L’ALE Échirolles, une équipe qui revient de loin

L’ALE Échirolles est actuellement deuxième de sa poule de 1ère/2ème. Ce résultat témoigne d’une forte progression par rapport à ceux des trois dernières saisons. Si l’on en croit Benjamin Bosviel, coach et joueur de l’équipe, c’est un renouveau inespéré.

Si on m’avait dit qu’on serait troisième ex aequo à la mi-saison, j’aurais été dubitatif” nous confie le coach. Perdre la finale des Alpes deux années de suite a porté un coup au club qui a perdu des membres. Remplir les feuilles de match n’était pas une mince affaire et ça se répercutait sur les performances sportives. Cette saison a marqué un tournant pour Échirolles. Le club a connu un afflue important de jeunes qui a constitué un gros apport pour l’équipe. De plus, maintenant qu’il n’est plus obligatoire d’aligner d’équipe réserve, le groupe premier se retrouve renforcé. Certains joueurs se retrouvent sur le carreau le week-end mais, pour la première fois depuis trois saisons, l’effectif est stable. L’équipe a aussi pu bénéficier de l’expérience de Claude Rastrello, qui entraîne aujourd’hui avec Benjamin. “Malgré le chemin qu’il reste encore à parcourir, les résultats sont encourageants” se réjouit l’entraîneur.

Jouer et entraîner, c’est possible?

Entraîner une équipe tout en jouant aux côtés de ses camarades, une gymnastique qui peut paraître compliquée. Benjamin Bosviel avait une légère appréhension en début de saison. Finalement, la transition s’est faite naturellement. Avec Claude Rastrello, “on a proposé un projet de jeu simple auquel ont adhéré les joueurs.” Côté joueurs justement, “on a senti un déclic” se rappelle le coach. La proximité entre lui et ses coéquipiers s’est révélée être un véritable avantage. Les comportements s’adaptent en fonction du maillot que revêt Benjamin. Joueur, entraîneur, ami, ils ont su faire la part des choses.

Une équipe qui marche à l’affectif

Le résultat, c’est un groupe homogène et soudé. “On essaye de faire beaucoup d’activités ensemble à l’extérieur” nous raconte l’entraîneur. C’est au fil de ces sorties que les joueurs sont devenus proches. Cette bonne entente est à l’origine de l’enthousiasme et de la bonne humeur qui règnent sur le terrain. Ce lien continue d’être cultivé entre la nouvelle et l’ancienne génération. Depuis deux ans, les seniors s’entraînent avec l’équipe junior. Ça permet des transitions plus simples” assure le coach.

Pas de relâchement possible

Cette troisième place à la mi-saison donne de l’espoir au club concernant le dénouement de la saison. Le 2 janvier, l’équipe s’est remise en route. Le maître mot : élimination! Après les repas et le repos, “c’était nécessaire” s’amuse Benjamin. La poule est relativement homogène, l’ALE Échirolles a conscience qu’il lui faudra rester sur ses gardes. “Il faut se méfier de tout le monde” renchérit l’entraîneur.

Texte de Tessa Lanney

Nissan