#Fed2 La Bièvre-Voiron: Interview croisée Willy Ippolito/Robin Hervet

Ah Les derbys, ils valent quatre ou cinq points dans le meilleur des cas, ni plus ni moins. Sauf que dans le cœur de tous, la victoire face au proche voisin aura toujours cette saveur particulière, allez savoir pourquoi…Elle vaut plus, beaucoup plus. Après avoir disserté sur les enjeux du match, la parole est désormais aux joueurs, avant les actes…
Willy Ippolito, pilier droit et capitaine des castors donnent la réplique à son homologue, Robin Hervet, vice capitaine voironnais. Adversaires sur le terrain et amis dans la vie, ils évoquent évidemment cette rencontre spéciale et font monter (un peu) la pression.
Trois-deux-un top, le derby, c’est parti!

sov-labievre_9440-1

Bonjour messieurs, comment ça va?
WI Nickel, tout va bien, merci.
RH Ça va merci. On profite un peu de ce week-end de repos pour recharger les batteries et reprendre la pêche.

Hâte d’en découdre?
WI Bien sur bien sur, surtout un derby contre Voiron, une belle équipe, c’est toujours intéressant. On est à fond.
RH Exactement (rires) même si ce derby sera encore très compliqué. On perd là-bas ces dernières saisons et malgré leur classement qui ne parle pas en leur faveur, cela reste une belle équipe. On a vu cette année que tout était possible dans cette poule et qu’aucun match n’est facile. Celui contre La bièvre encore moins.

Puisqu’on parle de derby, au foot, c’est Saint-Étienne ou Lyon?
WI Aucun des deux, le foot c’est pas mon truc.
RH Lyon.

Une préparation particulière avant d’affronter son voisin?
WI Rien de particulier en soi, on se concentre sur nous. Chacun se prépare mentalement à sa façon. On sait que c’est un derby, il faut le jouer.
RH Non pas spécialement. On a juste à cœur de gagner et engranger des points pour se qualifier en phases finales.

Si on vous dit Voiron favori, vous êtes d’accord?
WI Au vu du classement et de leurs résultats, c’est une évidence. Mais nous nous avons notre carte à jouer.
RH (Rires) Non je ne suis pas d’accord. La défaite de l’an dernier ainsi que les derniers résultats de La Bièvre contre des grosses équipes prouvent qu’ils savent répondre présents quand il le faut. Et puis La Bièvre a l’avantage du terrain…

Un rôle d’outsider qui va bien à La Bièvre?
WI Outsider c’est un peu enjolivé notre situation. Nous allons jouer crânement notre chance sur le championnat pour obtenir le maintien. Et dimanche on ne va pas se laisser faire, on va essayer de gratter des points et aller chercher la victoire.
RH Ni favori, ni outsider…(rires)

Patrice Maclet (président de La Bièvre) a une belle phrase pour ce derby: «Les souliers de velours contre les sabots de bois», c’est bien résumé la situation?
WI C’est une jolie maxime pour évoquer ce match mais nous ne sommes pas non plus un petit Poucet face à un ogre, nous avons aussi nos qualités, nos valeurs et nos chances que nous allons jouer à fond.
RH (Rires) Je ne suis pas d’accord à nouveau, c’est la phrase toute faite par nos chers amis rivaux du coin. Elle aurait tout aussi bien pu être prononcée par le président de Vinay ou des clubs des alentours. Et puis si on regarde nos budgets, celui de La Bièvre n’est pas si éloigné du notre…C’est juste que l’on communique beaucoup au sein du club et ça fait un peu des jaloux, mais il n’y a pas de velours. Il y a juste de la boue et dimanche, voironnais comme bièvrois, on sera tous dedans.

sov-labievre_9523-1

Le scénario idéal? 0-0 et drop de Willy Ippolito?/Robin Hervet à la sirène?
WI (Rires) ce serait une victoire assurément, avec un pack de La Bièvre dense et mobile et des cannes derrière qui nous fassent rêver un peu ce dimanche.
RH (Rires) Non je dirais Bonus offensif et drop de Robin Hervet à la 80′.

Tous les deux, c’est une amitié qui dure depuis au moins dix ans. Une anecdote croustillante, un dossier sur l’autre (Pour rappel Willy Ippolito à aussi joué à Voiron)?
WI Bien sûr. C’est le seul joueur que je connaisse qui a gagné trois titres de champion de France sur une année. Nous avions été champions de France tous les deux avec la B de Voiron, Robin avait également été champion universitaire et champion de France en Espoir ou Reichel avec Grenoble. Quant aux casseroles, rien que l’on puisse sortir dans les médias je pense (rires).
RH (hésitations) Qu’est-ce qu’il y a à dire sur Willy? Monsieur en Avant, faudrait lui dire de s’acheter des mains (rires).

Les portables ont chauffé cette semaine?
WI Pas le mien personnellement mais je sais qu’il y a d’autres joueurs proches des voironnais où ça peut brancher, même si on sait très bien qu’il n’y a pas d’animosité entre nous.
RH Oui, ça s’est mis en place tout doucement dans la semaine, et même de vive voix. Il y a pas mal de joueurs de La Bièvre qui bossent sur Voiron et on a eu l’occasion de se croiser au Schuss, on s’est bien chambré (rires).

Sur le terrain, pas d’amis pour autant?
WI Oh non! On est tous compétiteurs donc on veut gagner, surtout celui-ci, pour pouvoir se brancher mutuellement sur la troisième mi-temps.
RH Non, ce sera le mot d’ordre, il n’y aura plus de copains.

Quelle est la principale force de Willy/Robin?
WI Robin est un joueur très puissant, avec de l’expérience, aimé de tout le monde, et donc fédérateur de son groupe. On préfère l’avoir à ses côtés que contre. Dimanche on fera avec…
RH Je dirais sa puissance physique.

La principale force des castors/du SOV?
WI Son effectif.
RH Leur jeu d’avant, leur pack.

Votre meilleur souvenir dans le derby?
WI La victoire la saison passée à la maison. On va essayer de rééditer cette partie.
RH Personnellement comme collectivement c’est quand le derby ne tombe pas dans le derby, comme au match aller par exemple, qu’on inscrive des essais, qu’on déroule du beau jeu et qu’on prenne en plus le point de Bonus Offensif. Avec si possible beaucoup de percées de ma part (rires).

sov-labievre_9495-1

Et le pire?
WI Toutes les défaites contre le SOV, surtout celle du match aller où on prend 40 points, une défaite difficile.
RH Le non jeu, tomber dans leur jeu, rester proche des rucks, lâcher les ballons, rester sous pression, un peu comme l’an passé.

Vos derniers mots avant à vos gars avant de sortir du vestiaire?
WI Je leur dirai que nous allons jouer notre chance à fond, qu’il faudra être à 110% autant dans la discipline que dans le jeu pour pouvoir contrecarrer leurs plans.
RH Restons lucides jusqu’au bout, jouons simple et surtout en équipe.

On se mouille messieurs. Un pronostic pour dimanche?
WI (Rires) Allez je vois bien un 15-12 pour La Bièvre.
RH Le match sera rude et risque de se jouer dans les derniers instants. Ce sera très serré mais je dirais 22-20 pour Voiron.

Un message à faire passer en guise de conclusion?
WI On va dire à nos adversaires qu’on ne va rien lâcher, qu’ils en prennent conscience.
RH Venez nombreux dans ce derby isérois et que le meilleur gagne.

Merci messieurs et bonne chance aux deux formations.
Toute proportion gardée 🙂 Le ballon rond c’est Saint-Étienne/Lyon, le ballon ovale, c’est Saint-Étienne (de St-Geoirs)/Voiron…

La Bièvre Saint-Geoirs Rugby Club-Stade Olympique Voironnais, dimanche 10 janvier, 15h00, Stade de La Daleure, Saint-Etienne de Saint-Geoirs

Nissan