#Sportméca « Un week-end positif » pour la Team Panis-Barthez à Silverstone

Les 4h de Silverstone avait lieu le week-end du 31 août, où la Team Panis-Barthez Compétition était engagée. Un week-end britannique qui termine bien pour la Team !

Sur le circuit mythique de Silverstone, deux voitures en LMP2 de la Team Panis-Barthez Compétition étaient engagées. Une des deux s’est vu switcher de châssis et c’est la voiture de Will Stevens, Julien Canal et René Binder qui a subi ce changement. Devenu une Oreca 07 avec toujours le numéro 23, elle se qualifie à la 5ème position. La Ligier JS P217 portant le numéro 24 pilotée par Timothé Buret et Konstantin Tereschenko se qualifie, elle, à la 15ème place.

Deux salles, deux ambiances avant d’attaquer la course. Pendant cette dernière, l’Oreca 07 est d’abord piloté par le local de l’étape Will Stevens. Un départ canon lui permet de grimper à la 3ème place mais l’Anglais rencontre la pluie. Passage au stand dès le 4ème tour, il sort second de cet arrêt express. Il cède le volant au 37ème tour à René Binder. L’Autrichien conduit pour la première fois une Oreca. Suite à un passage au stand, sa portière droite ne se ferme pas totalement et le pilote perd du temps. Il revient qu’à la 9ème position avant de donner le volant à Julien Canal. Ce dernier termine finalement 7ème de la course britannique.
La Ligier JS P217 est donc parti de la 15ème place. D’abord conduit par Konstantin Tereschenko, ce dernier grappille pas moins de 4 places. Après 10 petites minutes de course, la Ligier se trouve… À la 5ème position ! Après 25 minutes de course, le Russe se positionne même derrière Will Stevens, sur la dernière marche du podium ! Il quitte l’habitacle après 1h20 de course, c’est Timothé Buret qui prend le relais. Le Tricolore ressort 4ème des stands et retrouve la 3ème place après les arrêts des différents concurrents. Il passe même premier pendant quelques tours à la suite d’une safety-car. À 1h30 du drapeau à damiers, Tereschenko reprend le flambeau. Après de beaux duels, notamment avec Jean-Eric Vergne (G-Drive Racing), La Ligier JS P217 termine 5ème et première de toutes les Ligier ! Une remontée de 10 places par rapport à la grille des qualifications.

Des résultats qui ont forcément ravi Olivier Panis, le team principal. « C’’était notre « première » avec l’ORECA 07. Les pilotes de la #23 ont fait du bon travail et se sont investis au maximum » assure l’ancien pilote de F1. « Mais la vraie grosse belle surprise vient des pilotes de la Ligier #24 qui, malgré une qualification en demi-teinte ont fait une course extraordinaire pour finir dans le top 5. Nous sommes contents pour Ligier de ce résultat car nous savons que la conjoncture actuelle n’est pas forcément facile pour eux« .
Malgré un bon week-end en terre britannique, l’Isérois a eu une pensée pour Anthoine Hubert, le pilote français décédé en F2 fin août à Spa-Francorchamps, en Belgique. « La course automobile est un sport magnifique mais parfois elle nous entraîne dans ce qu’elle a de pire. Nous sommes extrêmement peinés de la disparition du jeune Anthoine Hubert que beaucoup d’entre nous connaissaient très bien…« .

 

La petite histoire :
Construit autour d’un ancien aérodrome et haut lieu des sports mécaniques britanniques, le circuit de Silverstone, dans le Comté de Northamptonshire, est une véritable institution en Grande-Bretagne. En 1950, il a accueilli le tout premier Grand Prix de F1 au monde. À seulement 90 minutes de Londres, le tracé de Silverstone de 5,901 km (3.66 miles) possède tous les atouts pour enthousiasmer les spectateurs.

 

 

CERFrance