#ProD2 Julien Royer (VRDR) : « Aurillac, un match capital »

Le VRDR veut confirmer ce vendredi son premier succès en Pro D2 en affrontant un concurrent direct pour le maintien. A quelques heures de la rencontre, c’est le jeune pilier Julien Royer qui s’est confié à #LSD sur cette rencontre, son évolution et est revenu sur la victoire historique de la semaine dernière.

Julien, vous avez obtenu votre premier succès la semaine dernière en faisant tomber Soyaux. Ca fait du bien de retourner le lundi à l’entraînement avec le sourire ?
C’est vrai que ça nous fait un bien fou de gagner. On est arrivé au stade lundi avec le sourire, on était très heureux de notre performance et bien évidemment de ce succès. Ce n’était pas arrivé depuis 8 matchs et ça solde les efforts que nous avons fait depuis plusieurs semaines. A chaque fois, on se disait qu’on ne passait pas loin, malheureusement, ça ne passait pas.. Après, tout n’est pas rose bien évidemment sinon on aurait déjà gagné. Il y a encore des choses à régler mais je pense surtout que ça a fait plaisir à tout le monde, des présidents au staff en passant par le public présent dimanche.

Vous avez été vraiment efficace et pragmatique sur cette rencontre contre Soyaux-Angoulême. Penses-tu que c’est cet aspect qui a fait la différence ?
Oui, je pense qu’il y a eu beaucoup de pragmatisme dans ce succès car même quand nous étions dans leur camp, on ne s’est pas affolé. Lorsque nous étions bien sur les mauls, nous ne sommes pas toujours aller en touche. Nous avons su prendre les points quand il le fallait pour revenir. On a grandi par rapport aux erreurs qu’on faisait avant. Je pense notamment aux en-avant bêtes, aux fautes dommageables dans le camp adverse. 

Une nouvelle fois, les avants ont fait un sacré travail. C’est vraiment l’une de vos forces et qui va compter avec ce temps hivernal qui approche ?
C’est vrai que nous avons vraiment pu compter sur notre pack dimanche dernier avec ce temps. On a réussi à mettre de l’engagement, à être présent en conquête. Nous avons été aussi solides en défense où on a cessé d’avancer que ce soit chez les avants ou les arrières. En plus de notre travail devant, il faut aussi souligner le match des arrières qui dès nous étions dans la difficulté, ont défendu fort ! Cela nous a fait du bien au mental et ça démontre l’état d’esprit du groupe. 

Cette victoire était importante avant de recevoir Aurillac, un concurrent direct dans la course au maintien. C’est la réception la plus capitale depuis le début de saison ?
 C’est vrai que ce match va avoir une saveur particulière. Aurillac est une belle équipe qui vient de passer 40 points à Aix et qui a réalisé un bon début de saison. Même si on sait qu’ils seront peut-être dans la course au maintien, on sait que c’est un match capital. On ne peut pas se permettre de perdre ce match, avant tout pour confirmer le résultat de la semaine dernière et réussir à lancer la machine.

Sur un point de vue personnel, jouer avec ton club formateur en professionnel, c’est juste incroyable ?
C’est vrai que c’est incroyable ! Qui aurait cru lors de la première année de la fusion que le club monterait au bout de 3 ans en Pro D2 ? C’est énorme et je suis vraiment content d’avoir participé au Centre de Formation avec ce club et d’avoir cette année du temps de jeu en Pro D2. Quand je vois l’évolution du club et mon évolution, j’ai l’impression d’avoir grandi avec le club ! 

La rencontre sera à suivre sur lesportdauphinois.com/lives/ ce vendredi dès 19h55.

FlottiBulle - Pont de Claix