#PreNat Nathalie Delaye (St Vallier Handball) : « C’est une saison incroyable »

Le St Vallier Handball Féminin réalise une incroyable saison. Toujours invaincues en Pré-National, elles découvriront la saison prochaine, la Nationale 3 féminine. On revient sur ce magnifique parcours avec la coach de l’équipe, Nathalie Delaye.

Tout d’abord, pouvez-vous nous présenter votre club ?
 Le club va fêter ses 40 ans l’année prochaine. Il a été créé en 1980 par Martine et Jean Michon et également par Maître Danjaume qui est décédé il y a peu. Le club a malgré des hauts et des bas a réussi à rester pereine. St Vallier a toujours eu une équipe féminine, la première équipe en était une. Cette montée en NF3 pour ce quarantenaire est un beau pied de nez à notre histoire. L’équipe fanion est toujours féminine et va atteindre un niveau historique la saison prochaine.

Est-ce que vous vous attendiez à réaliser une saison comme celle-ci ? Ce parcours est assez incroyable ?
 C’est vrai que c’est une saison incroyable. Il ne reste qu’un seul match pour rester invaincu jusqu’à la fin de la saison, ce qui est devenu notre objectif. Après, on sait que Guilherand Granges ne se laissera pas faire, elles sont bien placées au classement. Elles tenteront de nous faire tomber ! Après, je crains un peu de relâchement du côté des joueuses suite à cette montée. Depuis le 20 juillet et une belle préparation physique, les filles ont vraiment travaillé pour réaliser cet objectif. 

St Vallier cette année, c’est une vraie défense de fer, la meilleure des quatre poules de Pré-National. On peut dire que cela vous a servi ?
 Cela a toujours été notre point fort depuis que l’équipe féminine est revenue en 2006. Nous n’avons pas de grands gabarits, de gros bras, on s’appuie donc sur notre hargne et notre défense pour réaliser de belles choses. Quand on défend pas bien, on ne joue pas bien. Mon travail en début de saison a surtout été axé là-dessus, un gros travail de défense avec physique. Après en Séniors, il y a des acquis qui sont déjà là donc on peut se permettre de faire un focus sur une des phases de jeu. Notre second arme est également notre rapidité. On a donc axé également notre travail sur les remontées de balle rapide et sur les contre-attaques. 

Derrière Bourg de Péage, il y a peu de clubs à un bon niveau de compétition dans la Drôme. C’est important pour vous de pérenniser le handball féminin dans ce département ?
 Etant en Nord Drôme-Ardèche, il y a quelques équipes qui souhaitent à l’avenir montrer de belles choses. Le soucis est qu’il n’y a pas d’équipes fers de lance. Derrière nous, il y a Rhodia et St Rambert qui sont en passe de monter en Pré-Nationale, St Donat ou encore Annonay déjà à ce niveau. Mais c’est vrai que nous sommes pas mal appauvri à un niveau National. On espère que notre situation va emmener un peu plus de haut-niveau dans le Nord Drôme. 

La saison prochaine, place à la Nationale 3 Féminine ! Quel sera l’objectif pour vous ?
 C’est clairement le maintien ! En NF3, il y a une première phase puis des poules hautes et basse. L’objectif sera de terminer en phase haute pour être serein rapidement pour le maintien. La cinquième place de la poule me conviendra parfaitement (les cinq premiers vont en phase haute, NDLR). 

 

Nissan