#ProD2 #J4 FCG-Aurillac : Comme à l’extérieur!

Qu’il semble loin les doutes soulevés par une défaite inaugurale surprise et incompréhensible à domicile face à Colomiers. Fort de deux victoires en déplacement, dont la dernière en date avec autorité à Aix-en-Provence, 26-17, le FCG retrouve son pré fétiche pour la venue du stade aurillacois. Le bon moment pour la passe de trois, le bon moment pour enfin renouer avec la victoire à la maison.

Résultats de la troisième journée de ProD2
Provence Rugby-FCG 17-26
Nevers-Biarritz 33-26
Mont de Marsan-Carcassonne 28-26
VRDR-Montauban 19-26
Soyaux Angoulême-Rouen 17-16
Aurillac-Beziers 20-24
Vannes-Oyonnax 22-18
Perpignan-Colomiers 34-13
En aparté, pour les superstitieux amoureux de rugby et éventuellement joueur, un conseil cochez le 26. 50% au tirage, un fait assez rare pour être souligné.

Libéré, délivré le FCG…
Un essai du capitaine Clément Ancely pour placer l’équipe sur de bons rails, un autre qui doit ne rien à personne du surpuissant Alaska Taufa, histoire de sceller la victoire, un Gaetan Germain toujours autant précieux face aux perches et voilà le FCG qui aligne une belle victoire chez l’épouvantail de ce début de saison, Provence Rugby. Alors certes le résumé est un peu réducteur car il faut ajouter d’autres ingrédients, notamment une grosse défense et encore une fois de belles vertus qui vont compter dans l’optique du haut de tableau. Mais le FCG, depuis deux rencontres, se comporte comme un patron de cette ProD2, punissant au passage la moindre faute adverse. L’ancien massicois Clément Ancely ( trois saisons) et actuel massicot -tant il découpe ses adversaires- revient sur ce joli succès: « On commence le match idéalement avec déjà sept points d’avance au bout de deux minutes, un essai opportuniste qui cueille à froid nos adversaires. Ensuite ils commettent des fautes et Gaétan Germain enquille, cela fait énormément de bien au moral. Au moment où nous sommes un peu dans le doute, alors qu’ils commencent à revenir, Alaska inscrit cet essai magnifique qui nous libère sur la fin. » Libéré, délivré…
Mine de rien, le numéro 7 grenoblois vient d’inscrire son second essai de la saison en trois rencontres, de quoi y prendre goût Clément Ancely ? Le garçon en sourit, il se la joue modeste : « C’est vrai que c’est sympa mais sur les deux essais je n’ai pas grand chose à faire. Contre Colomiers, c’est Thibaut Martel qui fait tout le travail et celui-ci c’est Gaëtan Germain. Je n’ai plus qu’à courir et aplatir. » Au bon endroit au bon moment, c’est déjà ça !
Deux déplacements chez des équipes en forme et deux victoires à la clé, Grenoble est un sacré pigeon voyageur. Elle est révolue l’époque où l’on gagnait à domicile et perdait à l’extérieur Clément Ancely ? Le natif de Béziers, de son accent chantant, nuance : « Au rugby ça compte encore de jouer chez soi. Les repères, le public, c’est important. Gagner à l’extérieur c’est génial pour la confiance du groupe, cela prouve que l’on peut se surpasser. La saison dernière nous n’avions pas réussi à nous imposer dehors et là déjà deux fois, c’est un bon début. »
Avec comme petit bémol, preuve que le FCG est perfectible, cette constance depuis le début de saison, a savoir  une première mi-temps sur les chapeaux de roue et un second acte plus poussif. Le déplacement à Aix n’a pas échappé à la règle même si la fin est heureuse. Le troisième ligne aile du FCG nous éclaire sur ce point, il voit malgré tout des signes positifs : « Les contextes sont différents. Contre Carcassonne il y a ce carton rouge qui nous met en difficulté. Il est vrai que nous n’avions pas le ballon mais ce qu’on a proposé en défense en terme de solidarité dans nos 22, c’était plutôt bien, surtout à 14 voire à 13. Ce week-end on aurait également pu se rendre les choses plus simples en tuant le match en seconde mi-temps. Au contraire, on se met un peu tout seul dans la difficulté avec un carton jaune qui les remet un peu dedans, encore qu’on ne se soit pas trop affolé non plus. Nous avons très bien défendu, commis peu de fautes, et pour un match à l’extérieur c’était exactement ce qu’il fallait faire.. Après on n’oublie pas cette seconde période contre Colomiers qui pose problème. On essaye de gommer ce qu’il s’est passé petit à petit, cela passera par un match complet vendredi contre Aurillac. »

Classement après la troisième journée de ProD2

Rang

Equipe

Pts

J.

G.

N.

P.

Bonus

Pts.M

Pts.E

Diff.

1

Oyonnax

11 3 2 0 1 3 125 51 +74
2

Angoulême

11 3 2 1 0 1 60 53 +7
3

Montauban

10 3 2 1 0 0 85 52 +33
4

Provence Rugby

9 3 2 0 1 1 84 48 +36
5  

FC Grenoble Rugby

  9 3 2 0 1 1 72 59 +13
6

USA Perpignan

9 3 2 0 1 1 67 51 +16
7  

Aurillac

  9 3 2 0 1 1 67 56 +11
8

Béziers

8 3 2 0 1 0 73 63 +10
9

Colomiers

8 3 2 0 1 0 65 70 -5
10

Carcassonne

6 3 1 0 2 2 82 64 +18
11

Biarritz

5 3 1 0 2 1 63 73 -10
12

Vannes

5 3 1 0 2 1 49 73 -24
13

Nevers

4 3 1 0 2 0 67 104 -37
14

Mont-de-Marsan

4 3 1 0 2 0 56 97 -41
15

Rouen Normandie Rugby

1 3 0 0 3 1 43 81 -38
16

Valence Romans

0 3 0 0 3 0 52 115 -63

La preuve par 9 ! 
Neuf points chacun au classement, un bilan identique de deux victoires et une défaite bonifiée, le quatrième qui affronte le sixième, l’affiche promet d’être belle et équilibrée, même si les dynamiques semblent inversées. En effet, le FCG reste sur deux victoires consécutives tandis que les cantaliens viennent de subir un coup d’arrêt a domicile face à Béziers. Un peu comme Grenoble après son revers surprise contre Colomiers, Aurillac va chercher à balayer les doutes et se refaire à l’extérieur. Et puisque que Colomiers l’a fait pourquoi pas nous doivent penser les coéquipiers de l’ancien grenoblois Grégory Fabro. Clément Ancely s’attend évidemment à affronter une équipe revancharde. : « C’est le dernier match du bloc et on sait comment ça se passe en ProD2, que ce soit à domicile ou à l’extérieur tout le monde envoie sa meilleure équipe avec l’envie de finir le mieux possible, avant de prendre quelques jours de vacances. Aurillac fait une première mi-temps très compliquée contre Béziers qui lui coûte le match, mais sinon les auvergnats ont été bons en seconde période, et ont réalisé deux supers matches contre Biarritz et Rouen. » Le capitaine grenoblois poursuit dans la prévention : « C’est vraiment une belle équipe de ProD2 qui tient bien le ballon avec une défense assez solide. Ils ont de plus des individualités de qualité. Ce n’est pas le Aurillac de la saison passée qui a bataillé jusqu’à la dernière journée pour se sauver. A nous de mettre tous les ingrédients pour faire le match le plus complet possible. Ce sera très compliqué, nous sommes prévenus. » Un FCG averti en vaut deux…

Programme de la quatrième journée de ProD2
FCG-Aurillac
Vannes-Mont de Marsan (jeudi 12/09)
Carcassonne-Perpignan
Montauban-Nevers
Rouen-VRDR
Beziers-Provence Rugby
Colomiers-Soyaux Angoulême
Biarritz-Oyonnax (dim 15/09)

Cinq mois plus tard…
Et puis le FCG se doit de sortir une grosse perf eu égard à la dernière mi-temps jouée au SDA contre Colomiers. Il se doit une revanche personnel mais également une revanche à son public, lui qui a tellement hâte, après deux succès à l’extérieur, de voir le véritable visage de ses favoris. Lui surtout qui n’a plus vu ses protégés ivres de bonheur à la fin d’un match depuis cinq mois jours pour jour. C’était le 13 avril dernier lors d’une victoire étriquée face au RCT (19-18). Clément Ancely regarde devant, il confesse : « On se concentre surtout sur le fait de très bien finir le bloc. C’est vrai également que nous avons gagné deux fois à l’extérieur et pas encore à domicile. On en discute entre nous et effectivement il faut se racheter devant nos supporters. »

Après un premier accroc initial, Grenoble vient de trouver son rythme de croisière. Le moral gonflé à bloc, ce retour à domicile est la belle occasion d’enchaîner une troisième victoire, la première à la maison. Avant un week-end de repos dans ce championnat marathon, autant couper le sentiment du devoir accompli. Et puis le Stade Des Alpes l’attend tellement…

FCG-Stade Aurillacois Cantal Auvergne, Vendredi 13 septembre, 20h00, Stade Des Alpes, Grenoble

CERFrance