#Tousports Les tops/flops du week-end

Ce week-end sportif a donné vie à beaucoup de tops ainsi qu’à quelques flops. 

Les tops : 

Le but de Belvito (GF38) sur le terrain de l’AC Ajaccio : Longtemps, Belvito a attendu cette titularisation. Ce vendredi, face à l’AC Ajaccio, Nicolas Belvito était aligné d’entrée sur le pré. En épaulant Sotoca à la pointe de l’attaque, Belvito a effectué un match plein. Il a même fait mieux que remplir sa part du contrat. Il a inscrit l’un des plus beaux buts de cette saison en Ligue 2. Seul à 40-45 mètres du but, plein axe, il décoche une frappe sensationnelle qui lobe Leroy et qui termine sa course au fond des filets. L’incroyable buteur est sorti à la 71ème minute de jeu, apparemment touché, mais clairement, en plus de son fantasque but, Belvito a été l’homme du match sur le terrain corse. Grenoble a obtenu ce succès au mental. Après avoir été mené 1-0, le GF38 a trouvé les armes pour planter 2 buts, ramenant ainsi les 3 points de son déplacement sur l’île de Beauté.

La victoire du FCG face à Toulon : Cette victoire a été difficile à aller chercher face aux Toulonnais. Mais elle fait le plus grand bien au FCG ! Grâce à ce succès engrangé au forceps (19-18) à l’aide d’une pénalité de Germain (75e), Grenoble pointe à 2 petites longueurs d’Agen au classement… Qu’il recevra dans 3 semaines au Stade des Alpes ! 2 victoires de suite à domicile pour le FCG, qui mettent ce dernier dans les meilleures conditions avant de commencer le sprint final. Et espérer se maintenir sans passer par la case « barrages ».

La victoire du GVUC face à Royan/Ste Océan : Une victoire 3-0 en Elite, face au concurrent direct pour le maintien, Royan/Ste Océan. 3 points précieux qui permettent au GVUC de basculer dans la bonne partie du classement tout en chipant la place de son adversaire de samedi soir. Au classement, 1 seul petit point sépare Grenoble à Royan alors qu’il reste 3 matchs à disputer… Grenoble a maintenant toutes les cartes en main pour se sauver. Hormis le déplacement à Charenton (3ème) dans 2 semaines, le calendrier du GVUC est abordable. Réception de Bellaing (10ème et dernier) le 4 mai, puis dernier match à Cambrai (8ème) le 11 mai. Le GVUC a son destin entre ses mains.

On aurait pu rajouter :  la belle victoire de Bourg de Péage à Paris en play-downs, le maintien du Grenoble Basket 38, Emma Lauvray et Aliya Luty championnes du monde des -20 ans par équipe en Escrime…

Les flops : 

Le VB Romans : La défaite face à Saint-Dié fut fatale… 3-0 et le VB Romans descend à l’étage inférieur, en N2. Les 3 prochains matchs compteront donc pour du beurre. Le VBR va devoir trouver les ressources pour remonter la pente.

La défaite de l’UATF face au RCRP : C’était la demi-finale de la phase finale de pré-Fédérale. Après une vingtaine d’années d’attente, Tullins-Fures a réussi à monter en Fédérale 3. Aller au bout de ses phases finales aurait été quelque chose d’exceptionnel. Mais le rêve de titre a pris fin ce week-end car le RCRP a coupé la route de l’UATF (28-13). Cependant, Tullins-Fures évoluera bien en Fédérale 3 l’année prochaine.

 

 

CERFrance