#Futsal Picasso rétrogradé, le FC Chavanoz connait son adversaire pour les barrages

D’abord en D1 l’année dernière avant de faire ses classes en R1 cette année à cause d’un flou administratif, le Futsal Picasso connait une situation mouvementée au contraire du FC Chavanoz. Ancien club bien ancré futsallistiquement, Picasso jouera en D1 District lors de la saison 2019-20. 

Pensionnaire de R1 lors de la saison 2018-19, le Futsal Picasso évoluera en D1 District la saison prochaine. Pourquoi être passé de la R1 à la D1 District ? Car le club a d’abord été rétrogradé dû à sa pénalité de points, soit de la R1 à la R2. Puis, à cause d’une participation de joueurs mutés non-conforme, c’est ensuite une rétrogradation administrative qui est venue s’abattre sur la tête du Futsal Picasso. De plus, d’abord suspendu de toutes fonctions pendant 6 mois par la commission, le président Abdelkader Merimi a vu finalement sa peine se réduire à 3 mois après appel. Pour #LSD, il a réagit, exprimant son écoeurement et son dépit.

« Pour remettre dans le contexte, il y a un nouveau bureau depuis septembre 2018, je suis devenu président pour donner une dimension social plus que sportif/professionnel et reprendre le club qui était en grande difficultés. Les prédécesseurs nous avaient dit que tout était Ok. Et en fait, il s’est avéré que l’on était en « défaut du statut d’arbitrage » depuis la 4ème année. Nous on le savait donc pas, et cela était apparu sur les PV de juin et septembre. Juin on était pas là et septembre on venait de reprendre le bureau avec tout le travail à faire… Comme c’était la 4ème année, le Futsal Picasso n’avait donc pas le droit de jouer avec 2 joueurs mutés. Cette saison on a donc fait l’inverse puisque l’on était dans le déni. Lors de l’avant-dernier match (on avait quand même obtenu notre maintien sur le terrain), une réserve est déposée par MDA Beaujolais par rapport à cette situation. Résultat, on a reçu une amende, un retrait de 6 points dont 3 de pénalités et le bénéfice de la victoire à tous nos adversaires qui nous ont fait basculer à la dernière position… Et moi je me retrouve sous le choc, avec une suspension de 6 mois (revenu à 3 mois après appel) accusé de « triche » en gros… On n’était pas au courant du tout et le pire, on l’a prouvé ! À titre d’exemple, notre gardien qui est parti en pensant que le club allait couler, est revenu en milieu d’année. Lors de la sanction, je leur ai dit que si on savait que l’on avait pas le droit de jouer avec des mutés, on ne se serait pas tirer une balle dans le pied… Je comprend que l’on soit sanctionné (amende, pénalités), mais le fait est qu’il y a un contexte derrière. On a voulu faire oublier le monde pro, on a récupérer des jeunes pour qu’ils s’en sortent grâce au sport… Tomber de la 1ère division française à la D1 District en 2 ans, c’est du jamais vu ! 
Je venais d’arriver à la présidence (et encore je coache, je joue, je ramène l’eau, je suis pas Jean-Michel Aulas quoi…) on aurait dû le voir oui ce fameux PV, mais faut descendre à la page 98 avec toute la paperasse à gérer à côté quand on est arrivé… La sanction est violente et n’est pas en adéquation avec ce que l’on a fait… Du coup, aujourd’hui il va falloir « reconstruire sur les ruines ». Picasso a attiré pendant des années, mais là comme on ne peut pas aligner des joueurs mutés… C’est malheureux d’en arriver là pour du sport, du foot, et cette sanction est venue cracher sur le travail des bénévoles. Au sein du club, on garde le peu de positif…« .

Le FC Chavanoz poursuit sa route 

Dans une autre posture, le FC Chavanoz est toujours en lice pour une éventuelle accession en D2. Les Chavanoziens recevront le FC Pierrefitte le 25 mai prochain à 16h, pour le compte des huitièmes de finale de barrages. Il y aura ensuite les quarts. Si Chavanoz se qualifie, il jouera le 8 juin prochain dans la salle de Nantes Doulon Bottières ou du Sporting GX Héricourt. À l’issue des quarts de finale, les 4 qualifiés recevront leur ticket pour démontrer leur technique en D2 en 2019-20.

 

CERFrance