#ProD2 #J1 FCG-Colomiers: Retour vers le futur ?

Un an après l’avoir quitté, le FCG retrouve l’antichambre de l’élite, la ProD2. Avec en ligne de mire un retour en Top 14. Une division marathon (minimum 30 journées) faite de combat, beaucoup de combat. Colomiers Rugby, treizième du précédent exercice, est le premier adversaire des grenoblois. La victoire est espérée pour lancer idéalement cette nouvelle saison, pour se lancer avec Force et Fierté dans le grand bain (à remous) de la ProD2.

Repartir du bon pied!
130 jours que Grenoble n’a plus gagné en championnat. Soit un peu plus de quatre mois. C’était le 13/04/2019. Le FCG venait de s’offrir un succès de prestige quelque peu heureux face à l’indiscipliné RCT. 130 jours c’est long, très long. Avec une descente en guise d’épilogue. Le temps a fait son œuvre Stéphane Glas, la relégation est-elle bien digérée ? L’entraîneur des lignes arrières grenoblois (il entame sa troisième saison au club) affiche les ambitions : « Aujourd’hui oui, même s’il est difficile au départ de redescendre directement de Top14 sachant tous les efforts consentis l’année précédente pour monter. Ce fut compliqué moralement en fin de saison dernière, y compris pendant les vacances. Désormais la page est tournée, nous avons en tête la saison qui s’annonce avec l’objectif de retrouver le Top14 le plus rapidement possible. » Remaniement estival et allègement de la masse salariale obliges (une descente ça se paie cher), le FCG a vu des cadres de son effectif faire leurs valises. Ainsi Mike Tadjer, Hans Nkinsi, Gervais Cordin ou encore Loïc Godener font partie de la liste des 21 qui ne porteront plus les couleurs rouges et bleues. Deon Fourrier, Enzo Selponi, Eric Escande, entre autres, ont choisi de faire le chemin inverse. La très bonne nouvelle arrive du côté du Staff avec le retour de Sylvain Bégon aux affaires. Le fidèle talonneur grenoblois sera en charge des avants en lieu et place de Dewald Senekal parti prodigué ses talents du côté du Stade Français Paris. De belles recrues avec comme toujours son lot d’incertitude inhérent à la nouveauté. La mayonnaise va t-elle prendre ? Le FCG aura t-il les moyens de proposer un jeu ambitieux? Saura t-il assumer un statut de favori? Les réponses seront données uniquement sur le pré même si Stéphane Glas nous aide à y voir plus clair. Il tire le bilan de la préparation grenobloise : « L’intégration s’est bien passée, il y a une bonne ambiance dans l’équipe. Ce sont des moments dans la saison où c’est plus facile, les joueurs ont envie d’être prêts physiquement. De plus il n’y a pas de pression liée aux matches, aux compositions d’équipe et comme le championnat n’a évidemment pas commencé il n’y a pour l’instant pas de défaites (rires). C’est souvent dans ces moments là où cela peut-être le plus difficile mais pour l’heure tout se passe bien. »
Le FCG part plus ou moins dans l’inconnu même si les matches amicaux de pré saison ont donné quelques indications. Deux défaites ponctuent cette période de préparation ; 19-42 contre son meilleur ennemi du LOU et 20-25 contre Oyonnax. Deux défaites anecdotiques Stéphane Glas? « Oui vraiment anecdotiques. Le LOU est une formation qui nous est bien supérieure, avec en plus deux très belles équipes alignées contre nous. On aurait bien entendu préféré l’emporter face à Oyonnax mais il y a beaucoup de positif à retenir de ces deux rencontres. Nous avons alterné de très bonnes périodes avec des passages à vide. Il va donc falloir faire preuve de plus de constance pendant 80 minutes et s’appuyer sur les points positifs de ces matches de préparation pour affronter Colomiers. »

Programme de la première journée de ProD2
FCG-Colomiers
Perpignan-Beziers (jeudi 22/8)
Carcassonne-Vannes
Oyonnax-VRDR
Nevers-Angoulême
Mont de Marsan-Provence Rugby
Montauban-Rouen
Aurillac-Biarritz (dim 25/8)

Colomiers, une douce colombe ?
Il ne faudra pas se fier au symbole de paix qui orne le blason du maillot des occitans. Les columérins, outsiders et sans réelle pression, défendront fièrement leur peau sur le pré alpin. Une guerre toute relative… Les haut-garonnais, huitième budget de ProD2, n’ont pas du tout l’intention de revivre une saison stressante comme la dernière en date (un point de plus au classement que le premier relégué). Des ambitions retrouvées donc et du sang frais dans l’effectif avec l’arrivée de neuf nouveaux joueurs dont le fidjien Joshua Vici à l’aile et et l’italien Edoardo Gori en meneur. De quoi espérer frapper un gros coup au pied des Alpes…
Peu importe l’adversaire finalement, sevré de succès pendant plus de quatre mois, les joueurs grenoblois ont forcément faim et soif de victoires. « Je pense qu’ils ont réellement envie d’inverser la spirale négative de fin de saison dernière » confirme Stéphane Glas.
Mort de faim même les grenoblois. Colomiers pourrait bien en payer les pots cassés et se faire dévorer tout cru. Le coach des lignes arrières grenobloises ne vise que la victoire, sans oublier d’être très prudent : « Pour le premier match de la saison, on ne peut pas se manquer à domicile contre Colomiers, même si je trouve qu’ils ont proposé du rugby intéressant lors des matches de préparation. Ils ont repris très tôt leur saison et semblent bien en place. Ils ont par exemple embêté Toulouse et battu Nevers. On sait à quoi s’attendre et on se prépare très sérieusement. »
Le coach isérois connaît trop bien les pièges de la ProD2 pour mettre la charrue avant les bœufs :  « Cette Prod2 est un championnat long et exigeant, il va falloir être performant et surtout régulier sur le long terme.» Qui va piano…

Le public grenoblois a été sevré de victoires lors du précédent exercice. Que cette année fasse qu’il en soit gavé. En commençant par cette première journée contre Colomiers. La première d’une longue et belle aventure… jusqu’en Top 14 ?

FCG-Colomiers Rugby, vendredi 23 aout, 20h45, Stade Des Alpes, Grenoble

CERFrance