Le GF38 en déplacement à Niort, Niort Saint-Germain…

Fin de la fête. Il n’y aura pas de voyage à Paris pour affronter le PSG. La bête noire strasbourgeoise a encore frappé, victoire 1-0 en prolongations. La bande à Thierry Laurey prolonge au moins d’un an sa belle série de 27 années d’invincibilité contre Grenoble. Pas le temps d’être déçu, le championnat est déjà là. C’est un déplacement très compliqué qui attend les dauphinois, Niort et le GF38 sont à égalité parfaite au classement. Le vainqueur fera la belle opération. Il est peut-être là le seizième de finale de coupe de France du GF38…

Résultats de la vingtième journée de L2
GF38-Le Havre 0-0
Gazélec Ajaccio-Auxerre 0-4
AC Ajaccio-Béziers 2-1
Clermont-Niort 3-2
Orléans-Metz 0-1
Lorient—Châteauroux 2-1
Nancy-Paris FC 1-2
Valenciennes-Sochaux 1-0
Brest-Troyes 1-1
Red Star-Lens 1-0

«Gueule» de bois!
On l’espérait tellement ce déplacement au Parc des Princes, ce coup de projecteur sur le club, que forcément tout le monde est déçu de cette élimination. Surtout que le GF38 a été «à la hauteur de l’événement» dixit son entraîneur, en faisant jeu égal face à une jolie formation strasbourgeoise, certes rajeunie mais très talentueuse. D’autant plus déçu que Grenoble a encore eu les opportunités de faire trembler les filets. Vandenabeele et surtout Coulibaly en première période, ou encore M’Changama et Chergui par la suite, avaient tous de quoi déclencher l’hystérie côté grenoblois, mais il a manqué quelques centimètres à chaque fois, quand ce n’était pas un Bingourou Kamara des grands soirs qui s’interposait. Strasbourg, même si son entraîneur s’en défend, est taillé pour aller loin. Le GF38, pour sa part, a développé du beau jeu et joué sa chance à fond mais les équipes de L1 ont ce petit plus que les autres n’ont pas. C’est en substance les mots de Philippe Hinschberger après la défaite, lui qui peste contre le mauvais sort: «Comme sur les dernières semaines, je trouve que l’on fait beaucoup de choses mais que nous sommes très très très peu, voire pas du tout récompensés.» Le coach grenoblois regrette ce mauvais scénario avec une élimination en prolongation, «le pire qu’il puisse nous arriver avant de se déplacer à Niort. On y a laissé des forces.» Si au moins Grenoble s’était qualifié, la victoire aurait largement accéléré la récupération…

«A quelque chose malheur est bon»
C’est le proverbe qui le dit. Le GF38 n’ira pas à Paris, il pourra se consoler avec l’intégralité de son temps à consacrer au championnat. Tiré par les cheveux peut-être… mais il faut vite tourner la page et évacuer la déception de l’élimination car Niort ne fera pas de sentiments. Francis de Percin, adjoint de Philippe Hinschberger, nous parle des quelques jours qui séparent ces deux rencontres: «Nous avons été énormément frustrés par rapport à Strasbourg mais nous devons maintenant nous remobiliser pour le championnat et préparer au mieux ce déplacement. L’échéance arrive très vite et la priorité est donnée à la récupération avec deux jours consacrés à bien régénérer les organismes.» Les chamois niortais ont du se satisfaire de ces 30 minutes supplémentaires face à une L1. C’est donc par la voie des airs que les grenoblois traverseront la France d’Est en Ouest, histoire de limiter au maximum la fatigue inhérente au voyage.

Classement après vingt journées

P

Equipe

Pts

J

G

N

P

Bp

Bc

Diff

1

Metz

44

19

14

2

3

33

12

+21

2

Brest

39

20

11

6

3

36

19

+17

3

Paris FC

35

20

9

8

3

20

12

+8

4

Lorient

34

20

9

7

4

26

17

+9

5

Lens

32

20

9

5

6

27

17

+10

6

Clermont F.

32

20

8

8

4

24

16

+8

7

Grenoble

32

20

9

5

6

23

19

+4

8

Niort

32

20

9

5

6

23

19

+4

9

Le Havre

31

20

8

7

5

25

21

+4

10

Troyes

30

20

9

3

8

27

20

+7

11

Auxerre

26

20

7

5

8

24

18

+6

12

Orléans

26

20

8

2

10

25

30

-5

13

AC Ajaccio

24

20

6

6

8

21

26

-5

14

Châteauroux

22

20

5

7

8

15

23

-8

15

Gaz. Ajaccio

22

20

6

4

10

17

32

-15

16

Valenciennes

20

20

5

5

10

26

36

-10

17

Sochaux

20

20

6

2

12

15

26

-11

18

Béziers

18

20

5

3

12

15

27

-12

19

Red Star

16

20

4

4

12

15

32

-17

20

Nancy

13

19

3

4

12

11

26

-15

Niort et Grenoble, bilan identique à mi-saison!
Égalité parfaite: 9 victoires 5 nuls et 4 défaites, 23 buts marqués, 19 encaissés, 32 points au compteur à 4 petits points du podium.Le bilan est identique à la virgule près entre le septième et huitième du championnat. Et si Grenoble est devant aujourd’hui, c’est grâce à sa victoire 1-0 (but de Jessy Benet, 45’+1) lors du match aller. La rencontre s’annonce équilibrée. Francis de Percin le pense également, lui qui se remémore le premier acte au cœur du mois d’août: «Au match aller les deux équipes étaient très proches l’une de l’autre. Je pense que ce sera à peu près le même genre de confrontation même si Niort a connu quelques turbulences avec un changement d’entraîneur. Cela reste une équipe compétitive qui nous ressemble quelque peu.» Et Francis de Percin d’embrayer sur les forces de son adversaire: «C’est une équipe pleine de fraîcheur, bien organisée et extrêmement rapide en contre, un savant mélange de joueurs de qualité comme Antoine Leautey ou Valentin Jacob (Ndlr: ancien joueur d’Annecy) et de joueurs d’expérience à l’image de Ande Dona Ndoh.» Et si Grenoble veut gagner, il devra marquer. C’est là que le bât blesse. Philippe Hinschberger en est conscient: «Nous sommes dans une période d’inefficacité. Entre Le Havre, Auxerre et Strasbourg, nous avons 15 occasions nettes.» Pas de quoi entamer l’enthousiasme de Francis de Percin qui fait entièrement confiance en ses troupes: «Les gars font énormément d’efforts sur le terrain, ils sont très généreux, se créent beaucoup de situations mais il manque ce petit quelque chose qui transforme l’occasion en but. Il ne faut pas gamberger, continuer à aller de l’avant et à force de volonté, ça va finir par sourire.» Il ne peut en être autrement! La belle entrée de Nicolas Belvito contre Strasbourg, après trois mois d’absence, sera un renfort de taille et de poids pour l’attaque grenobloise.
Pour la petite histoire, Philippe Hinschberger va retrouver un club qu’il connaît bien. Entraîneur des chamois de 2001 à 2004 et de 2005 à 2007, que ce soit en L2 ou National, l’homme fort grenoblois aura certainement un petit pincement au cœur à l’heure du coup d’envoi.

Programme de la vingtième et unième journée de L2
Niort-GF38 (samedi 19/01)
Le Havre-Red Star
Auxerre-Orléans
Béziers-Troyes
Metz-Clermont
Lorient-Gazélec Ajaccio
Châteauroux-Valenciennes
Sochaux-AC Ajaccio
Lens-Nancy (samedi 19 janvier)
Paris FC-Brest (Lundi 21 janvier)

C’est à Francis de Percin que revient le mot de la fin. A défaut de retrouver Paris mercredi prochain, Niort sera le PSG du GF? L’entraîneur adjoint grenoblois en sourit: «On retourne à notre pain quotidien qui est le championnat. On aurait apprécié de se déplacer au Parc, on va surtout s’attacher à repartir de l’avant à Niort.»

Oublié le Parc Des Princes, le PSG, Neymar, Buffon, ou encore M’Bappé. Direction le stade René Gaillard…C’est moins vendeur mais c’est la dure réalité des choses. Mieux que de compter sur le hasard pour affronter Paris, la meilleure solution serait encore de les rejoindre en L1. Avec un match retour au SDA en bonus. Avant cela «il faut vite atteindre les 40 points en championnat» dixit le sage Sélim Bengriba. Une victoire à Niort, chez un concurrent direct, serait assurément une belle opération. De quoi bien digérer cette élimination et oublier Paris!

Chamois Niortais-GF38, samedi 19 janvier, 15h00, Stade René Gaillard, Niort

FCG - Bordeaux