#Equitation le Jumping International de Valence : Sport et Spectacle !

Depuis 2015, le Jumping International de Valence sublime le cheval à l’occasion de deux week-ends de grand sport, de fête et de passion. L’événement drômois, mix de sport, de divertissement et de découverte revient pour une 5ème édition à Ratières, du 22 au 25 août et du 29 août au 1er septembre 2019.

Dans un décor naturel et préservé, le Haras des Grillons se prépare à accueillir la 5ème édition du Jumping International de Valence. Les meilleurs cavaliers du monde fouleront de nouveau le sol du Haras. Cette année encore, les spectateurs pourront en parallèle du concours, déambuler au cœur des villages exposants et enfants qui proposeront des animations tout au long de l’événement. Le village exposants mettra à l’honneur l’art de vivre drômois au travers des artisans et des producteurs locaux.

Plus de 30 000 visiteurs sont attendus pour cette 5ème édition.

DEUX WEEK-ENDS DE SPORT…

Etape désormais incontournable du circuit mondial de saut d’obstacles, le Jumping International de Valence a vu se succéder les stars de la discipline depuis son lancement en 2015.  Avec ses deux pistes de 100 x 50m et 90 x 50m, son manège de 100 x 40m et ses écuries 5*, le Haras des Grillons constitue un cadre idéal pour l’organisation de concours de top niveau, le tout orchestré par Eleonora Ottaviani, directrice sportive du concours. Cette figure emblématique du milieu a notamment oeuvré la Coupe du Monde 2004 à Milan et les Championnats d’Europe à San Patrignano en 2005.

Cette année, à l’occasion de la cinquième édition du Jumping International de Valence, le programme sportif se décline en trois niveaux de compétition, amateur et professionnelle :

du 22 au 25 août, CSI 1*, 2* et 3* et

du 29 août au 1er septembre, des CSI 1*, 3* et 4*.

Sur l’ensemble des deux semaines de concours, les épreuves permettront aux cavaliers de gagner des points comptant au classement mondial de la discipline. Le chef de piste italien Uliano Vezzani assurera le tracé du parcours la première semaine, suivi du Français Grégory Bodo, l’étoile montante des chefs de piste, pour la deuxième semaine.

CERFrance