Grenoble-Yzeure: Le GF38 à la relance!

Après un début de saison tonitruant ponctué par trois victoires lors des trois premières journées, les féminines grenobloises marquent le pas. Un résultat nul à domicile face à Montauban il y a quinze jours suivi désormais d’une claque face au leader marseillais 0-3. La première défaite des joueuses de Nicolas Bach. Le leadership est loin désormais mais un championnat, c’est long. Le GF38 à l’occasion de chasser son spleen et se relancer contre les auvergnates d’Yzeure, secondes du championnat. La victoire face au dauphin en guise de doux remède…

Résultats de la sixième journée
O.Marseille-GF38 3-0
ASPTT Albi-Toulouse 2-1
Ambilly Croix de Savoie-Saint-Etienne 0-5
Montauban-Nancy 1-0
Strasbourg Vauban-Portet 3-1
Yzeure-Metz ESAP 5-0
Exempt: Vendenheim

Un de chute!
La bande à Sandrine Brétigny avait flirté avec la défaite contre Montauban, elle est arrivée face l’OM. A noter deux scénarios identiques avec des adversaires qui font le break autour de la 50′ pour mener à chaque fois 2-0. A domicile, Grenoble avait trouvé les ressources pour partager les points. Contre Marseille, la marche était trop haute. Le GF38 doit concéder sa première défaite de la saison 3-0. Nicolas Bach analyse ce revers, lucide: «C’est une défaite logique contre une équipe qui a été plus forte que nous. Nous avons eu du mal à entrer dans cette partie avec certaines filles stressées et inhibées qui se sont libérées qu’après avoir encaissé deux buts. Beaucoup trop tard contre une équipe qui a mis du rythme avec une meilleure maîtrise technique et tactique. Les filles sont déçues de ne pas avoir défendu leurs chances sur 90 minutes mais elles ont pu s’apercevoir, sur la dernière demi-heure par exemple,qu’ elles ont été supérieures aux marseillaises avec de nombreuses occasions de buts. Ceci étant dit, Marseille mérite sa victoire.» Fair play l’entraîneur dauphinois qui note au passage les cinq buts encaissés par son équipe en deux rencontres, loin des habitudes de la formation grenobloise. La défense, point positif par le passé, montre des signes de fragilité inquiétants. Le coach grenoblois regrette cette méforme: «On ne va pas se mentir, il y a des choses à corriger dans ce domaine. Nous manquons de concentration et d’agressivité sur le porteur de balle, comme ce fût le cas face à Montauban. Mais il y a aussi des choses à améliorer offensivement car nous devons inscrire plus de deux buts contre Montauban et au moins un ou deux contre l’OM.» Bref, que ce soit en attaque ou en défense, Grenoble a du pain sur la planche!

Classement après six journées

Place Nom Pts J G N P Bp Bc Diff Pen,

1

Marseille

18

6

6

0

0

12

1

11

0

2

Yzeure

16

6

5

1

0

19

3

16

0

3

Vendenheim

12

5

4

0

1

9

6

3

0

4

Saint-Etienne

11

6

3

2

1

16

6

10

0

5

Montauban

11

6

3

2

1

10

6

4

0

6

Grenoble

10

5

3

1

1

10

6

4

0

7

Strasbourg Vauban

7

5

2

1

2

8

11

-3

0

8

Albi

6

5

2

0

3

8

10

-2

0

9

Nancy

4

5

1

1

3

5

4

1

0

10

Ambilly

4

5

1

1

3

3

13

-10

0

11

Metz ESAP

1

6

1

1

4

1

9

-8

3

12

Toulouse

0

6

0

0

6

3

14

-11

0

13

Portet

0

6

0

0

6

4

19

-15

0

Après le leader, son dauphin!
Pour autant, le championnat est encore long et les grenobloises pourront profiter de la venue du dauphin Yzeure au classement pour repartir de l’avant. C’est en substance les propos de Nicolas Bach à ses troupes: «Il n’y a pas de sinistrose. C’est un coup d’arrêt. Nous devons simplement réagir en reproduisant la même dernière demi-heure que face à Marseille, avec les mêmes intentions. Si tel est le cas, nous sommes en mesure de battre tout le monde.» Y compris Yzeure donc? «Tout à fait» rétorque l’entraîneur grenoblois qui se montre néanmoins prudent: «L’opposition sera coriace. Yzeure est une très bonne équipe qui développe un très bon football en ce moment et si nous ne sommes pas capable de le prendre par le bon bout, on se dirige vers un match encore compliqué.» Et comment! L’équipe auvergnate est classée seconde au classement. Cette formation fait une entame canon. Invaincu, le FFYAA présente un riche bilan de 5 victoires dont un 3-0 face à Albi et un nul 1-1 à Saint-Etienne. Surtout, les bourbonnaises restent sur une probante victoire 5-0 contre l’ESAP Metz. Une équipe en pleine bourre et une autre en plein doute…Pas forcément la bonne période pour les rencontrer? Et si c’était l’inverse, le candidat idéal pour repartir de l’avant et retrouver la confiance perdue en chemin? Nicolas Bach est partagé: «Je ne sais pas trop, je pourrai répondre dimanche soir suivant le résultat (rires). Ce qui est certain, c’est que les filles ont envie de réagir. On va donc redoubler d’efforts et de concentrations dans l’optique de ce match là.»
Et le coach grenoblois d’enchaîner en abordant le sujet qui «fâche», celui de la montée: «J’entends ici et là qu’il faut accéder à la première division. Il faut cesser de parler en termes d’objectifs, il faut réfléchir en termes de contenu et de moyens. Aujourd’hui, nous sommes bringuebalées d’un terrain à un autre pour jouer à domicile, et quand je vois comment sont structurées des équipes qui nous reçoivent, l’OM pour ne citer que lui, on réalise que nous ne sommes pas encore au point pour monter. Si cela arrive, tant mieux, mais à l’heure actuelle c’est juste inconcevable. Il y a encore du chemin à faire. Malgré tout, nous arrivons chaque année à avoir de la régularité en finissant dans les trois premiers. Il faut pour le moment se satisfaire de ça, se recentrer sur le contenu et sur le plaisir de bien jouer avant de parler d’objectifs.» Nicolas Bach est un sage. Son discours saisissant de vérité est également empreint de lucidité. Il a surtout la faculté de faire oublier le classement à son groupe et par la même occasion lui ôter une pression délicate à gérer.
Le coach grenoblois a évoqué terrain. Parlons-en encore un peu car le sujet est de nouveau d’actualité cette semaine avec un énième rebondissement, la faute à pas de chance. Les grenobloises ne recevront plus Yzeure à Seyssinet mais à Stijovic. La cause est pour le moins improbable et il faut finalement mieux en rire qu’en pleurer, quoique…On connaissait les intempéries, les pannes d’électricité, les champignons qui jaunissent les pelouses ou encore les sangliers… Il faudra ajouter désormais les corbeaux qui viennent de ravager la pelouse du Stade Joseph Guétat obligeant le maire de la commune à prendre un arrêté pour interdire l’utilisation de la pelouse.  Nicolas Bach est dépité: «Ce n’est pas dans mes habitudes mais je vais finir par penser que nous avons sommes maudits sur nos stades.» Comment lui donner tort?

Programme de la septième journée
GF38-Yzeure
Toulouse-Ambilly Croix de Savoie
Vendenheim-Montauban
Nancy-O.Marseille
Metz ESAP-Strasbourg Vauban
Portet-ASPTT Albi
Exempt: Saint-Etienne

Grenoble vient de connaître un coup de mou, tôt dans la saison, mais en contrepartie, il reste du temps pour se rattraper. Finir en boulet de canon, le GF38 sait faire également. Pour l’heure, il s’agit d’oublier le classement et chasser ses doutes. Rien de tel qu’une victoire face à Yzeure, invaincu, pour repartir de l’avant. N’est-ce pas mesdemoiselles du GF38?

GF38-Football Féminin Yzeure Allier Auvergne, Dimanche 14 octobre 2018, 15h00, Stade Michel Stijovic, Grenoble