#ProD2 Soyaux Angoulême – VRDR : Au bon souvenir de Novembre

Le Valence Romans Drôme Rugby est de retour sur les terrains. Après un bloc « au bilan comptable très négatif » selon Johann Authier avec trois défaites dont deux à domicile, les Damiers sont dans une position plus que délicate au classement. Dernier, le VRDR compte maintenant  7 points de retard sur Rouen et 11 unités sur Aurillac, un écart conséquent mais pas encore rédhibitoire, notamment au vu de la dernière prestation contre Colomiers. Un match qui a plu à Johann Authier malgré la défaite : « En terme de contenu, c’est sûrement notre meilleur match de la saison qui malheureusement n’a pas été bonifié par une victoire. Le match de Colomiers a confirmé que quand les joueurs respectent la stratégie et se donne à 300%, ils sont capables de très bonnes choses. ». De bonnes choses, le VRDR devra tenter d’en faire dès ce vendredi dans les Charentes pour obtenir un premier succès hors de leurs bases. Pour ce nouvel enchaînement de matchs, l’objectif pour les Damiers sera d’abord « de prendre du plaisir et jouer libéré comme contre Colomiers et je suis sûr que les résultats suivront ». La première étape aura lieu à Soyaux-Angoulême, la première victime du VRDR dans le monde professionnel au mois de Novembre dernier. Pour espérer réediter cette performance, les drômois seront privés de Mathieu Lorée ainsi que des blessés de longue date (Saili, Gobet, Iapteff ou encore Goumat).

En face, Soyaux Angoulême alterne le bon et le moins bon. Sortis frustrés du match à Biarritz, les sogaltico-angoumoisins restent sur 2 succès sur les 9 derniers matchs. Toujours en course pour les phases finales, ils souhaiteront ce vendredi ne pas laisser de nouveaux points en route, eux qui ont déjà chuté à 3 reprises à domicile (FCG, Oyonnax et Perpignan). Les violets qui abordent un bloc décisif se méfie de Valence-Romans, comme l’a confié Adrien Buononato en conférence de presse : « Le VRDR n’est pas largué. Il ne faudra pas se tromper sur la notion d’engagement et de combat car c’est d’abord là-dessus qu’ils vont se raccrocher. C’était sur ses points qu’ils nous avaient dérangé à l’aller. ». Pour espérer « prendre sa revanche »,  le SAXV pourra compter sur un paquet d’avant solide et sur des arrières de talent comme Laffite, Jones, Etcheverry ou encore Raivono. Un effectif complet qui voudra enchaîner un second succès de suite dans leur antre.

Un vrai test pour les drômois face à un vrai prétendant aux phases finales. Le VRDR sera-t’il la bête noire du SAXV et se relancera dans la course au maintien ? Réponse dès ce vendredi 19h55 sur lesportdauphinois.com/lives/

LSD