#ProD2 #J8 FCG-Nevers : USON(s)-les !

En s’imposant avec le Bonus Offensif chez son dauphin Soyaux-Angoulême, le leader grenoblois vient de frapper un grand coup au sommet de la ProD2 et envoyer un signal fort à la concurrence : Il faudra sérieusement compter sur le FCG cette année dans la course au Top14. Ce joli succès à peine consommé qu’il faut remettre le bleu de chauffe pour accueillir la solide formation de Nevers. Un dernier match du second bloc à bien négocier avant de reposer des organismes bien sollicités.

Résultats de la septième journée de Pro D2
Soyaux Angoulême-FCG 3-28
Béziers-Rouen 18-12
Oyonnax-Carcassone 28-12
Provence Rugby-Colomiers 24-23
Nevers-Vannes 26-10
Aurillac-Perpignan 28-41
Mont-de-Marsan-Montauban 51-13
Valence Romans-Biarritz 26-35

Une partition récitée à la lettre !
Le FCG, maestro serin, a donné la leçon à son dauphin. Omniprésent en défense, solide sur les fondamentaux, réaliste en attaque, Grenoble n’a fait qu’une bouchée du SA XV. Ce dernier a dû déposer les armes à domicile pour la première fois de la saison. Coup de grâce, ce cinquième point obtenu sur la fin. Clément Ancely ne cache pas sa fierté après cette belle prestation en Charente: « C’est une fierté collective d’avoir pu afficher une telle copie ici. Nous avions bien préparé ce match toute la semaine, que ce soit sur le terrain ou en séance vidéo, et avions l’objectif de nous imposer pour nous prouver que nous n’étions pas là par hasard. De là a gagner avec le Bonus offensif, ce n’était pas du tout prévu. » Une troisième victoire en quatre déplacements, soit la cinquième de la saison, un BO chez le second… La machine grenobloise semble définitivement lancée vers le Top 14. Le capitaine du FCG reste néanmoins mesuré: « La ProD2 est un championnat très long. Nous n’avons joué que sept matches et recevons un gros morceau ce week-end. Alors oui on arrive à enchaîner de belles performances à l’extérieur (ce qui fait du bien au moral par rapport à la saison passée), oui on se rassure sur le niveau de jeu de sorties en sorties, mais malgré tout nous sommes encore très perfectibles. »

Football Club Grenoble Rugby, c’est aussi du foot !
Lilian Sasseras contre Carcassonne, Clément Ancely et Raymond Rhule à Angoulême..Le jeu au pied fait partie intégrante du rugby moderne, encore faut-il bien l’utiliser. Sur le premier essai grenoblois par exemple, le capitaine dauphinois délivrera une ouverture millimétrée pour son ailier qui enchaînera par une conduite toute en touchée pour aplatir dans l’en but. Du grand art à faire pâlir les copains du GF. Un arrière, passe encore, mais un avant… Le capitaine grenoblois possède des talents cachés, il revient sur sa passe Dé, comme on dirait au ballon rond. Une séquence travaillée à l’entraînement capitaine ou une inspiration de génie ?  « Travaillée non, et inspiration de génie non plus (rires). En réalité c’est grâce à Davit Kubriashvili. Il est juste à côté de moi sur l’action et a vu qu’il n’y avait pas de couverture dans leur dos. Il me dit de jouer au pied, c’est quand même assez rare, je l’ai écouté et j’ai bien fait. Sur l’exécution, c’est chanceux car je n’ai rien travaillé du tout et je suis mauvais avec mes pieds. J’ai tapé fort devant et après advienne que pourra. C’est surtout Raymond qui conclut parfaitement. » Heureusement alors que le pilier droit georgien ne se contente pas que de pousser en mêlée et qu’il maîtrise parfaitement le français. « Effectivement, en georgien je n’aurais jaamis pas tapé » sourit le numéro 7 alpin.

Classement après la septième journée de Pro D2

Rang

Equipe

Pts

J.

G.

N.

P.

Bonus

Pts.M

Pts.E

Diff.

1  

FC Grenoble Rugby

  25 7 5 0 2 5 208 109 +99
2

Béziers

21 6 5 0 1 1 133 90 +43
3

Oyonnax

21 7 4 0 3 5 203 132 +71
4

USA Perpignan

20 7 4 0 3 4 188 125 +63
5

Biarritz

20 7 4 0 3 4 166 147 +19
6

Angoulême

19 7 4 1 2 1 123 166 -43
7

Provence Rugby

18 6 4 0 2 2 153 117 +36
8

Carcassonne

18 7 4 0 3 2 168 153 +15
9

Colomiers

16 7 3 0 4 4 151 143 +8
10

Vannes

13 7 3 0 4 1 134 162 -28
11

Mont-de-Marsan

13 7 3 0 4 1 150 174 -24
12  

Nevers

  12 6 3 0 3 0 143 168 -25
13

Montauban

11 5 2 1 2 1 124 132 -8
14

Aurillac

9 6 2 0 4 1 121 166 -45
15

Rouen Normandie Rugby

9 7 2 0 5 1 88 148 -60
16

Valence Romans

2 7 0 0 7 2 121 242 -121

Grenoble en pleine confiance, quel pourrait être le grain de sable dans le moteur Clément Ancely? : « Nous sommes loin d’être parfaitement réglés et ne le serons jamais complètement. Cela peut venir de nous si on se voit trop beau et tombons dans l’excès de confiance, en pensant qu’avec les bons résultats tout sera désormais facile. Pour prévenir cela, on se doit déjà d’être irréprochable à l’entraînement comme nous l’avons été ces dernières semaines. »

L’USON sans pression !
Après la démonstration grenobloise chez son dauphin, le FCG part logiquement avec la grosse étiquette de favori dans le dos. Un statut à assumer mais aussi quasiment une aubaine pour tous les visiteurs du SDA, donnés perdants par les bookmakers. La défaite est annoncée, autant lâcher les chevaux, dès fois que… Clément Ancely a son opinion sur la question: « C’est un mélange entre du défi et du jeu sans pression. Nous descendons de Top 14 et tous les joueurs veulent se mesurer, sans prétention aucune, à des gars qui étaient en Elite. Quand j’étais à Massy et que je me confrontais à des équipes annoncées supérieures, j’avais envie de me jauger, de les défier et surtout les bouger. » Nul doute que les nivernais se déplaceront au cœur de la capitale des Alpes dans cet état d’esprit.
Autre motif de prudence, Nevers présente un bilan à l’équilibre de trois matches gagnés pour trois perdus (un match en moins). Surtout les nivernais ont réussi à accrocher Montauban à son tableau de chasse, le tout à Sapiac. Un terrain compliqué s’il en est à conquérir, preuve que l’USON a des arguments loin de ses bases. C’est aussi l’avis de l’ancien massicois : « Cela fait deux ou trois ans qu’ils sont très bien en ProD2, ce sera très difficile que ce soit en conquête ou dans le jeu. C’est une équipe qui n’a pas eu de chance en début de saison (Ndlr 12 joueurs de l’effectif contaminés par un staphylocoque) et qui n’est pas à sa place au classement, on la retrouvera plus haut. Nevers possède de très grosses individualités et si on commence à les sous estimer, on va au devant d’une grosse désillusion. »
Et puis malgré l’excellente forme grenobloise, il existe dans la tête des adversaires la jurisprudence Colomiers. Si eux l’on fait, pourquoi pas nous ?

Programme de la huitième journée de Pro D2
FCG-Nevers (dimanche 20/10)
Provence Rugby-Oyonnax (jeudi 17/10)
Montauban-Vannes
Biarritz-Béziers
Rouen-Carcassone
Colomiers-Valence Romans
Soyaux Angoulême-Aurillac
Perpignan-Mont-de-Marsan

Au lendemain de sa seconde défaite de la saison à Mont-de-Marsan, Sylvain Bégon, entraîneur des avants grenoblois, aurait « signé des deux mains » pour faire comme lors du premier bloc, enchaîner trois victoires de rang. » Et Clément Ancely de conclure en résumant l’importance de ce match : « Ce bloc sera réussi seulement si on bat Nevers ! » Si et seulement si…
Alors pour signer la sixième victoire grenobloise de l’année ; unissons-nous et USONs les !

FCG-Union Sportive Olympique Nivernaise, Dimanche 20 octobre, 14h15, Stade Des Alpes, Grenoble

Hemispheres voyages