#LBE Bourg-de-Péage HISTORIQUE !

Ce déplacement à Metz pour les Péageoises était particulier. Déjà parce que jouer aux Arènes est synonyme de face-à-face avec le plus gros palmarès du handball féminin. Les Mosellanes ont conquis pas moins de 23 titres de championne de France et restent actuellement sur 4 couronnes consécutives,  9 coupes de France, 8 coupes de la ligue et ont participé aux demi-finales de la ligue des champions la saison dernière. Un monument du handball féminin français qui attendaient des Drômoises sans trop de pression. Les Dragonnes ne perdent pratiquement jamais de point à domicile. Alors que depuis 2015, les Messines n’ont perdu que trois fois dans leurs Arènes (contre Nîmes le 18/01/15 puis contre Brest deux fois : d’abord le 26/10/16 puis le 2/04/19), il est quasi impossible de prendre des points quand on s’y déplace. Mais ce voyage en Moselle a été tout aussi particulier pour le match que les coéquipières de Cindy Champion ont réalisé !

Débarquées en Lorraine sans aucunes attentes face à ce mastodonte du handball féminin les filles de Bourg-de-Péage ont surpris leur monde. Contre une équipe trop sur de son fait, ce sont les Drômoises qui ont pris le match à leur compte. Sur leur lancé après la victoire contre Dijon, ce sont bien les filles de Camille Comte qui ont existé dans une première période magistrale. D’abord accroché par des championnes en titre brouillonnes, ce sont finalement les Péageoises, en pleine confiance et sans aucune pression qui ont pris les rênes de la rencontre à partir de la 17e minute. En se détachant peu à peu au tableau d’affichage, nos dauphinoises ont fait peser le doute sur tout le gymnase messin. En état de grâce, Cindy Champion et compagnie ont terminé la première période avec le sourire. 16-11 à la mi-temps pour des visiteuses affamées et relâchées, de quoi faire grincer des dents tous les pronostiqueurs du jour…

Avec un second acte dans la lignée du premier, les Drômoises n’ont pas flanché face à une équipe piquée dans son orgueil. Alors que les Dragonnes tentaient de revenir, les Péageoises tenaient bon face aux assauts. En tête de la course jusqu’à la 50e minute, les Messines semblaient avoir repris des couleurs au fil de la rencontre. Mais malgré le but de Marie-Hélène Sajka permettant aux locales de repasser devant (31-30) à quelques minutes du terme, Maud-Eva Copy a inscrit le club Drômois dans l’histoire pour porter le score à 31-31. Rares sont les équipes qui ont pris des points aux Arènes de Metz, qui plus est pour une équipe de bas de tableau… Un véritable exploit que les Dauphinoises ont fêté comme une victoire. Elles auront titillé le plus beau palmarès français, champion en titre pour la 4e fois d’affilé, dans un match abouti et très rassurant pour la suite. Les Péageoises terminent cette phase aller avec un exploit retentissant, de quoi passer la trêve un peu plus tranquillement. Elles auront fait tremblé le Metz Handball qui a, de son côté, évité sa première défaite à domicile depuis le 2 avril dernier.

Hemispheres voyages - Ecosse