#L2 #J7 Chamois Niortais-GF38 : Niort, j’adore ?

Décidément…Grenoble joue mieux mais il ne sait plus gagner. Menant deux buts à un à l’issue du temps réglementaire, le GF38 s’est fait rejoindre par le RC Lens dans les arrêts de jeu. Deux partout score final. Après une semaine de repos pour cause de trêve internationale, cap sur Niort pour tenter de débloquer ce compteur victoire. Trois points supplémentaires pour démarrer son ascension et bondir au classement. Un saut de chamois en somme !

Résultats de la sixième journée de L2
GF38-Lens 2-2
Orléans-Niort 0-1
Châteauroux-Troyes 0-1
Nancy-Rodez 1-1
Le Mans-Sochaux 2-0
Valenciennes-Clermont 1-0
Auxerre-AC Ajaccio 3-1
Caen-Le Havre 0-3
Lorient-Guingamp 0-1
Paris FC-Chambly 0-3

A cinq minutes près !
Une victoire, ça ne tient souvent qu’à un fil, à un corner même. On pensait bien que le but de Yoan Brun à la 89′ allait enfin être le bon, c’était sans compter sur la pugnacité nordiste et la lucidité de Banza pour tromper Brice Maubleu une seconde fois dans la soirée. Au vu du scénario, il y a de quoi l’avoir en travers de la gorge. Philippe Hinschberger est plus mesuré : « Sur le résultat sec oui, je suis amer car c’est toujours extrêmement frustrant de se faire rattraper dans les arrêts de jeu. Maintenant il faut bien reconnaître que sur l’ensemble du match le nul est tout sauf illogique. » Et l’entraîneur grenoblois de revenir plus en détails sur cette partie : « Lens a réalisé une grosse première mi-temps avec beaucoup de situations dangereuses alors que nous marquons sur notre unique occasion. Nous aurions du être mené logiquement avec la tête de Flo (Ndlr Sotoca) sur le poteau. Je regrette cependant les deux buts encaissés. Le second où nous sommes présents mais battus sur corner et le premier où Jo (Ndlr Tinhan) fait une erreur d’attaquant, non pas de débutant comme j’ai pu le dire. C’est une grosse maladresse alors qu’il n’y a aucun danger. Ensuite, avoir réussi à bousculer Lens comme nous avons vraiment pu le faire sur la dernière demi-heure, c’est quelque chose de très satisfaisant. » C’est effectivement une évidence, depuis quelques rencontres, Grenoble est plutôt bon dans le jeu. PH confirme: « Nous sommes largement en progrès. Nous n’avons pas non plus la prétention de pouvoir réaliser 90 minutes parfaites. Nous sommes un peu comme tout le monde avec des hauts et des bas pendant la rencontre. Mais Globalement nous avons réalisé un demi match de très bonne facture contre Lens et ça c’est très encourageant pour l’avenir. »

gf38-estac_7662-copie-1

Salut l’artiste !
Une soirée qui s’annonçait mal, quand quelques heures avant le coup d’envoi l’En Avant Guingamp officialisait l’arrivée du meneur de jeu grenoblois Youssouf Mchangama. Un sale coup pour le GF38 sur un plan purement sportif, peut-être un peu moins d’un point de vue financier. Il y a des propositions qui ne se refusent pas quand on est joueur, c’est en partie le discours de l’entraîneur dauphinois : « On aurait pu retenir Youssouf, mais à 30 ans, quand on connaît l’investissement du garçon, c’est difficile d’aller à l’encontre de gars qui peuvent doubler leur salaire en ayant une perspective plus importante de retrouver la Ligue 1 qu’avec Grenoble. » L’ancien messin peste surtout contre cette période de transferts à rallonge : « J’espère que ce départ nous a lié un peu plus car c’est un coup du sort dont on se serait bien passé. Ce mercato, c’est faire abstraction de notre métier. On ne peut pas travailler tout le mois d’août tant que ce p…de dernier jour n’est pas passé. C’est une hérésie, une aberration. »
Laisser partir son maître à jouer sur le fil, est-ce à dire que le GF 38 revoit ses ambitions à la baisse coach ? Le maintien, un point c’est tout ? « Pas du tout » tranche l’entraîneur du GF38 qui développe : « Youssouf est, était un élément important avec beaucoup d’activité mais globalement son positionnement cette saison en soutien des attaquants n’était peut-être pas son poste de prédilection. Il est selon moi meilleur plus bas car il peut avoir d’avantage de rendement. A ce poste il sera certainement plus facile à remplacer. » Le raccourci est vite réalisé avec le retour de Jessy Benet aux affaires. Auteur d’une belle entrée contre Lens, l’ancien dijonnais sera désormais dépositaire du jeu grenoblois. En espérant fortement que ses soucis physiques soient désormais derrière lui. Un retour qui fait plaisir à l’entraîneur alpin : « Youssouf et Jessy ne sont pas du tout les mêmes joueurs mais Jessy peut parfaitement le remplacer. Je le vois bien comme agent de liaison entre la défense et l’attaque dans un rôle en soutien de l’attaquant face au jeu. Il peut nous amener une plus value technique. D’ailleurs on peut constater que depuis la blessure au mois de décembre 2018, notre équipe est moins performante. Je ne veux pas lui mettre la pression mais quand on voit son entrée contre Lens et les entraînement qu’il produit, on peut dire aisément qu’il éclaire le jeu, que sa lecture du jeu et sa culture technique sont au-dessus. Avec lui nous devons être plus performant quand nous avons le ballon.» Sans pression Jessy mais quand même… Grenoble compte fort sur toi…

Classement après la sixième journée de Domino’s Ligue

P

Equipe

Pts

J

G

N

P

Bp

Bc

Diff

1

Le Havre

14

6

4

2

0

14

6

+8

2

Lorient

13

6

4

1

1

9

4

+5

3

Valenciennes

13

6

4

1

1

6

3

+3

4

Chambly

12

6

3

3

0

5

0

+5

5

Clermont F.

11

6

3

2

1

8

4

+4

6

Niort

11

6

3

2

1

7

4

+3

7

Troyes

10

6

3

1

2

8

5

+3

8

AC Ajaccio

10

6

3

1

2

7

7

0

9

Rodez

9

6

2

3

1

8

6

+2

10

Auxerre

8

6

2

2

2

8

7

+1

11

Sochaux

8

6

2

2

2

5

4

+1

12

Lens

8

6

2

2

2

8

9

-1

13

Guingamp

8

6

2

2

2

7

8

-1

14

Nancy

7

6

1

4

1

5

7

-2

15

Caen

6

6

1

3

2

4

7

-3

16

Grenoble

4

6

0

4

2

7

10

-3

17

Le Mans

3

6

1

0

5

6

10

-4

18

Orléans

2

6

0

2

4

3

7

-4

19

Châteauroux

2

6

0

2

4

0

8

-8

20

Paris FC

1

6

0

1

5

2

11

-9

Dompter le chamois !
Après un mois d’août bien compliqué sur le papier et sur le terrain, on pensait le GF 38 pouvoir enchaîner en septembre contre des équipes plus à sa portée. Il n’en est rien. Cinquième après cette première trêve, ce déplacement s’annonce un nouveau périple difficile. Avec trois victoires, deux résultats nuls et une défaite (lors de journée inaugurale, contre Troyes à domicile), les chamois, ensemble, atteignent les sommets. Quand le GF 38 est plus proche du niveau de la mer. Du soucis a se faire donc mais Grenoble a sa chance. Le mardi 27 août par exemple, lors du premier round en coupe de la Ligue, chamois et grenoblois s’étaient séparés sur un score de parité. L’élimination grenobloise ne tenant qu’à un seul tir aux buts, « nous avions fait plus que rivaliser avec entre cinq et sept occasions nettes »  se souvient Philippe Hinschberger. Ce dernier connaît bien la guérite du stade René Gaillard pour y avoir passé cinq saisons de 2001 à 2004 et 2005 à 2007 mais plus qu’autre chose, il connaît son adversaire : « C’est une équipe qui aime le jeu vertical, qui contre énormément avec des garçons qui se projettent très très vite avec un meneur de jeu excellent, Valentin Jacob. C’est leur accélérateur de jeu avec des qualités de dernière passes largement et de buteur largement au-dessus de la moyenne. »
Pour rappel, ce dernier évoluait il y a peu au FC Annecy où sa valeur marchande avoisinait la centaine de millier d’euros, quand désormais elle est plus proche des deux millions. A se demander encore comment ce garçon, intéressé alors pour rejoindre le GF38, a pu passer à travers les mailles grenobloises … Le foot et ses mystères.
Philippe Hinschberger croit en tous cas savoir le genre de rencontre auquel ses hommes doivent s’attendre : « Ce sera un match ouvert comme la rencontre en Coupe de la Ligue. Les niortais attaquent en nombre mais peuvent être coupés en deux lorsqu’ils perdent le ballon, et là on peut les mettre en difficulté. On sait donc que nous aurons fort à faire sur le plan défensif mais que devant nous aurons aussi des possibilités. »

Programme de la septième journée de Ligue2
Niort-GF38
Troyes-Caen
Rodez-Le Mans
Sochaux-Valenciennes
AC Ajaccio-Orléans
Le Havre-Paris FC
Guingamp-Nancy
Chambly-Auxerre
Clermont-Lorient (samedi 14/09)
Lens-Châteauroux (lundi 16/09)

Et Philippe Hinschberger de conclure en fixant les ambitions lors des deux prochaines sorties grenobloises : « A Niort et à Châteauroux, l’objectif qui me semble cohérent et atteignable serait de gagner un match sur deux. »

Mieux vaut tenir que courir… Alors, Niort on adore ?

Chamois Niortais Football Club-GF38, vendredi 13 septembre, 20h00, Stade René Gaillard, Niort

Nissan