#Triathlon Trois questions à … Dorian Coninx qui fait le bilan de sa saison : « L’une des meilleures de ma carrière »

Dorian Coninx vient de terminer sa saison avec une médaille de bronze aux Jeux Mondiaux Militaires. Pour #LSD, il revient sur cette performance et fait le bilan d’une saison riche. 

Dorian, tu reviens des jeux mondiaux militaires. Peux-tu nous raconter cette course ?
 Les Jeux Mondiaux militaires est un événement qui a lieu tous les 4 ans. On pourrait comparer ça aux Jeux Olympiques mais pour les militaires. Il y avait une belle délégation française et ce rendez-vous était vraiment important pour l’armée. De mon côté, je suis arrivé là-bas fatigué par ma saison et par le voyage. J’ai subi sur la période de natation avec la fatigue mais je savais qu’il fallait rester au contact pour réussir à faire quelque chose. Je me suis fait mal pour rester dans le peloton de tête. Derrière, la partie cyclisme était très rapide avec 4 tours quasiment que de plat, ce qui n’est pas habituel. C’était très exigeant car ça allait très vite durant 40km. Le temps en plus, n’a pas aidé car il pleuvait et c’était très humide. Les 20 premiers kilomètres n’ont pas été simple et ça s’est délié au fur et à mesure de la course avec vingt bons derniers kilomètres. Dans la partie de course à pied, j’ai imposé le rythme après avoir eu des soucis lors de la transition. En plus du classement individuel, l’armée avait un vrai objectif dans le classement par équipe. Nous étions deux devant et moi j’avais vraiment des consignes d’aider mon compatriote à gagner si nous étions tous les deux devant. Au final, nous nous sommes retrouvés à trois pour la victoire finale mais je n’avais plus d’énergie pour me battre pour le sacre. J’ai vu Pierre me passer et j’étais très heureux de voir que l’objectif avait été atteint.

Pour revenir sur ta saison, quand on en tire le bilan, il est plus que positif. C’est l’une de tes meilleures saisons en Séniors ?
Oui, je pense que c’est l’une de mes plus belles saisons, pas au classement général du World Triathlon Series mais je crois vraiment que c’est l’une des plus positives. Je suis très content. Dans cette année, il y a eu deux temps forts avec ma victoire au Bermude en WTS mais également la réussite du relais mixte lors du test-event où j’ai été très content de mon relais. J’ai également eu de bonnes performances en World Triathlon Series à Leeds, Yokohama ou encore Hambourg. Le début de saison a été vraiment positif et j’ai réussi à passer plusieurs paliers. La fin d’année a elle été plus compliquée avec deux objectifs fixés qui n’ont pas été réussi pour des raisons différents à Tokyo pour le test-event mais aussi pour la grande finale mondiale à Lausanne. C’est vraiment cela qui est frustrant dans cette année et mon classement mondial s’en ressent. 

Maintenant place à quelques semaines de repos avant une saison capitale. Peux-tu nous parler de ce qui t’attend pour cette saison ?
 Je prend quelques semaines de vacances avant de reprendre les entraînements mi-novembre. Je vais procéder comme l’an passé en partant notamment en stage en Décembre puis en janvier/février. Je souhaite être prêt pour la première WTS à Abu Dhabi même si je devrais courir à Cap Town pour prendre des points au classement mondial et assurer mon classement au ranking olympique. L’objectif sera comme l’an passé de bien débuter la saison en faisant quelques performances tout en sachant que le point d’orgue de la saison sera bien évidemment Tokyo et les JO. La sélection sera annoncée en mai, on sait déjà que Vincent (Luis) est en position de sélectionnable grâce à sa victoire en Coupe du monde l’an dernier. Derrière, il restera deux places pour sûrement trois triathlètes. Il faudra réussir le début d’année pour montrer qu’on est en forme mais une grosse partie du travail est passé. En effet, ils ont regardé ce qu’il s’est passé déjà la saison dernière. Je vais fonctionner course après course sans me prendre la tête. Je ne vais pas préparer les courses de qualification comme si c’était l’objectif de l’année car ce n’est pas le cas. Mais je voudrais quand même être bon pour être prêt pour Tokyo !

CERFrance