#Elite Guillaume Schweizer (coach Grenoble Volley UC) : « Objectif maintien »

La saison dernière, le GVUC s’est sauvé à quelques journées de la fin  des play-downs d’Elite. Exit Christophe Meneau, la nouvelle saison se fera en compagnie de Guillaume Schweizer, arrivé à la tête de l’équipe fanion en tant que coach. 

L’effectif a été quelques peu chamboulé. Tcheni Petro va évoluer sous les couleurs d’Epinal et Samuel Repellin part étudier en Hollande. De plus, Philippe Matzunkof, sélectionné avec la Macédoine pour les Championnats d’Europe en France, serait en instance de départ…

Dans le sens inverse, celui des arrivées, Robin Le Goff (20 ans) arrive de St-Egrève (N2). Milen Mihailov, âgé de 23 ans, arrive lui de Strasbourg (N2). Pour remplacer numériquement les départs, une autre recrue reste encore à confirmer.

Une situation qui oblige le Grenoble Volley à prendre position pour la nouvelle saison. « C’est clairement le maintien qui est visé » ajoute Guillaume Schweizer, le nouveau coach. « Si on peut accéder aux play-offs, pourquoi pas mais je ne connais pas trop les effectifs adverses. Si on peut le faire, on le fera et on tentera de battre les équipes qui sont supposées aller en play-offs à l’aller et au retour. »

Avant de viser une quelconque place et de reprendre le championnat, les joueurs sont en phase de reprise individuelle. La reprise collective est fixée au 21 août avec un effectif au complet, le 27 août. « Le groupe ne s’est pas rencontré mais je sais que l’ossature s’entend très bien et les nouveaux joueurs n’auront pas de mal à s’intégrer » argumente coach Schweizer.

Afin d’accueillir les nouveaux et instaurer une certaine osmose au sein du groupe, les joueurs grenoblois joueront un amical le 7 septembre à Domène, contre St-Egrève. Le 14 septembre, se serait (au conditionnel, car en attente d’une réponse positive) face à Genève (L1 suisse), à 11h et 16h au gymnase Malherbe. Optionnellement, un tournoi à Alès pourrait être disputé les 28 et 29 septembre contre 4 ou 5 équipes. Tout ceci avant la reprise du championnat programmé le 5 octobre. Une reprise tardive dû aux Championnats d’Europe des Nations en France.

Concernant Guillaume Schweizer, il n’est pas inconnu du bassin grenoblois. Pendant une décennie, il a entraîné à Meylan et un an à Seyssins. Par ailleurs, il fut coach adjoint pour les sélections Rhône-Alpes. Etant sparring-partner du GVUC l’année dernière, il a pu s’entraîner avec des membres de l’équipe. Une petite connaissance de l’effectif qui va servir, lui qui estime que « c’est un nouveau challenge pour [lui], avec de grosses responsabilités. Le GVUC est un club historique, j’ai envie de le maintenir à ce niveau et le faire évoluer ». Les jeunes pousses seront les bienvenues puisqu’il « serait intéressant que les jeunes du cru et du club viennent alimenter l’équipe fanion » selon Schweizer.

Nouvelle saison, nouveau coach, nouvelle philosophie, le GVUC s’arme pour se pérenniser en Elite. Reste à savoir si la recette prendra forme mais les Grenoblois s’avèrent déterminés. 

 

Nissan