Les Interpôles de handball féminin débutent à Bourg de Péage aujourd’hui

La grande « messe » du handball français des joueuses nées entre 2001 et 2003 débutent aujourd’hui au Gymnase Vercors de Bourg de Péage et prendra fin le 5 février prochain. Ce sont en tout 224 joueuses venues de toute la France (14 pôles Espoirs) qui se rejoindront dans la Drôme pour déterminer qui est le meilleur pôle français cette année ?! La saison dernière, c’est Bourgogne-Franche Comté qui s’était imposé déjà dans le Gymnase Vercors.

Cette année sera la deuxième édition de la nouvelle édition des InterPôles avec donc les quatorze nouvelles équipes équivalent aux quatorze nouvelles régions connues. Pour l’équipe Auvergne Rhône-Alpes, ce sont sept joueuses dauphinois qui ont été sélectionnés avec quatre joueuses de Bourg de Péage (Roche, Tichon, Garaix et Mehmetaj), deux filles de Beauvallon (Charpenet et Delaye) et une joueuse de l’HBC2E, la jeune gardienne Charlène Servant !

L’agenda :

capture-decran-2019-01-31-a-15-04-53

 

Daniel Senecloze, président de Bourg de Péage nous présente cet événement :
« Pour la 2ème année consécutive, le Bourg de Péage Drôme Handball reçoit les Interpoles Féminins nouvelle version. Quel bonheur de recevoir les meilleures joueuses françaises de 15-17 ans et les voir fouler le parquet du complexe Vercors. Ces joueuses qui, pour certaines d’entre elles, feront partie de l’équipe de France pour les Jeux Olympiques 2024. Quelle joie de partager 5 jours de compétition avec elles, les encadrements des 14 pôles, les membres de la DTN, les bénévoles… 5 jours de handball, 5 jours de compétition, mais aussi 5 jours de partage entre des personnes de divers horizons, qui se retrouvent ici pour le handball. Et c’est quelque chose que nous avons toujours voulu à Bourg de Péage : devenir un lieu où les grands du handball se réunissent, devenir un lieu reconnu du handball français. Alors pendant 5 jours, du 1er au 5 février 2019, nous ferons comme à notre habitude : nous réserverons notre meilleur accueil aux joueuses, aux équipes, aux observateurs et aux spectateurs. » 

FCG - Bordeaux