Le GF38 reste à quai à Brest

Pour la 26ème journée de Domino’s Ligue 2, le GF38 encaisse un troisième revers de rang en s’inclinant 3-1 à Brest. 

La première mi-temps était à l’avantage des Brestois qui avaient pris le contrôle des débats au milieu de terrain mais c’était bien les Grenoblois qui se montraient les premiers menaçants par Chergui et Sotoca mais leurs frappes étaient non cadrées. Malgré la possession clairement en faveur des Bretons, la première frappe cadrée sera à l’actif des Grenoblois par l’intermédiaire de Youssouf M’Changama qui malheureusement ne parviendra pas à tromper la vigilance de Gautier Larsonneur sur ce tir trop axial. Le bloc grenoblois reculait en fur et à mesure que le temps s’écoulait et les offensives brestoises se faisaient plus insistantes. la sanction est venue peu après la demie heure de jeu où Yoann Court, pas attaqué, a su ajuster Papa Demba Camara depuis l’entrée de la surface de réparation grâce à une superbe frappe enveloppée pied gauche se logeant dans la lucarne opposée du portier grenoblois vaincu. La réaction viendra dans la minute suivante où, suite à un centre mi-hauteur d’Arsène Elogo, Haris Belkebla laissa traîner le bras ne laissant pas d’autre choix à M Rouinsart, l’arbitre de cette rencontre, d’indiquer le point de penalty. Youssouf M’Changama, déjà buteur la semaine passée sur cet exercice, l’a converti même s’il s’en est fallu d’un rien pour que le portier breton ne sorte cette balle. L’arbitre renvoyait les deux équipes aux vestiaires, vestiaires où restera le numéro 10 grenoblois touché à la tête.

Malgré l’apparition de Jessy Benet sur la pelouse, le GF38 est apparu sans idée tout au long du second acte. Copieusement dominés à l’entame du second acte, les Grenoblois ont cédé une deuxième fois sur une frappe sublime de 30m de Chritian Battochio, laissant Papa Demba Camara inerte. Les Brestois accentuaient leur pression et décrochaient un penalty assez généreux pour une faute de Bengriba sur Court, principal danger de la soirée. Gaëtan Charbonnier, peu en vue jusqu’ici, a conforté son statut de meilleur buteur inscrivant grâce à ce penalty sa 19ème réalisation de la saison. En manque de ballon et d’inspiration, les Grenoblois ne parviendront pas jamais à réagir dans cette rencontre. Un malheur n’arrivant jamais seul, Malek Chergui a été contraint de quitter ses coéquipiers à 20 minutes du terme, visiblement touché au mollet.

Une soirée à oublier pour le GF38 qui décidément n’arrive plus à gagner. Ce sera peut-être la semaine prochaine avec le duel des promus et la réception du Red Star.  

Duarig