Stade Toulousain-FCG: La ville rose pour retrouver des couleurs!

La page européenne se termine sur deux revers, retour au championnat désormais. Défaits à domicile par ce diable du Castres Olympique 6-16, le FCG se déplace chez un monstre sacré du rugby hexagonal, le Stade Toulousain. Dauphin de l’ASM, la mission s’annonce très compliquée. Les grenoblois, décevants face à Castres, doivent réagir!

Coupe d’Europe, clap de fin!
Avec deux victoires pour quatre défaites, Grenoble conclut sa campagne européenne à la troisième place de la poule 5, à égalité avec Agen. Stéphane Glas, l’entraîneur des lignes arrières dauphinoises, nous dresse le bilan du FCG en Challenge Européen: «Il est plutôt négatif sur notre dernier match. Par contre, tout ce qui a été fait avant est assez intéressant avec notamment ces deux victoires à domicile contre Les Harlequins et Agen. J’ai deux regrets néanmoins, à commencer par cette défaite à Agen car c’est un match que nous devons gagner, puis ce revers à la maison contre Trévise. On n’aurait pas pu l’emporter car il y avait un vrai écart de niveau, mais je trouve que nous l’avons mal abordé et n’avons pas été du tout à notre niveau. On finit sur une mauvaise note car la prestation n’est pas bonne.» A la décharge du FCG, le challenge européen ne déplace pas les foules et n’est pas une priorité pour de nombreux clubs hexagonaux, surtout ceux qui regardent vers le bas en championnat. Le FCG n’échappe pas à la règle. Stéphane Glas lui trouve malgré tout des aspects positifs: «Elle fait du bien car elle permet de reposer des joueurs beaucoup sollicités et donner du temps de jeu à ceux qui en manquent.»
Grenoble a pu retrouver un peu de fraîcheur et va pouvoir désormais se consacrer au Top 14, le maintien comme leitmotiv.

Les résultats de la quatorzième journée de Top14
FCG-Castres 06-16
Stade Français-Perpignan 27-08
Agen-Toulouse 20-27
Montpellier-Lyon 14-25
Pau/BordeauxBègles 40-23
Racing 92-Toulon 22-13
Clermont-Stade Rochelais 44-19

Castres, décidément…
Grenoble a perdu sans bonus défensif. Dans le même temps, la section paloise prend le BO face à l’UBB, bien aidé il est vrai par un carton rouge très sévère à l’encontre de Gorgadze , numéro 8 de l’union, dès l’entame du match. Le FCG recule donc au classement. Cela aurait pu être pire, mais heureusement, Agen n’a pas réussi à battre Toulouse chez lui. Un moindre mal. Au vu des dernières sorties alpines, la déception est plus que légitime, tant au niveau du score que du contenu. C’est aussi le sentiment de Stéphane Glas: «Nous avons réussi à battre Montpellier et n’étions pas loin d’une victoire au Stade français. C’est vrai qu’il y a de la déception car nous n’avons pas réussi à enchaîner un troisième bon match de notre part. On peut s’apercevoir également qu’une succession de trois rencontres avec de la qualité, c’est compliqué. A nous d’en tirer les enseignements pour les semaines suivantes.»
Les castrais ont réalisé le coup parfait à l’extérieur, avec une grosse défense et de l’opportunisme devant, alors que Grenoble a passé son temps à courir après le score, confondant vitesse et précipitation. Le FCG se montrant également peu inspiré dans ses options de jeu et manquant de pragmatisme. C’était trop, ou alors pas assez pour espérer l’emporter. Stéphane Glas revient sur cette défaite: «On est tombé sur une équipe du CO batailleuse et bien en place défensivement. Être mené 13-0 au bout de 25 minutes de jeu face à une formation qui affectionne le contre, ce n’était pas bon signe du tout. Nous avons été obligé de faire le jeu et n’avons pas réussi à trouver les solutions. Les castrais ont été meilleurs que nous sur cette rencontre et méritaient leur victoire. Il n’y a pas vraiment de regrets si ce n’est d’avoir encaissé des points trop tôt, avec ensuite un scénario contraire.»

Classement après quatorze journées

Rang

Equipe

Pts

J.

G.

N.

P.

Bonus

Pts.M

Pts.E

Diff.

1

Clermont

52 14 10 2 2 8 463 252 +211
2  

Toulouse

  49 14 10 2 2 5 375 262 +113
3

La Rochelle

42 14 10 0 4 2 349 314 +35
4

Paris

41 14 9 0 5 5 310 272 +38
5

Lyon

40 14 8 1 5 6 354 269 +85
6

Racing 92

40 14 9 0 5 4 378 293 +85
7

Bordeaux-Bègles

39 14 8 1 5 5 345 288 +57
8

Castres

33 14 7 0 7 5 274 310 -36
9

Montpellier

32 14 6 1 7 6 341 305 +36
10

Pau

24 14 5 0 9 4 276 380 -104
11

Toulon

24 14 5 0 9 4 250 305 -55
12  

Grenoble

  20 14 3 2 9 4 245 322 -77
13

Agen

17 14 3 1 10 3 220 408 -188
14

Perpignan

4 14 0 0 14 4 224 424 -200

Toulouse, rose vif!
Longtemps habitué à jouer les premiers rôles du championnat français (sous l’ère Noves), le Stade Toulousain a viré au rose pâle ces dernières saisons avec par exemple une douzième place lors de l’exercice 2016/2017. Castres, l’ASM ou Montpellier se chargeant de lui voler la vedette. Troisième du dernier opus, le Stade Toulousain est redevenu un solide candidat au Brennus. Qu’espérer d’un tel déplacement? Sur le plan comptable, pas grand chose semble t-il. Encore que, le FCG est surprenant. C’est souvent quand on l’attendait le moins que Grenoble a failli faire mouche loin de ses bases. Stéphane Glas préfère de son côté se concentrer sur le contenu et sur les valeurs du club: «On sait que Toulouse c’est du niveau de l’ASM, une équipe qui tourne bien depuis le début de saison avec beaucoup de joueurs de qualité qui répondent présents en coupe d’Europe, en championnat ou avec leur équipe nationale. A nous de montrer que nous sommes là, que nous sommes Grenoble… Nous allons nous déplacer avec des valeurs et l’état d’esprit qui va avec. Nous n’avons pas de pression par rapport aux résultats car nous ne sommes pas favoris et tout le monde nous donne perdant, mais par contre il faut savoir ce que l’on va faire de notre match ,que l’on se mettre la pression par rapport à notre état d’esprit et notre contenu.»
Début septembre 2018, le FCG avait rivalisé dans son SDA lors du second acte du championnat, en s’inclinant 23-20 au bout du suspense. Grenoble ayant la pénalité de l’égalisation sous les poteaux, avant de finalement opter pour la touche. Stéphane Glas remonte le temps et compte bien s’inspirer de ce match aller pour exister dans cette rencontre: «On avait fait un très bon match à la maison, Toulouse aussi au passage, mais je pense que nous aurions mérité de l’emporter. A nous de rééditer la même performance même si cela ne nous offrira pas forcément la victoire, mais peut-être l’opportunité d’accrocher quelque chose.»

Le programme de la quinzième journée de Top14
Toulouse-FCG (dimanche 27 janvier)
Castres-Clermont
Perpignan-Pau
Stade Rochelais-Montpellier
Lyon-Racing 92
Bordeaux-Bègles/Agen
Toulon-Stade Français (dimanche 27 janvier)

Le FCG a souvent rivalisé à l’extérieur cette saison mais n’a jamais été réellement récompensé d’un point de vue comptable. Il manque un petit quelque chose, ce petit déclic, ce brin de réussite, ce petit coup de pouce du destin qui fera un jour ou l’autre pencher la balance du bon côté. «Il faut essayer d’aller chercher quelque chose à un moment ou un autre même si on sait parfaitement que ce sera très compliqué à Toulouse» conclut l’entraîneur isérois. En s’inspirant des exploits passés par exemple. En d’autres lieux et d’autres temps, saison 98/99 par exemple, le FCG, à la traîne au classement, avait réussi à s’imposer en haute Garonne. C’était chez le voisin Colomiers d’un certain Fabien Galthié, un brin chambreur envers la mêlée grenobloise. Ce succès avait agi comme un véritable déclic…Alors pourquoi pas une surprise à Toulouse?

Le ST est grand, la côte grenobloise également. Toulouse, deux syllabes qui inspirent le respect. Grenoble devra se montrer à la hauteur de son adversaire et s’y filer comme on dit dans le rugby. «Ici, si tu cognes, tu gagnes. Ici, même les mémés aiment la castagne…» chantait l’immense Claude Nougaro. Alors, à bon entendeur…

Stade Toulousain-FCG, Dimanche 27 janvier, 12h30, Stade Ernest Wallon, Toulouse

Nissan