#Top14 Grenoble-Racing 92: Une réception capitale!

Pas de miracle à Marcel Michelin. Du courage, de la bravoure mais aucun point dans la musette. Cette défaite 50-17 était prévisible même si les valises sont bien chargées au final. Ne pas gamberger, relever la tête et regarder devant. Le Racing 92 se présente au pied des Alpes. Le temps semble bien long pour Grenoble qui n’a toujours pas gagné en 2019 et reste sur une série de six défaites. Il est grand temps que cela cesse!

ASM: Association simplement meilleure!
Il aura fallu 20 minutes de jeu aux jaunards pour distancer les grenoblois, eux qui n’avaient que leur courage à opposer au rouleau compresseur montferrandais. Toute tentative de rébellion grenobloise était vaine. Ainsi, à l’essai de Bastien Guillemin, Clermont répondait dans la foulée par un doublé de George Moala. Idem sur le dernier essai de Daniel Kilioni à 10 minutes du terme, l’ASM et Rémy Grosso auront a cœur d’avoir le dernier mot. Le FCG aurait mérité, au vu de son investissement, de marquer certainement un troisième essai, notamment en fin de première période après une succession de pénal touche, mais il manquera quelques centimètres. Cela n’aurait rien changer au final si ce n’est d’alléger un peu l’écart au score. Stéphane Glas est lucide, les deux équipes ne boxent pas dans la même catégorie: «On savait que cette rencontre serait très compliquée. Nous sommes surtout déçus de l’ampleur du score. On y a mis du cœur et de l’agressivité mais on ne peut pas se réfugier derrière la combativité si c’est pour en prendre 50. Après il faut relativiser car l’ASM c’est l’étage au-dessus. Une équipe qui fait partie du top français et européen. Au delà du score, des confrontations face à de telles écuries nous permettent de nous étalonner et mesurer l’écart avec le très haut niveau.» Bref, Grenoble n’espérait rien de ce déplacement, l’essentiel est ailleurs.

Les résultats de la dix-septième journée de Top14
Clermont-FCG 52-17
Montpellier-Bordeaux-Bègles 37-10
Pau-Agen 27-17
Lyon-Castres 15-23
Racing 92-Stade Rochelais 50-14
Perpignan-Toulon
Stade Français-Toulouse

Un chiffre: 99
Soit le nombre de points encaissés par les grenoblois lors de leurs deux dernières sorties à Bordeaux et à Clermont-Ferand. Le FCG, s’il veut renouer avec le succès, devra obligatoirement retrouver de la perméabilité derrière. Il est vrai que le staff grenoblois, sans parler d’impasse, a fait tourner lors des deux derniers déplacements, des rencontres à hauts risques. La réception du Racing 92 suivi du déplacement à Perpignan justifiant sans doute de reposer les cadres. Un choix stratégique Stéphane Glas? Pas certain : «Rotation de l’effectif, oui et non. Devant nous avons énormément de blessés, ce qui fait que nous n’avons pas trop de marge de manœuvre sur les compos d’équipe. Un point assez inquiétant car beaucoup de joueurs au profil puissant sont absents et pour équilibrer l’équipe, c’est compliqué. Derrière il y avait un ou deux joueurs qui avaient besoin de souffler mais je trouve que nous avions une belle équipe sur le papier pour nous déplacer au Michelin.»

Classement après dix-huit journée

Rang

Equipe

Pts

J.

G.

N.

P.

Bonus

Pts.M

Pts.E

Diff.

1

Toulouse

67 18 14 2 2 7 493 330 +163
2

Clermont

61 18 12 2 4 9 584 332 +252
3

Lyon

52 18 11 1 6 6 444 329 +115
4

La Rochelle

51 18 12 0 6 3 432 437 -5
5

Castres

49 18 11 0 7 5 353 359 -6
6

Bordeaux-Bègles

48 18 10 1 7 6 447 413 +34
7  

Racing 92

  46 18 10 0 8 6 477 391 +86
8

Paris

46 18 10 0 8 6 389 371 +18
9

Montpellier

38 18 7 1 10 8 427 397 +30
10

Toulon

37 18 8 0 10 5 355 376 -21
11

Pau

33 18 7 0 11 5 353 473 -120
12

Agen

25 18 5 1 12 3 293 483 -190
13  

Grenoble

  20 18 3 2 13 4 330 478 -148
14

Perpignan

8 18 1 0 17 4 300 508 -208

Fierté et Fierté!
Et encore cela aurait pu être pire. Agen n’a pas gagné. Une journée qui compte pour du beurre donc si ce n’est que la fin du championnat approche et Grenoble est toujours en mauvaise posture. Alors défaite interdite contre Le Racing 92 Stéphane Glas? «Interdite oui et non. Même si on perd ce n’est pas cette défaite qui nous enverra en ProD2 ou en position de barragiste. Il y aura encore pas mal de rencontres à disputer derrière pour recoller sur Agen. Après on sait également que cette réception est malgré tout importante.» Stéphane Glas est quelque peu contrarié par les blessures au sein de son huit de devant: «Nous aurons encore pas mal de blessés, et allons certainement manquer de puissance. Après, nous avons de bons joueurs disponibles mais ils sont tous un peu du même profil, des jumpers, mobiles et véloces. A nous de réussir à trouver un équilibre entre puissance et vitesse, il faudra s’adapter.» Un déficit de force à compenser en doublant la dose de fierté…

Racing échaudé…
Après trois revers de rang à Lyon, contre Toulouse à domicile et à Castres, le club des Hauts de Seine vient de retrouver du baume au cœur en passant 50 points à l’UBB. De quoi retrouver des ambitions légitimes de Top 6, de quoi surtout envisager de prolonger la série en Isère.
Au match aller, les grenoblois avaient failli l’emporter, ne cédant que sur la fin 23-24. Les racingmen n’auront pas oublié cette difficile victoire, ils ne rendront pas les grenoblois à la légère. Stéphane Glas est aussi de cet avis: «Nous aurions pu l’emporter chez eux mais on s’incline d’un point alors que nous réalisons un très bon match et menions même jusqu’à 4 ou 5 minutes de la fin. Ce ne sera pas du tout la même rencontre. Après cette grosse frayeur du match aller, le Racing est prévenu.» Et Stéphane Glas de se douter que le club francilien a coché ce déplacement en Isère, ce qui ne rend pas l’entraîneur des arrières grenoblois bien optimistes: «Ils ont absolument besoin de points pour accrocher le Top 6. Quand une équipe comme le Racing 92, composée de tops joueurs, a besoin de points pour se qualifier, ils ne manquent rarement leur match, ce qui peut-être un peu inquiétant pour nous. On va voir ce qu’il en est.» C’est qu’il nous plomberait presque l’ambiance Stéphane Glas, entre les blessés et les adversaires surmotivés… A moins qu’il n’y ait une bonne dose d’intox de l’expérimenté coach des arrières du FCG, histoire de délester la pression des (frêles) épaules grenobloises pour la transférer sur les (larges) dos franciliens…

Le programme de la dix-huitième journée de Top14
FCG-Racing 92
Bordeaux-Bègles-Stade Français
Agen- Stade Rochelais
Castres- Perpignan
Toulon-Montpellier
Clermont-Pau (dimanche 17 mars)
Toulouse-Lyon (dimanche 17 mars)

Dernier point, le public grenoblois n’aura pas la chance de voir évoluer Dan Carter. Son retour annoncé avec fracas s’est heurté à la dure sentence du corps médical: Recalé. Dommage pour le spectacle, tant mieux pour le FCG?

Alors certes, le Racing 92 n’est pas le club de la capitale mais sa réception l’est pour Grenoble: CAPITALE…

FCG-Racing 92, samedi 16 mars, 18h00, Stade Des Alpes, Grenoble

Duarig