#L2 #J17 GF38-Clermont Foot 63 : La loi des séries…

Il n’y aura donc pas d’acte 11 à la série d’invincibilité grenobloise. La marche lorientaise était trop haute. Une défaite 2-0 et le GF38 rentre dans le rang, à la onzième place au classement. Coupe de France oblige, la réception du Clermont Foot 63 est programmée en semaine, seulement quatre jours après ce revers. Pas le temps de douter, juste le bon moment de réagir et relancer une nouvelle dynamique. De victoires cette fois-ci. Comme au bon vieux temps…

Résultats de la seizième journée de L2
Lorient-GF38 2-1
Nancy-Paris FC 2-0
Guingamp-Caen 1-1
Le Mans-Châteauroux 1-2
Chambly-AC Ajaccio 0-2
Valenciennes-Lens 2-0
Auxerre-Orléans 2-2
Rodez-Le Havre 1-2
Clermont-Niort 1-0
Sochaux-Troyes 0-1

A Lorient, alors rien ?
Rien, rien de rien, le temps d’un premier acte insipide… Avec comme guise d’entrée en matière un but encaissé dès l’entame. Un premier but assassin Philippe Hinschberger ? « Un but c’est toujours embêtant mais là c’est franchement un but à la con. A force de faire n’importe quoi en début de match, on se retrouve avec ce corner joué contre nous. On dort un peu et puis le ballon qui rebondit sur la transversale…Bref, 1-0, t’as pas touché la chique et eux non plus. » Peut-être la prochaine fois les grenoblois engageront à l’ancienne, comme le leader lorientais, loin devant et en touche. Tant pis pour le spectacle… Et Philippe Hinschberger de débrieffer la suite de cette première mi-temps : « Ensuite il ne se passe rien jusqu’à ce second but bizarre où tout le monde s’arrête de jouer. On encaisse deux buts qui ne ressemblent à rien, sur lesquels nous sommes complètement absents. Lorient est dans son meilleur profil tandis que nous avons manqué de percussion, d’imagination, de changement de jeu, de profondeur … Bref nous avons été absents des débats lors de cette première période. »
Décidément, entre Nancy et Lorient, le mur défensif grenoblois aura mal choisi son heure pour s’effriter. Ces fameuses cinq premières et cinq dernières minutes d’une partie…

Un second acte plus consistant !
Cette première mi-temps tristounette ne pouvait perdurer. Moribond à souhait, le GF38 retrouvera de l’allant en seconde période pour présenter un tout autre visage. De quoi demander à l’entraîneur grenoblois si le ton était monté dans les vestiaires ? « On ne produisait rien, il ne se passait tellement rien que cela me démangeait de réaliser mes trois changements pendant la pause. Je leur ai laissé quelques minutes pour réagir et montrer autre chose. La seconde période a été bien meilleure avec plus de percussion. Lorient a certes une balle de 3-0 mais de notre côté nous avons cinq situations nettes en seconde période. Nous avons réussi à bousculer le leader, avons toujours chercher à inscrire ce p… de second but et globalement sur la seconde mi-temps tu dois faire deux partout. » Et oui, la réduction du score d’Arsène Elogo, sur un bon service de Raspentino, redonnera de l’espoir aux alpins. On pensait l’objectif nul atteint sur un nouveau bon centre de Raspentino et une tête de Nestor mais Nardi s’interposait brillamment (74′). Hélas, trois fois hélas… Le manque d’efficacité a une nouvelle fois été « criant » dixit le coach isérois qui dresse ce constat amer : « Entre Nancy et Lorient tu réalises trois très bonnes mi-temps sur quatre, tu as douze occasions de buts et tu ne marques que deux fois. Et comme on encaisse à nouveau des buts, cinq en trois matches, tu ne récoltes qu’un seul petit point sur six. On fait du surplace, c’est rageant. »
Une défaite qui met fin à la longue série d’invincibilité grenobloise. Il fallait s’y attendre un jour. Philippe Hinschberger espère surtout rebondir : « Il y avait déjà des prémices la semaine passée, avec ce but encaissé en fin de partie qui stoppait notre série de matches vierges défensivement. Cette défaite face au leader, avec les honneurs en seconde période, doit nous ouvrir la voie vers d’autres perspectives. »

Classement après la seizième journée de Domino’s Ligue2

P

Equipe

Pts

J

G

N

P

Bp

Bc

Diff

1

Lorient

33

16

10

3

3

25

12

+13

2

Lens

31

16

9

4

3

24

14

+10

3

AC Ajaccio

30

16

8

6

2

20

11

+9

4

Troyes

29

16

9

2

5

18

15

+3

5

Le Havre

25

16

6

7

3

25

17

+8

6

Sochaux

25

16

7

4

5

18

12

+6

7

Clermont F.

25

16

7

4

5

17

16

+1

8

Nancy

23

16

4

11

1

17

13

+4

9

Valenciennes

23

16

6

5

5

10

10

0

10

Guingamp

21

16

5

6

5

24

22

+2

11

Grenoble

21

16

4

9

3

15

14

+1

12

Auxerre

18

16

4

6

6

20

19

+1

13

Rodez

18

16

5

3

8

20

22

-2

14

Caen

17

16

3

8

5

17

21

-4

15

Niort

17

16

4

5

7

14

19

-5

16

Châteauroux

17

16

4

5

7

9

17

-8

17

Chambly

16

16

4

4

8

11

19

-8

18

Paris FC

15

16

4

3

9

10

21

-11

19

Le Mans

14

16

4

2

10

17

28

-11

20

Orléans

10

16

1

7

8

12

21

-9

Clermont, c’est clair non ?
Septième au classement à égalité de points avec le cinquième et dernier barragiste, le CF63 ne se cache plus. C’est désormais vers le haut que les hommes de Pascal Gastien tournent leurs regards. Une formation qui a le vent en poupe puisqu’elle reste sur une belle série de deux victoires et un nul en championnat. Contrairement aux idées reçues, les auvergnats se montrent généreux avec leurs supporters, surtout lorsqu’ils s’éloignent de leur stade fétiche. En effet, c’est loin de ses bases que la bande à Jason Berthomier réussit le mieux. Et Comment. Avec cinq victoires, un nul et deux défaites, le CF63 est troisième au classement des équipes évoluant à l’extérieur. C’est dire l’ampleur de la tâche qui attend les grenoblois. Philippe Hinschberger le sait mieux que quiconque : « Clermont on les connaît. Depuis l’an passé, pour moi, c’est l’équipe qui joue le mieux au football dans la Ligue 2. Ils ont perdu du monde l’an passé mais ont fait de belles trouvailles. Il faudra être extrêmement affûtés et attentifs car c’est une équipe qui a énormément de qualités. Ce sera difficile pour nous d’attraper le ballon. On va vouloir attaquer pour gagner, cela leur laissera peut-être des possibilités de contres et promet un match ouvert. »
De belles trouvailles côté CF63 ? En voici une probante. Adrian Grbic, attaquant de pointe, ni plus ni moins que le troisième meilleur réalisateur du championnat avec neuf buts. Et gare à l’autrichien, tueur à gage devant la cage. Quand ce dernier marque Clermont gagne ou du moins ne perd pas (quatre nuls et quatre victoires). Adrien Monfray, Eric Vandenabeele (s’il est opérationnel) ou encore Loïc Nestor ont une seule mission à accomplir : Non pas apprendre à prononcer son nom, juste empêcher qu’il ne marque. De quoi envisager un plan anti Grbic Philippe Hinschberger ? « C’est un garçon très opportuniste qui a inscrit des buts assez surprenants. Il fallait réduire l’influence de Bassi et de Wagner contre Nancy, ce que nous avons plutôt bien fait, excepté en fin de première mi-temps. Il fallait en faire de même avec Wissa contre Lorient, ce que nous avons quand même réussi à faire même s’il a marqué. Il faudra également être très vigilent avec Grbic, car si on le regarde jouer, il va nous faire mal. Ce sont de gros plus dans une équipe. J’espère aussi que nous allons pouvoir récupérer nos blessés en défense car cela fait trois rencontres que ce secteur est amputé de un ou deux éléments. »
Et si le GF38 prenait exemple sur… Clermont qui vient de battre Niort 1-0 chez lui après une longue période de disette à Gabriel-Montpied (six matches sans victoires). De quoi espérer en faire autant au SDA pour des grenoblois fâchés avec leur pelouse. Philippe Hinschberger est amer : « On a gagné un match sur sept à domicile, je suis extrêmement déçu car il s’agissait d’un de nos objectifs prioritaires en début de saison. Il reste trois matches à jouer avant la trêve mais avec seulement quatre victoires, normalement tu es en difficulté au classement. Heureusement nos nuls nous ont permis d’avancer un peu mais maintenant il faut gagner. »

Programme de la dix-septième journée de Ligue2
GF38-Clermont
Caen-Nancy (lundi 02 décembre)
Paris FC-Guingamp
Châteauroux-Sochaux
Lens-Chambly
Auxerre-Valenciennes
Orléans-Lorient
Le Havre-Le Mans
Niort-AC Ajaccio
Troyes-Rodez

Et puis dans le cœur des dauphinois, ce Grenoble-Clermont aura toujours une saveur particulière, la première victoire du GF38 dans son stade des Alpes. Nous étions alors le 15 février 2008 et Grenoble allait connaître l’effet SDA… Cinq victoires et deux nuls à domicile pour une remontée exceptionnelle au classement. La suite on la connaît, le GF accédera enfin à la Ligue 1. Nous n’en sommes pas encore là… Mais l’histoire n’est-elle pas un éternel recommencement ?

GF38-Clermont Foot 63, Mardi 3 décembre, 21h00, Stade Des Alpes, Grenoble

Hemispheres voyages - Ecosse