#Elite Hugo Rebuffet (coach Yeti’s Grenoble) : « Rethel ? Le PSG du roller-hockey »

Ce samedi, les Yeti’s Grenoble, deuxième au classement, accueillent Rethel, leader invaincu du championnat Elite. Un match de prestige, important dans la saison mais pas capital selon l’entraîneur Hugo Rebuffet.

Hugo Rebuffet, votre équipe a attaqué l’année 2019 par une victoire en capitale contre Paris XIII (4-5) mais ce fut compliqué.

Très compliqué, d’autant plus qu’on n’avait pu faire qu’un seul entrainement avant le match. Nous sommes des amateurs donc évidemment pendant les fêtes les gars ont fait la fête, certains ont même voyagé… Donc forcément, la première mi-temps a été très difficile, pas de rythme, on avait les pieds dans le béton. Par contre, dans la deuxième, on a vraiment bien joué, on a bien attaqué. On aurait pu davantage prendre le large à mon sens. Mais on savait aussi que Paris avait fait de très bons résultats et on est très content d’avoir pris les trois points chez eux.

Peut-on dire que c’était une reprise idéale avant de rencontrer Rethel ?

Déjà, heureusement avant Rethel. On aurait voulu un peu plus simple pour la reprise très sincèrement quand même parce qu’on savait que Paris était très fort. A mon avis, ils seront dans le quatuor de tête à la fin de saison. On s’en sort avec des points, on est content. On n’a pas fait notre meilleur hockey mais on a su mentalement faire les efforts et arracher la victoire. On aura du temps pour travailler sur cette deuxième partie de saison et construire davantage notre jeu pour monter en pression sur les matchs qui vont être décisifs après.

« On sait qu’on peut livrer bataille avec eux. »

Justement, vous allez affronter le leader Rethel qui vous avez battu lors du match aller (7-5). Il y a de la revanche dans l’air ?

On sait que c’est le gros favori du championnat. C’est un peu notre PSG à nous. Ils ont une armada avec peut-être huit ou neuf étrangers. On les a tenu au match aller où malheureusement on a craqué par moment. On a à cœur chez nous de faire un gros match et de mettre tout de notre côté pour, si jamais ils connaissent une petite défaillance, aller chercher la victoire. On sait qu’on peut livrer bataille avec eux. Après, on sait que haut-niveau, la différence se fait sur des détails et que ça penche souvent de leur côté. Il faudra un gros, gros match de tout le monde. On est à la maison, on est plutôt sur une bonne dynamique donc on espère offrir un beau match pour notre public et pourquoi pas les battre. Après on n’est pas sur un match éliminatoire. C’est un match important mais pas décisif sur la suite de la saison. Ce qui est sûr, c’est qu’on l’aborde avec beaucoup d’enthousiasme.

Ce samedi, la meilleure attaque (Rethel, 76 buts) défiera la meilleure défense (Grenoble, 30 buts). La différence se fera défensivement ?

A mon avis, clairement. Ce sera la clef du match. Cette équipe est toujours à 100%. On a toujours la sensation qu’on est dans le match et puis dès qu’on faiblit un tout petit peu, on peut prendre des buts rapprochés et on se fait punir très rapidement. Au match aller, on fait un très bon match dans l’intensité mais on ne peut pas battre Rethel en prenant 7 buts. On a une belle assise défensive, tout le monde fait des efforts et se bat pour ça. C’est un enjeu pour moi cette saison. Samedi, on sait qu’il faudra un très gros match de notre gardien et de notre défense et si on arrive à ça, on aura une vraie chance de gagner.

L’info en + : Comme à Paris la semaine dernière, Hugo Rebuffet ne pourra pas compter sur ses Américains Shane Fox et Tyler Kraft. Mais le coach grenoblois fait confiance aux remplaçants : « On a toujours eu une logique d’équipe. Tout le monde est important. Les joueurs qui les ont remplacé la semaine dernière ont parfaitement réagi et on compte aussi sur eux ce samedi. »

CERFrance