#Vidéo #Fed3 Etienne Melzani : « Saint-Marcellin a fait preuve de plus de maîtrise que nous »

Trois de chute pour l’US2Ponts. En déplacement à Saint-Marcellin, les Pontois ont cédé une nouvelle fois sur le score lourd de 47 à 12. Pourtant tout n’est pas à jeter pour ceux qui ont sombré à l’heure de jeu en encaissant quatre essais.

Les sentiments étaient paradoxaux à l’issue de la partie chez les Pontois. Fatalistes face à la supériorité avérée de leurs adversaires et l’ampleur du score, ils restaient frustrés de ces dernières vingt minutes où ils encaissèrent quatre essais ternissant une prestation qui sans être flamboyante était jusque-là très correcte. Car oui, l’US2Ponts, malgré le très peu de ballon exploitable, a bel et bien rivalisé avec le leader incontesté et incontestable.

Le premier quart d’heure était complètement à l’avantage des Saint-Marcellinois qui campaient dans les 22 mètres adverses. Dominateurs, ils prenaient logiquement les commandes du match en marquant deux essais. A ce moment-là, le scénario galère de la longue après-midi avant présagé semblait se dessiner de traits de plus en plus précis. Mais c’est à cet instant que les Pontois ont décidé de réagir. Tout d’abord en défense. Toujours dominés, les Rouge et Noir courbaient l’échine mais préservaient leur ligne grâce à une discipline impeccable. Mieux, ils parvenaient à contenir les assauts adverses en les mettant à la faute et en grattant des ballons précieux.

Autre point sur lequel les Pontois peuvent se targuer d’avoir été performants : les contres en touche. A plusieurs reprises, la relation entre le talonneur Jordan Barret et ses sauteurs a été perturbée grâce à la bonne lecture de l’alignement pontois. Indisciplinés dans les zones de marque et balbutiants dans leur conquête, les coéquipiers d’Anthony Revol, ci-dessous en vidéo, marquaient le pas offensivement. A l’inverse de leurs adversaires du jour qui ont été ultra cliniques et réalistes en marquant un essai pour leur première et seule incursion dans les 22 mètres de la première mi-temps. Un nouvel essai saint-marcellinois signé Benjamin Servien sur une belle inspiration avec un jeu au pied pour lui-même par dessus la défense permettait de reprendre un peu d’aise au score à la mi-temps (21-5).

Malgré tout, l’embellie pontoise observée en fin de premier acte se poursuivait. Le centre Sylvain Parrot, alignée en dix pour l’occasion, gagnait son duel face à Willy Gonnet et transperçait la ligne. Le soutien était proche et prompt et c’est le jeune Etienne Melzani fraîchement entré en jeu à la mêlée qui marqua entre les poteaux le deuxième essai des siens qui revenaient alors à neuf points (21-12). Mais comme à Aix la semaine passée, Robin Locatelli et sa bande ont accéléré pour marquer trois essais coup sur coup par Gerin, Luya et Colombani. Frustrés par la tournure des événements, les Pontois perdaient les pédales dans les derniers instants du match et se voyaient terminer le match à 12, la faute à deux exclusions et une blessure. Les Saint-Marcellinois entérinaient définitivement leur victoire grâce à une nouvelle réalisation de Kevin Colombani, auteur d’une rentrée très convaincante hier après-midi (47-12).

Le SMS a donc parfaitement préparé son match au sommet contre Izeaux tandis que Pont-de-Claix retrouvera une nouvelle grosse écurie de la poule en accueillant Montélimar.

Réactions et essais après Saint-Marcellin – US2Ponts from LSD – Le Sport Dauphinois on Vimeo.