#Top16 #J4 FCG-Bobigny : Défi de taille pour les Amazones !

Une victoire face à Rouen pour deux revers, tel est le bilan du premier bloc grenoblois. Alors certes une première défaite contre l’intouchable champion de France montpelliérain, mais une seconde plus regrettable face à un concurrent direct, le Stade Français, 15 à 20. Retour à Lesdiguières pour ce quatrième opus avec la réception des louves de Bobigny, valeur sûre et montante de l’élite du rugby féminin . Une tâche très compliquée face au dauphin potentiel du championnat (un match en retard contre Rouen)  mais si les Amazones veulent viser le haut de tableau, il va falloir faite tomber au moins un gros, qui plus est à domicile. C’est l’heure de s’y filer comme jamais. Foi d’Amazone !

Résultats de la quatrième journée de Top 16 poule 1
Stade Français-FCG 20-15
Bayonne-Chilly-Massy 41-07
Lons-Montpellier 05-68
Rouen-Bobigny Reporté

Un BD à Paris !
Au vu du classement et des forces en présence, la quatrième place qualificative pour les phases finales risque bien de se jouer entre Grenoble et le Stade Français, entre autres. En ce sens, le revers sur les terres franciliennes est une mauvaise opération pour les coéquipières d’Emeline Gros. L’entraîneur isérois Emmanuel Pellorce confirme : « Quand tu perds contre une équipe à ta portée, concurrente très sérieuse pour les barrages, c’est forcément une contre performance. » En guise de lot de consolation malgré tout, un point de bonus défensif dans l’escarcelle. Mieux que rien mais pas de quoi contenter le rigoureux entraîneur du FCG: « Cela aurait pu être mieux mais si cela ne l’a pas été, c’est qu’on a pas fait ce qu’il a fallu. » Et le coach isérois de pointer les carences de sa formation sur cette rencontre, l’indiscipline en premier lieu : « Il a manqué beaucoup de choses pour l’emporter. On a commis beaucoup trop de fautes, vint-cinq au total et deux cartons jaunes, c’est trop. Notre mêlée en seconde période a été nettement dominée et pour couronner le tout, nous avons connu beaucoup de maladresses. Cela nous a empêché de mettre de la continuité dans le jeu et gâché quelques belles opportunités. » Bref la copie demande d’être perfectionnée, début de saison oblige.

Classement après la troisième journée

EQUIPES PTS J G N P + DIF E+ E- BO BD CB

1

Montpellier

15

3

3

0

0

192

28

164

30

4

3

0

11

2

AS Bayonne

10

3

2

0

1

124

39

85

20

5

2

0

2

3

Bobigny

9

2

2

0

0

58

22

36

8

3

   

1

0

5

4

Stade Français

9

3

2

0

1

45

88

-43

7

13

1

0

1

5

Grenoble

6

3

1

0

2

97

82

15

14

13

   

1

1

-2

6

Lons

4

3

1

0

2

23

104

-81

2

15

0

0

-4

7

Chilly-Massy

0

3

0

0

3

25

78

-53

3

12

0

0

-4

8

Rouen Université Club

0

2

0

0

2

3

126

-123

0

19

0

0

0

Peut mieux faire !
L’élève FCG compte six points pris sur 15 possibles lors des trois premières journées. Emmanuel Pellorce profite de la fin de ce bloc initial pour dresser un premier bilan. Parfois encourageant sur le contenu, légèrement en deçà niveau comptable ? : « Oui on va dire que sur le contenu contre Montpellier c’est très bien sur la première mi-temps avant que notre adversaire fasse parler sa supériorité. Contre Rouen, une équipe très affaiblie ce jour là, nous avons surtout réaliser une bonne seconde période. Et Paris, c’est dommage… Nous devons continuer à travailler. » Loin de l’excellente entame de l’an passé où les grenobloises comptaient trois victoires au bout de trois journées. Pas le même calendrier non plus, le FCG s’était débarrassé de deux promus à domicile Caen et Tarbes entrecoupé par un exploit à … Bobigny. Il ne tient à rien finalement que le début de saison grenoblois soit bon. A une victoire contre Bobigny par exemple. Une réception, qui n’est pas encore capitale, mais au moins importantissime…

Beau oui comme Bobigny !
Dire que la tâche s’annonce ardue est un doux euphémisme. On voit mal Rouen ne pas concéder un bonus offensif aux balbyniennes, ce qui placerait les louves secondes du classement à une petite unité du géant Montpellier. Une équipe francilienne bien partie pour finir dauphin de l’intouchable champion de France en titre. L’entraîneur grenoblois est élogieux quand il évoque son adversaire : « C’est une très très belle équipe qui monte en puissance depuis deux ans. Elle finit troisième l’an passé et perd de peu en quart contre Blagnac. Les filles ont mis 30 points à Lons et s’imposent largement à domicile contre Bayonne (Ndlr 29-19), chose qu’elles n’avaient pas su faire l’an passé. Il y a beaucoup d’internationales à sept et à quinze dans ses rangs, c’est vraiment une formation très complète, avec beaucoup d’agressivité devant et de la vitesse derrière, notamment sur les extérieurs. » Emmanuel Pellorce de  nous livrer quelques clés pour venir à bout de ce redoutable adversaire : « Nous avons été performants en touche contre le Stade Français, il faudrait l’être également en mêlée et tenir dans ce secteur le match entier. Nous devons répondre au défi physique car elles sont très rugueuses, un point qui ne m’inquiète pas trop car les filles le sont aussi, et surtout bien défendre face des ailières véloces. Ensuite on essaiera de mettre notre jeu en place pour aller chercher la victoire.»
Une équipe francilienne qui pour mémoire s’était imposée la saison dernière 20-12 à Lesdiguières, dans un match épique marquée par la blessure de la capitaine grenobloise Emeline Gros. Une défaite qui devait aussi à un manque de réalisme flagrant des Amazones conjuguée à une défense vorace des louves franciliennes. Emmanuel Pellorce n’a pas oublié: « Nous avions manqué de réalisme mais surtout très mal défendu face à une équipe qui n’en demandait pas tant, en n’arrivant pas à fermer les extérieurs. » A méditer.

Programme de la quatrième journée de championnat
FCG-Bobigny
Stade Français-Lons
Chilly-Massy/Rouen
Montpellier-Bayonne

Puisque l’on évoque le passé, remontons encore un peu le fil du temps. Certes Grenoble avait perdu chez lui contre les audoniennes mais les Amazones avaient aussi réussi l’exploit de s’imposer à Bobigny 13-10 lors de la seconde journée de l’exercice précédent, créant ainsi la sensation du début de saison. De quoi donner de bonnes idées aux grenobloises.
A noter enfin, à l’occasion de la campagne Octobre rose (lutte contre les cancers féminins) un coup d’envoi fictif sera donné par un représentant du centre de cancérologie de la femme du CHU. Une noble cause très largement défendue par des Amazones au grand coeur, investie au plus haut point dans cette démarche.

Faire tomber pour la première fois de la saison une référence de l’élite du rugby féminin français. Se repositionner au classement. Gommer le revers de la saison passée à Lesdiguières. Relancer une dynamique positive à l’entame de ce second bloc. Envoyer un signal fort à la concurrence. Redevenir invincibles à Lesdiguières. Chanter son hymne le sourire aux lèvres. Boire une mousse le cœur léger… Les Amazones ont véritablement maintes et maintes raisons de l’emporter.

FCG Amazones- Athlétic Club de Bobigny 93 rugby, Dimanche 13 octobre, 15h00, Stade Lesdiguières, Grenoble

FlottiBulle - Pont de Claix