Rachid El Bahlaoui (Condrieu Futsal) : « Ce match est en quelques sorte « le pot de terre contre le pot de fer »

A l’occasion des 32ème de finale de la Coupe Nationale Futsal, #LSD et France Futsal sont allés à la rencontre du Condrieu Futsal Club (Régional 1) et a recueilli les impressions de son coach, Rachid El Bahlaoui, officiant en binôme avec Jérémie Eymard avant son match contre Beaucaire.

Rachid, pourriez-vous vous présenter brièvement ainsi que votre club de Condrieu ?
J’ai 39 ans et je suis père de trois enfants. Avec une bande de copains, nous avons créé le club en 2008, j’ai eu la double casquette de joueur et président durant 7 ans. Pour ma première année de coach, je suis au côté de Jérémie Eymard avec qui j’entretiens une relation particulière, dans la mesure où c’est ami de longue date pour ne pas dire « la famille ». Le Condrieu Futsal Club est parti du plus bas niveau départemental pour atteindre la Régional 1, avec six montées au total. Nous avons également eu la chance d’avoir deux de nos jeunes joueurs sélectionnés en équipe de France U19. C’est une vraie fierté pour le club.

Coach EL BAHLAOUI, Condrieu est en 32èmes de finale de Coupe Nationale, ce qui est un réel exploit. Quel a été votre sentiment au coup de sifflet final lors de la victoire en finale régionale synonyme de qualification ? Avez-vous eu une pensée particulière pour quelqu’un ?
En effet pour la première fois de notre histoire, nous sommes en 32èmes de finale de coupe de France, c’est une fierté pour nous d’autant plus que la qualification n’a pas été de tout repos, les matchs de qualif pouvaient basculer d’un côté comme de l’autre mais cette fois ci, il était écrit, que c’était notre tour. Au coup de sifflet final, je n’ai pensé à personne en particulier, j’étais là à apprécier le moment présent, je regardais autour de moi la joie des joueurs et des supporters

Coach, le tirage au sort à Paris vous a désigné comme futur adversaire le club de Beaucaire, club du Gard évoluant en D1 Nationale. Suivez-vous particulièrement ce club ? Quel sentiment avez-vous à l’idée de recevoir un club de D1 à domicile ?
Je connaissais le club de Beaucaire car ayant déjà rencontré des clubs évoluant en Région Rhône-Alpes. C’est une très belle équipe qui compte parmi ses rangs des internationaux de pays d’Amérique du Sud. Ce match est en quelques sorte « le pot de terre contre le pot de fer ». Néanmoins, nous jouerons à domicile et je me dis qu’avec l’effervescence de notre public et l’insouciance de notre jeune équipe, il nous est permis de rêver en espérant que la magie de la Coupe opère.

A quel type de match vous attendez-vous, et quels objectifs vous êtes-vous fixé en Coupe Nationale ?
On s’attend à un match difficile avec beaucoup d’impact physique. Notre objectif de Coupe Nationale est déjà atteint, nous ne sommes pas favoris pour ce match donc nous n’avons rien perdre. Je sais que nos joueurs donneront tout ce qu’ils ont !

Coach, lorsqu’un club comme Condrieu, évoluant en R1, y a-t-il une ambiance particulière dans votre ville ? En parle t-on en dehors du club ? Y’a-t-il un engouement particulier ?
Le CFC est connu pour son public qui répond toujours présent. Maintenant, comme beaucoup de clubs de futsal, il est difficile de nous faire une réelle place au sein de notre Communauté de Communes du Pays Roussillonais. Nous avons pour ambition de développer le CFC mais ce ne sera pas possible sans l’aide de nos élus. Aujourd’hui, je ne baisse pas les bras car j’ai toujours espoir que les choses bougent. 

A choisir, préféreriez-vous passer en Coupe Nationale ou bien le maintien en Régionale 1 ?
Bien évidemment le maintien car c’est ce qui restera à la fin de la saison. 

Comment préparez-vous cet événement de Coupe Nationale à Condrieu, dans et en dehors du club ?
L’engouement autour de cette rencontre est immense, nous avons pu faire homologuer notre gymnase pour ce match qui se jouera à guichets fermés. J’aurais aimé que nous ayons une plus grande capacité pour accueillir tous nos supporters car j’ai peur que nous manquions de place.

Votre pronostic ?
6 à 5 pour le CFC avec le dernier but sur le buzzer!!😉

Un message particulier à faire passer ?
L’espoir fait vivre!

 

Article en collaboration LSD/France-Futsal  51454208_959694564236411_2119578914765406208_n

CERFrance