#L2 Sochaux-GF38: Merci et au revoir!

Séquence émotion ce vendredi dernier au SDA. Non que le niveau de jeu et le suspense furent digne d’une demi-finale de ligue des Champions, simplement les adieux du public grenoblois à ses futurs ex étaient beaux, émouvants. Les larmes de notre Selim Bengriba national en témoignent. Après ce 0-0 anecdotique à la maison, Grenoble poursuit son rôle d’arbitre du côté d’Auguste Bonal contre le FC Sochaux Montbéliard. Le club doubiste, en position de barragiste doit vaincre pour s’en sortir, Grenoble vaincre pour bien finir.

Résultats de la trentième-septième journée de L2
GF38-Auxerre 0-0
AC Ajaccio-Lens 0-2
Orléans-Béziers 0-0
Brest-Niort 3-0
Valenciennes-Le Havre 1-0
Red Star-Paris FC 0-1
Gazélec Ajaccio-Châteauroux 1-2
Nancy-Metz 1-0
Clermont-Troyes 2-4
Lorient-Sochaux 0-0

GF38-Auxerre: «Merci Grenoble!»
Chanté comme un leitmotiv dans les travées du SDA à l’issue de la rencontre, pour savourer encore une fois la belle saison dauphinoise. Un «Merci Grenoble» qui avait sa variante au gré des joueurs se présentant au pied de la tribune Ouest, avec une mention spéciale -bien évidemment- pour les partants. Ainsi, l’hommage rendu à Selim BengriBa, Flo sotoca, Nicolas Belvito ou encore Maxime Spano fut beau, juste retour de l’investissement du quatuor. Car le spectacle était effectivement dans les gradins. Comme par exemple cette sortie de Bengriba à l’heure de jeu qui s’en ira finir le match au milieu des supporters. Entre les banderoles hommages, les chants appuyés, un Selim Bengriba Kapo, les RK94 ont fait le show, et de fort belle façon. Maxime Spano, capitaine en chef du GF38, a fait le plein de souvenirs, et pour longtemps: «C’était forcément beaucoup d’émotions, mon dernier match à domicile, la fin d’un cycle avec les départs de Selim, Nico, Flo. C’est une page qui se tourne pour en ouvrir une autre.» Et le numéro 17 grenoblois de replonger dans ses souvenirs, lui qui aura savourer pleinement de porter le brassard grenoblois: «Être capitaine du GF38 c’était un désir et un objectif mais surtout un grand honneur, une immense fierté pour moi.» Le défenseur central mesure le chemin parcouru depuis trois ans, avec par exemple cette défaite 1-0 à Andrézieux peu de monde croyait alors en cette équipe. Grenoble, en CFA2, pointait ce soir là à huit points du Puy: «Je me rappelle bien cette soirée c’était mon frère qui avait marqué. Je t’avais dit que ce n’était pas alarmant, que nous allions le faire. j’étais confiant et nous sommes montés. Je pense que le fait d’avoir vécu ces saisons à lutter tous ensemble nous a soudés et cela a été la grande force du groupe. Nous avons toujours donné le meilleur et chacun tirait le groupe vers le haut. On a baroudé, on était à 9 points du Puy à la trêve et on finit avec 9 points d’avance, ensuite on va chercher la montée en L2 aux barrages, et là on se maintient 10 journées avant la fin. C’est une belle histoire.» Très belle même!
Pour en revenir à Auxerre, si la seconde période était un peu plus emballante que la première, cette partie ne restera pas dans les annales sur le plan purement footballistique. Alors certes il y aura eu ce poteau de Malek Chergui à trois minutes du terme qui aurait pu offrir la victoire aux grenoblois, mais une défaite aurait sembler sévère au vu du courage et de l’investissement auxerrois. Max Spano est bien conscient que l’essentiel était ailleurs: «Oui, le plus important était en tribunes. Malgré tout nous ne voulions pas non plus galvauder ce match en finissant sur une belle note à domicile. Je pense que nous avons fait le job et aurions pu l’emporter avec ce poteau. Même si le spectacle était en tribune, il était important de bien finir sportivement.»

Classement L2 après trente-sept journées de championnat

P

Equipe

Pts

J

G

N

P

Bp

Bc

Diff

1

Metz

78

37

23

9

5

59

23

+36

2

Brest

74

37

21

11

5

64

34

+30

3

Troyes

70

37

21

7

9

51

28

+23

4

Paris FC

62

37

16

14

7

35

22

+13

5

Lens

60

37

17

9

11

44

26

+18

6

Lorient

60

37

16

12

9

48

39

+9

7

Le Havre

54

37

13

15

9

43

37

+6

8

Orléans

52

37

15

7

15

49

48

+1

9

Grenoble

50

37

13

11

13

42

44

-2

10

Clermont F.

47

37

11

14

12

42

35

+7

11

Châteauroux

47

37

11

14

12

35

40

-5

12

Niort

44

37

10

14

13

33

41

-8

13

Valenciennes

42

37

11

9

17

51

60

-9

14

Nancy

42

37

12

6

19

36

47

-11

15

Auxerre

40

37

10

10

17

33

35

-2

16

AC Ajaccio

39

37

9

12

16

29

45

-16

17

Gaz. Ajaccio

39

37

9

12

16

30

53

-23

18

Sochaux

38

37

10

8

19

24

42

-18

19

Béziers

35

37

8

11

18

30

50

-20

20

Red Star

30

37

7

9

21

28

57

-29

Sochaux-GF38: Merci Grenoble?
Pour la dernière journée de championnat de L1, Le 30 mai 2009, devant 17 334 spectateurs, le GF38 disait au revoir à son public et à sa première belle saison en élite en s’inclinant 1 but à 0 face au FC Sochaux de Francis Gillot. Une défaite anecdotique qui «offrait» alors le maintien aux doubistes. Les spectateurs sochaliens, reconnaissants, entonnaient alors des «Merci Grenoble» empreints de gratitude. La communion entre supporters adverses fut belle.
Dix ans plus tard, on prend les mêmes et on recommence? C’est à Bonal que les sochaliens vont tenter de laisser leur inconfortable dix-huitième place aux corses du Gazelec ou de l’AC Ajaccio qui auront fort à faire à Paris ou encore à Troyes. En s’imposant chez eux, il y a de fortes chances que les jaunes et bleus se maintiennent directement. Un nul ressemblerait à un passage par les barrages, et pire, une défaite ferait des sochaliens d’éventuels futurs relégués.
Les francs-Comtois auraient pu s’éviter de telles frayeurs s’ils avaient battu le dernier de la classe, le Red Star, il y a quinze jours de cela. Au lieu de quoi, Sochaux a perdu à la dernière minute… le stade a été envahi… des supporters en sont venus aux mains… et la commission de discipline a statué: match à huis clos pour la dernière à domicile. C’est nul pour le foot, c’est dommageable pour Sochaux. Béziers s’en frotte les mains et compte bien entendu sur une victoire du GF38.
Côté Grenoble, après une belle fête à domicile et des adieux émouvants, ce match à huis clos pourrait bien être le match de trop. Maxime Spano nous donne son avis sur la question: «Peut-être que c’est le match de trop mais nous avons tous envie de finir sur une victoire. On ne souhaite pas laisser le FC Sochaux dans un confort et avons à cœur de jouer le jeu pour ne pas fausser le championnat. Même si nous n’avons plus d’enjeu, nous restons des compétiteurs et avons envie de gagner.» Un match qui sera a priori compliqué contre une équipe à la lutte pour sa survie. «On risque forcément de se faire bousculer» analyse lucide le capitaine grenoblois.
Ce dernier se projette une dernière fois sur le discours dans le vestiaire à l’issue de la rencontre: «J’ai créé des affinités avec tous les gars du groupe, même les nouveaux, et avant de se séparer, je leur souhaiterai à tous le meilleur pour la suite de leur carrière et surtout de passer de bonnes vacances (rires).»

Programme de la trentième-huitième journée de L2
Sochaux-GF38
Lens-Orléans
Béziers-Nancy
Niort-Red Star
Auxerre-Valenciennes
Le Havre-Lorient
Paris FC-Gazélec Ajaccio
Châteauroux-Clermont
Metz-Brest
Troyes-AC Ajaccio

Il y a eu la fin au SDA, c’est désormais la fin tout court, avec ce parfum de nostalgie qui flotte au dessus du club grenoblois. La fin d’un cycle, la fin d’une belle histoire entre un groupe soudé depuis trois ans qui va devoir faire sans de nombreux cadres. Dans le silence du stade Bonnal, se forgeront les derniers souvenirs en commun d’une belle bande de copains. Des joueurs emblématiques porteront le maillot bleu et blanc pour la dernière fois de leur carrière. Profitez en bien messieurs. Et encore Merci pour ces trois ans, merci pour ces montées, merci pour cette belle première en L2. Oui, merci Grenoble et au revoir!

Football Club Sochaux Montbéliard-GF38, Vendredi 17 mai, 20h45, Stade Bonnal, Sochaux

CERFrance