire.

Tu retournes en Fédérale 1 à Bedarrides. Qu’est-ce qu’il t’a plu dans le discours ?
Je suis très heureux de relever ce nouveau challenge à l’ASBC ! Après cette saison, j’avais besoin de retrouver du temps de jeu et surtout du plaisir. Je rejoins mon ancien coach que j’avais eu à Rodez Arnaud Vercruysse avec qui je suis resté en contact depuis mon départ. Retravailler avec lui m’a vraiment conforté dans mon choix. Je connais sa manière de fonctionner et ça me correspond complètement. Puis le projet du club qui est récemment monté en Fédérale 1 m’a vraiment emballé. De plus, ça me rapproche de ma famille qui vit aux alentours d’Arles donc que du positif !

As-tu un message pour les supporters Damiers qui t’ont soutenu ?
Je tiens à remercier toutes les personnes qui nous ont soutenu et qui nous soutiennent encore. Le VRDR a tout pour réussir en Pro D2. Il faut qu’il continue à être soutenu par ses supporters. Donc tout simplement MERCI !

Sauvons LSD - #SauvonsLSD