#Amazones Emeline Gros sélectionnée en EDF à 7 Développement : « Me prouver que je suis capable de dépasser mes limites »

Quatre Amazones viennent d’être sélectionnées dans diverses équipes de France pour participer ce week-end à un tournoi international de Seven à Tours. Si Salomé Maran a été appelée avec l’équipe France Universitaire à 7, Alice Muller, Lou Noel et Emeline Gros sont elles appelées en équipe de France 7 Développement, l’anti-chambre de l’équipe A. Cette dernière justement s’est arrêtée à notre micro pour nous livrer sa réaction sur sa sélection.

Après une sélection à XV, retour à 7, c’est une belle satisfaction d’avoir été sélectionné dans les deux ?
C’est une très belle satisfaction ! Je devais déjà partir pour les premiers tournois en Nouvelle Zélande et en Australie mais j’ai dû décliner à cause de mes partiels. Mais c’est sûr que c’est une satisfaction ! Je suis resté dans les esprits des entraîneurs donc ça me fait plaisir ! J’espère connaître d’autres sélections à XV comme à VII. À moi de travailler, dur, et plus, pour me démarquer et être au niveau.

Quel sera ton objectif et l’objectif de l’équipe sur cette compétition ?
On ne va pas se mentir, mais quand on est dans un groupe comme ça, le premier objectif collectif c’est de faire un résultat. On est des compétitrices, on aime l’adrénaline que peut procurer un tournoi, un match. On veut toutes se surpasser pour aller chercher une belle récompense à la fin. Personnellement, je sais pas trop, parce que je ne suis pas une fille du VII ! Je réfléchis encore, mais je pense que sur ce tournoi j’ai envie de me prouver que je suis capable de dépasser mes limites, d’aller chercher encore plus loin dans mes ressources physiques et mentales, et prendre un maximum de plaisir sur une pratique que je connais pas tellement, au final.

Porter le maillot de la France, même si c’est celui de France Développement doit être une belle satisfaction ?
Porter le coq sur la poitrine tout court est une satisfaction. Peut importe que ce soit à XV, VII, à VII développement, c’est une chance inouïe ! À aucun moment il faut cracher sur ce beau maillot, sur ces belles couleurs. Peu importe le maillot, on ne triche pas, et encore moins avec celui international. Le coq, je voudrais le représenter fièrement, et nous avons toutes cette envie dès que l’on s’habille de ce beau maillot. C’est une nouvelle grosse satisfaction pour cette saison 2018-2019 !

Nissan