#TourDesClubs Jérôme Mendez (GUC) : « On joue bien, mais ça ne fait pas tout »

Après un démarrage diesel en Promotion d’Honneur, le GUC a petit à petit gratté des victoires importantes pour jouer des coudes au pied du podium. Mais ralentis par des blessures, les joueurs de Jérôme Mendez ont dû revoir leurs objectifs à la baisse. À quelques semaines du dénouement final, #LSD est allé à la rencontre du coach de cette équipe universitaire :

Comment s’est déroulée votre première partie de saison ?
Elle s’est plutôt bien déroulée. On a commencé difficilement parce qu’au GUC on a des soucis de terrain comme on dépend de la faculté, donc on a commencé à s’entraîner le 9 septembre pour faire notre premier match le 15. Donc c’était compliqué et nos quatre premiers matchs ont été compliqués. Mais après on a réussi à rentrer dedans. À partir de notre quatrième match on s’est mis à gagner on a fait une série de 6 victoires (en 8 matchs NDLR). Après on a eu des petits soucis physiques. On a perdu nos 9, nos trois 9 sur blessure. Un nez cassé, une jambe cassée et un poignet cassé donc là on est dans la difficulté par rapport à ça. On n’a pas de 9 et jouer sans 9 notre niveau ce n’est quand même pas simple.

Comment aborde-t-on la suite avec une telle hécatombe ?
Il y a deux semaines on envisageait la quatrième place. On était en concurrence avec le CS Gresivaudan Belledonne pour la quatrième place, mais aujourd’hui, avec la perte de nos demis de mêlée on a perdu deux fois à la maison face à Jarrie et Saint-Laurent-du-Pont. Ça nous met dans la difficulté aujourd’hui. On ne sait pas si on joue le maintien ou la descente parce qu’on ne sait pas ce que décidera le comité. Saint-Martin-d’Hères c’est sûr qu’ils seront derniers, mais on ne sait toujours pas si l’avant-dernier descendra ou pas. Pour nous on joue la descente aujourd’hui. 

Est-ce que vous vous êtes éloignés de vos objectifs de début de saison ?
Personnellement je suis déçu. On est déçu parce qu’il y a un gros potentiel dans notre équipe. Il y a une qualité rugbystique au GUC qui est énorme au niveau des jeunes. Ça va vite, c’est techniquement très bon et je pense qu’on n’est pas à notre niveau. Aujourd’hui si on est quatrième, on ne volerait cette place à personne. Malheureusement ce sont les aléas d’une saison de rugby, mais je pense que si on était quatrième on ne volait la place à personne. 

Est-ce que c’est aussi dû à un manque d’expérience de vos joueurs ?
Le GUC c’est compliqué. C’est énormément de jeunes qui font leurs études ici et au niveau des entraînements on a du mal à avoir des entraînements constants. Je pense que ce qui pêche c’est qu’on ne sait pas gagner. On joue bien, mais ça ne fait pas tout. On perd jamais de beaucoup, mais on ne gagne jamais de beaucoup non plus. 

Est-ce qu’il y aura un match tournant pour le maintien du GUC ?
On va respecter nos adversaires. On va aller à Saint-Martin-d’Hères qui n’a pas gagné un match, mais tout en les respectant je pense qu’on a les moyens de prendre 5 points et on va se replacer au niveau du classement. Mais le match du maintien se jouera à Fontaine la semaine d’après. Je pense que si on gagne ou on fait au moins un bon résultat, on aura le maintien en poche avant d’aller à Succieu.

Pour essayer de regarder encore plus loin, quels seraient les objectifs du GUC la saison prochaine ?
Les ambitions du club je ne peux pas les dire… Aujourd’hui, je pense que le GUC est à sa place en Promotion d’Honneur. Sur les déplacements, l’environnement et tout ce qui va en dehors du côté rugby, toute la proximité de ce rugby régional, je pense qu’on est bien à notre place. Ce qui serait bien pour le GUC ça serait de se qualifier dans les 4 premiers, l’année prochaine pareil. Mais aujourd’hui je n’ai pas d’ambitions de monter. Je ne vois pas le club capable de monter au niveau des infrastructures, au niveau du groupe, au niveau des dirigeants et de tout ce qui nous entoure. Ce niveau-là est très bon et pour avoir connu les niveaux d’au-dessus, c’est très bien de jouer en Promotion d’Honneur avec de bons petits derbys, du monde au stade c’est tout autant intéressant. 

 

Crédit photo : Page facebook du GUC Rugby

CERFrance