#BDL Grenoble s’incline sur un score trompeur

Dans une magnifique patinoire remplie de 17000 personnes (dont un mur de 9000 places debout) et une grosse ambiance, les Brûleurs de Loups montrent d’entrée de jeu qu’ils ne sont pas venu ici pour s’ébaubir devant la structure de la PostFinance Arena. En effet, les hommes de Coach Terglav installent un pressing très haut, ils bloquent la première passe, posant ainsi d’énormes problèmes à l’équipe locale qui n’arrive pas à construire des séquences offensives propres. Les BDL sont présents et obligent Niklas Schlegel à geler plusieurs fois le palet. Les Suisses jouent principalement sur la vitesse de leurs attaquants et Lukas Horak doit lui aussi s’employer à plusieurs reprises. Le match est enlevé mais malheureusement, à 1 mn 45 de la fin du premier tiers, Alain Berger vient couper le centre de Jeremi Gerber et trompe le portier grenoblois. Une action qui part d’un palet arrêter derrière les buts helvètes qui en deux passes prennent de vitesse la défense grenobloise. Les grenoblois sont menés 1 but à 0 à la pause, mais à la vue de ce premier tiers, on se dit que les dauphinois peuvent revenir au score.

Les joueurs du SC-Bern repartent tambour battant et après que Inti Pestoni se soit joué de son défenseur derrière la cage de Lukas Horak, il transmet le palet à Justin Kruger dont le lancé ne laisse aucune chance au gardien grenoblois. Les suisses passent la vitesse supérieure en ce début de second tiers, les passent sont plus appuyées et les transmissions plus rapides. Sur un tir à 3 mètres le goal grenoblois prend le palet en pleine tête. Sonné il lui faudra quelques minutes pour retrouver ses esprits et un nouveau casque le temps que l’on répare l’autre. Les BDL reprennent du poil de l’ours mais malgré de belles tentatives, ils n’arrivent pas à tromper la vigilance de Niklas Schlegel. Le score est de 2-0 à la pause, il faut maintenant marquer rapidement et ne plus encaisser de but du côté de Grenoble.

Les grenoblois reviennent sur la glace avec beaucoup de motivation, mais ils sont cueillis à froid ou presque en encaissant un but à  1’53 par l’intermédiaire de Gregory Sciaroni. Menés 3-1 les BDL ne lâchent rien et Aurelien Dair est à un souffle de tromper le gardien adverse après un magnifique rush plein centre. Les isérois méritent de réduire le score et ils y parviennent à la 16e sur un but de kyle Hardy, après avoir tué une double infériorité numérique. Tentant le tout pour le tout pour revenir au score, les dauphinois sortent leur gardien et Eric Blum inscrit le 4e et dernier but suisse dans la cage vide.

Les grenoblois s’inclinent à Berne mais non sans avoir tenu la dragée haute à leurs adversaires durant tout le match et sur un score qui, selon moi, ne reflète peut être pas le match. Pas le temps de cogiter pour les BDL qui iront dès vendredi défier Rouen dans sa patinoire.

Internationaux de France