#Fed3 Le RCVT sait mettre les barbelés

L’ASSMIDA il y a deux semaines, Saint-Claude la semaine dernière ; le RC des Vallons de la Tour a entamé le deuxième bloc du championnat de Fédérale 3 par deux superbes victoires. La recette ? Une défense ultra solide qui permet au RCVT de résister de longues minutes dans son propre camp.

« Comme dans chaque sport collectif, il est important d’avoir une assise défensive pour pouvoir faire des choses ensuite ». Ces mots sont ceux de Stéphane Reynaud, le coach du RCVT, et ils ne mentent pas sur la philosophie du club depuis le début de la saison. Regarder l’équipe de La Tour du Pin défendre cette année c’est avoir l’impression que l’équipe adverse peut pilonner la ligne d’avantage 1h20 sans trouver la moindre faille à exploiter. Bien organisée et surtout excellente techniquement, la défense verte et noire ne rate pratiquement pas un plaquage. Face à l’ASSMIDA comme face à Saint-Claude, le RCVT a passé de longues minutes dans son propre territoire sans jamais craquer même à 13 contre 15. Certes, à force de défendre, qui plus est en infériorité numérique, les Turripinois ont laissé Saint-Claude reprendre les devants au score un court instant ; mais vu la domination des ciels et blancs en deuxième mi-temps, le score aurait pu être bien plus lourd à l’entame des dernières cinq minutes ce qui aurait totalement empêché l’essai décisif inscrit en toute fin de rencontre. La défense a permis au RCVT de rester dans le coup et a donné une chance à Stéphane Reynaud et son capitaine, Grandjean, de faire démonstration de toute leur audace sur la dernière pénalité pour renverser ce match.

Avant toute chose, la défense du RCVT repose sur la force de ses avants. Que ce soit lors de groupé pénétrant, de phase de pick&go ou de jeu à une ou deux passes, les avants nord-Isèrois perdent très peu de duels face à leurs vis-à-vis adverses. La gestion des phases de ruck est également très bien maîtrisée. Sans jamais se concéder à outrance pour ne pas laisser de surnombre sur l’extérieur, les joueurs de La Tour du Pin savent ralentir une libération ou récupérer un ballon lorsque l’occasion se présente. Cela a bien aidé à renvoyer les joueurs de Saint-Claude dans leur camp à l’aide de longs jeux au pied au cours de la deuxième mi-temps. Mais les arrières ne sont pas en reste. Face à l’armada de demis d’ouverture (Menzet et Ricco), de centres (Faussurier et Morin en tête) et d’arrières (l’excellent Comte auteur d’un essai) très talentueux de Saint-Claude, les arrières du RCVT n’ont jamais rien lâché. Même si le RCVT a fini par encaisser 2 essais en fin de match sur les extérieurs, c’est certainement à cause de la fatigue causer par les longues minutes passer à défendre. Avant cela, les arrières avait sauver de nombreuses occasions d’essai des ciels et blancs.

Peu importe l’adversaire, le RCVT défend

Statistiquement parlant, ce que fait le RCVT est grandiose. En 5 matchs, l’équipe a encaissé 76 points en 5 matchs de championnat, ce qui donne une moyenne ridiculement basse de 15,2 points encaissés par match. Cela fait du RCVT la deuxième défense de la poule derrière Saint-Claude (75 points encaissés). Mais, le RCVT n’a pas fait ça contre n’importe qui. Mis à part Rhône Sportif qui paraît être une équipe en panne offensivement, Ampuis et surtout Givors, l’ASSMIDA et Saint-Claude sont des équipes qui inscrivent énormément de points. #LSD à préparer un tableau pour se rendre compte de la qualité défensive du RCVT face à ce genre d’adversaire.

J1 J2 J3 J4 J5 Moyenne de points marqués par l’équipe
Rhône Sportif 11 3 22 10 22 13.60
Ampuis 17 17 14 18 24 18.00
Givors 19 38 19 21 21 23.60
ASSMIDA 27 59 20 11 20 27.40
Saint-Claude 23 14 67 22 18 28.80

Le nombre de points marqués par les adversaires du RCVT à chaque journée. En gras, le match contre le RCVT.

Tout d’abord, on remarque que le RCVT n’a pas encaissé une seule fois plus de 20 points. C’est la seule équipe de la poule à avoir réussi cet exploit sur les 5 premiers matchs. Ensuite, aucune équipe n’a réussi à inscrire autant de points que ce qu’elle en avait l’habitude lorsqu’elle afrontait le RCVT. Enfin, Givors et surtout l’ASSMIDA ont connu leur moins bon match offensivement parlant face à cette équipe Turipinoise.

Mais, cette tendance qu’on aperçoit en terme de points encaissés est encore plus flagrante en terme d’essais encaissés. Depuis, le début de la saison, le RCVT a encaissé 6 essais soit à peine plus de 1 par match en moyenne (1,2 pour être précis). A ce chapitre, les Vallons de la Tour sont en tête de la poule et dans le top 20 de l’ensemble des 14 poules de fédérale 3 (168 clubs). Tout ça en ayant notamment affronté un 1/16e et un 1/32e de finaliste de l’édition 2017-2018.

J1 J2 J3 J4 J5 Moyenne d’essais marqués
Rhône Sportif 1 0 3 1 1 1.2
Ampuis 2 1 2 2 3 2.0
Givors 2 5 1 2 2 2.4
ASSMIDA 3 9 2 1 3 3.6
Saint-Claude 2 2 11 1 2 3.6

Le nombre d’essais marqués par les adversaires du RCVT à chaque journée. En gras, le match contre le RCVT.

Avant le match contre Saint-Claude de dimanche dernier, le RCVT n’avait pas encaissé une seule fois deux essais au cours d’un match. Pourtant, hormis le match les opposant au RCVT, Ampuis, Givors et l’ASSMIDA n’ont pas connu le moindre match à moins de deux essais inscrits. Une preuve de plus de la solidité de cette équipe de La Tour du Pin qui est capable de limiter l’impact offensif de tous les adversaires qui se présentent sur sa route.

Alors, si le RCVT ne fait pas encore partie des cadors de cette poule, l’équipe de La Tour du Pin possède bel et bien une défense de ce calibre et ne laissera certainement aucun match facile à l’adversaire au cours de cette saison que ce soit à domicile ou à l’extérieur.