Maximilien de Parmentier (VB Romans) : « Le travail commence à porter ses fruits »

Le VB Romans est en difficulté en championnat. Actuellement à la dernière place de leur poule, les romanaises montent en puissance au fil des rencontres. Pour #LSD, Maximilien de Parmentier, le coach a fait le bilan de cette fin d’année 2018 et est revenu aussi sur le travail de formation dans le club.

Niveau comptable, ce début de saison est compliqué pour le VB Romans avec aucune victoire en championnat et seulement 2 points. Malgré tout, on voit une nette progression par rapport au début d’année ?
 Je pense qu’il ne nous manque qu’un  déclic. Pour nous, le début de saison est plus compliqué que prévu notamment à cause des départs imprévus de début de saison et des aléas à gérer. Les filles sont malgré tout toujours concernées. Nous savons que nous avons une équipe très jeune mais qui progresse au fil des semaines de compétition. Le travail commence à porter ses fruits en matchs contre Harnes et Toulouse notamment et aussi à l’entraînement, c’est donc positif. Après, la phase régulière n’est pas encore terminée. Il reste encore quatre matchs où nous devons prendre des points absolument. La saison dernière, les romanaises avaient terminé avec neuf points la première phase et c’est le minimum que nous souhaitons atteindre.

Depuis le début de saison, as-tu vu un match référence ? On peut penser notamment à celui d’Istres en Coupe de France ou d’Harnes en championnat ?
 Je pense plus à celui d’Harnes comme match référence. Le club nordiste était encore en course pour la qualification en play-offs et nous avons réussi à leur poser des soucis. Les filles ont respecté les consignes et le plan de jeu et on y repense souvent pour garder le moral et pour s’en servir comme objectif. On se concentre sur le contenu de ce match et pas sur le résultat.

Le calendrier est très intéréssant début 2019. Toutes ses rencontres seront capitales pour la suite ?
 C’est sûr que ce sera capital. Le match du 19 Janvier contre Mauguio sera indispensable à gagner. Nous n’aurons pas d’excuse, il faudra gagner pour ne pas se faire distancer quasi-définitivement. Si on le perd, il faudrait selon moi faire un sans-faute en play-downs pour se maintenir. Dans ce calendrier, perdre contre Mauguio à domicile ne serait pas concevable dans un objectif de maintien. Nous n’avons pas le choix ! On souhaite également gagner ce match pour Salimata Camara qui a été sanctionné de deux mois suite à un incident à Mauguio. Même si nous ne nous laissons pas abattre, c’est une grosse perte pour nous car c’est l’une des joueuses les plus importantes de notre effectif. Elle n’est allée que défendre sa copine et c’est dommageable. De notre côté, on va se réorganiser en interne avec la présence de Lilou Mossant et Célia Gaston dans l’effectif. Elles s’entraîneront le vendredi avec nous en partant plus tôt du Pôle de Lyon.

On parle beaucoup de l’équipe Elite à Romans mais derrière, la formation se structure avec de bons résultats pour l’équipe réserve et M20 ?
On sait qu’en tant qu’entraîneur, on se doit de travailler à court terme mais également le long terme pour l’avenir du club qui j’espère sera basé sur la formation. L’objectif premier est déjà de réduire l’écart entre l’équipe première et réserve. Si nous nous maintenons, il n’y aura plus qu’une division d’écart puisque la réserve est bien parti pour monter. L’idée première est l’accession de notre équipe B pour créer une équipe C l’an prochain. Ce beau parcours de la réserve permettra de mettre également l’accent sur la Coupe de France M20 et sur l’intégration de quelques joueuses en équipe Elite. C’est vrai que le travail de la formation progresse et nous avons plusieurs projets dans ce secteur pour l’an prochain. Nos M13 et nos M20 sont encore en lice en Coupe de France avec deux beaux parcours et de gros chocs au prochain tour (Béziers pour les M20 et Aix pour les M13). En parlant de la formation, mon objectif est de travailler aussi avec le Comité 26 de Volley et les autres clubs de la région sur ce sujet.

Duarig