Lutte de pouvoir au Grenoble Basket

La vie du basket à Grenoble ne sera jamais un long fleuve tranquille, cette intersaison ne dérogera pas à la règle.

Pour rappel, le Grenoble Basket évoluait cette saison en NM3 (le cinquième niveau français) et a terminé à la première position de sa poule à égalité avec Cognin La Motte (le futur club du grand Chambéry entrainé par Dimitri Pontif). La situation sanitaire du pays ayant poussé la FFBB à geler les montées et descentes, Grenoble ne devrait donc pas monter en NM2… Même si un recours a été lancé, et c’est là que tout se complique.

Car en coulisses les choses bougent depuis le début d’année avec en ligne de mire les élections d’un nouveau bureau en avril dernier. Deux listes se présentaient ainsi, une portée notamment par François Charmoillaux, ancien président de 2013 à 2018 (liste « Le club qui vous ressemble et nous rassemble ») avec quelques dirigeants historiques comme Cristina Perekovic avec comme Vice-presidents Jean michel Zozor et Thierry Carron (.
En face une seconde liste « Faire que le basket retrouve sa place dans le sport Grenoblois » voit le jour, composée entre autre de Jeff Salerno (le coach de la saison en cours), de son frère Laurent ou encore d’Alain Recoura (ancien coach et figure du club). Ce dernier étant d’ailleurs au coeur de l’imbroglio, son contrat n’étant pas conservé par le bureau actuel.

C’est ainsi que les deux listes se présentaient devant les licenciés su club pendant le confinement avec un vote électronique sur internet rassemblant 258 votes sur 324 (soit 79,6% de taux de participation). C’est la liste « Le club qui vous ressemble et nous rassemble » portée par François Charmoillaux qui s’imposera avec 162 votes soit 62,7% des suffrages. 
Mais l’histoire ne s’arrêtera pas là, car le club confirme aujourd’hui qu’un « recours judiciaire a été annoncé par certains membres de la liste perdante « Faire que le basket retrouve sa place dans le sport Grenoblois », afin de contester les résultats de l’élection démocratique (…) remettant en cause le processus qu’ils avaient par ailleurs co-construit et validé. »

A quelques semaines d’une reprise sportive déjà compliquée par les conditions sanitaires du pays, il faudra que le club se fixe rapidement afin de construire un groupe compétitif, puisque le coach actuel, Jeff Salerno fait pour l’instant partie de la liste perdante. Notons également que le recours pour monter en NM2 est porté par cette même liste.

LSD reviendra sur ce sujet brûlant du basket isérois en donnant la parole aux deux entités dans les jours à venir.

MRB